Des musées, il y en a de toutes les sortes. Il existe même des musées insolites totalement impensables genre le musée du préservatif. Tout a déjà été fait. Ou presque. Il reste encore des musées à inventer, à la gloire de quelque chose, ou de pas grand chose. Peu importe, on veut qu’ils voient le jour parce qu’ils seraient bien mieux que le Louvre et compagnie.

1. Le musée de tes plus grosses gueules de bois

Les murs de ce musée seraient recouverts de tous ces tickets de carte bleue retrouvés dans tes jeans en lendemain de soirée. Près d’eux figureraient des photos de toi les yeux explosés, mais elles ne serait rien à côté des impressions en taille géante de tous ces SMS que tu as envoyés à tes exs. En somme, il s’agirait d’un grand musée de la honte et du regret dont l’entrée coûterait un doliprane.

2. Le musée de tous les livres que t'as achetés mais jamais lus

Chaque bouquin serait accompagné d’un avis du type : « Conseillé par mon collègue Louis : il paraît que c’est drôle » ou encore « Acheté pour avoir l’air intelligent devant la caissière de la FNAC. Ça a l’air chiant. » Le prix des tickets d’entrée servirait à planter plein de nouveaux arbres pour remplacer tous que tu as indirectement tués.

3. Le musée de tes ex

Ce musée regroupe un cabinet de curiosité pour ces ex bizarres péchos dans des moments de faiblesse, un mausolée à la gloire de tes plus belles relations ratées pour pas grand chose, et une galerie dangereuse des ex toxiques. Une collection où tout se côtoie, du beau au triste en passant par le ridicule. À la boutique de souvenirs, il y a essentiellement des regrets.

4. Le musée de tes plus beaux pets

Alignés contre un mur, des boutons rouges qui forment une longue rangée. Appuyer sur l’un d’entre eux lance un fichier audio dans les enceintes du musée. À côté de chaque bouton, on peut lire des « Mars 2018, pet de lendemain de soirée enregistré à 87 décibels », des « Janvier 2020, premier pet de l’année » ou encore des « Octobre 2021, pet discret lancé dans l’open space pendant la rédaction d’un top ». Un musée ludique et instructif comme on en fait rarement. Les enfants seront ravis.

5. Le musée des entretiens d'embauche que t'as foirés

Dans une grande salle aux couleurs LinkedIn, il y aurait de grands écrans rediffusant en continu les pires moments de ton existence face à des patrons odieux et des manageurs pointilleux, le tout filmé à la première personne. On te rappellerait cette fois où tu as bégayé pour énoncer trois qualités et trois défauts. On te rappellerait cet enfoiré qui t’a dit que tu manquais d’expérience. On te rappellerait cette DRH qui a tenté de t’expliquer que le SMIC c’était déjà très bien pour un premier emploi. On te rappellerait que t’es au chômage, aussi.

6. Le musée de tes plus beaux points noirs

L’être humain est facilement fasciné par toutes ses excrétions, à commencer par ce qui sort de ses boutons percés. Oui, l’être humain est légèrement dégueulasse. Malheureusement pour lui, les souvenirs de ses points noirs partis trop tôt s’évanouissent vite. Voilà pourquoi il faudrait les immortaliser avec moultes photos et échantillons à étudier à la loupe. Ce serait presque d’intérêt public.

7. Le musée des objets que tu as failli acheter sur Amazon avant de te raisonner

Une chemise en lin, un auto-cuiseur, un drone, des boîtes de rangement, un trombone, une machine à pâtes, un DVD du spectacle de Dany Boon… la liste de ces objets qui ont failli devenir tiens est longue. Morts à l’appui du bouton « supprimer le panier », disparus parce que tu as été raisonnable, ils méritent bien de rester dans les mémoires. Ils seront bien, là, dans leur musée.

8. Le musée des tes meilleurs rêves

Celui où tu rencontres l’amour de ta vie, celui où tu diriges le monde, celui où tu gagnes à l’EuroMillions, celui où tes parents te disent qu’ils sont fiers de toi, celui où tu danses en tutu devant 80.000 personnes au Stade de France… Bon, peut-être pas le dernier. Tous les autres, en revanche, ils devraient être enregistrés et diffusés dans ton musée-théâtre des rêves.

9. Le musée de tes meilleurs fous rires

Tu te rappelles de combien de fous rires de ta vie ? Combien d’autres se sont dissolus en même temps que ta mémoire vieillissante ? Désolé pour le coup de cafard, mais tout ça c’était pour dire qu’on ferait bien de conserver tes meilleures marrades quelque part. Comme ça, en cas de coup de mou, tu pourras les consulter et en faire profiter les copains.

10. Un musée de tes anciens potes

Les amis perdus, les oubliés, les distants, les décevants, les cons, les regrettés, les non réciproques, et tous ceux que tu as un jour considéré comme faisant partie des tiens : ils auront tous leur petite vitrine dans ton musée, chacun avec leur petit carton explicatif. « Paul, dit « Polo », il aimait les pâtes et chier la porte ouverte ». C’est émouvant.

11. Un musée de tes chaussettes disparues dans la machine à laver

Des allées et des allées remplies de vieilles chaussettes orphelines pour t’émerveiller : « Oh, celle avec les petits cactus, je l’avais totalement oubliée ! » C’est attendrissant.

Et bien entendu un musée de l’horreur : le musée de tes opinions politiques que tu as eues et que tu n’assumes plus maintenant.