Dans la vie on fait parfois des trucs étranges, comme regarder l’heure deux fois de suite parce que la première fois on avait regardé mais pas retenu, quand on ouvre le frigo sans AUCUNE raison puisqu’on a pas faim, quand on cherche un truc partout alors qu’il est sous nos yeux, quand on se met à detester viscéralement un voisin qui n’a pas répondu à notre « bonjour » alors qu’il est peut-être muet, quand on vote pour un un mec juste parce qu’il est jeune… Bref, plein de trucs étranges qui font de nous des êtres complexes, énigmatiques et malodorants au réveil (c’est pas forcément lié). Ce qui m’amène à parler de ces moments de nos vies où on fait des têtes étranges, sans réelles raisons et sans trop comprendre pourquoi.

1. Quand un son qu'on aime bien commence

Vous voyez ce moment où certaines personnes se mordent un peu la lèvre et ferment très fort les yeux en commençant à secouer leur tête énergiquement de haut en bas ? Pourquoi ils font ça sérieusement ? Généralement c’est les gens qui écoutent du Jazz, mais j’ignore s’il s’agit là d’une convention générale qu’il faut respecter quand on écoute du Jazz.

Source photo : Giphy

2. Quand on ralentit au volant pour trouver le numéro de la maison qu'on cherche

Ce visage c’est celui que j’appelle « le détective mode ». Sourcils froncés, généralement la bouche en sourire inversé, on fait cette tête peu de temps après ou avant d’avoir baissé le volume de la radio pour se concentrer. Vous observerez dans la rue les gens qui cherchent au volant, c’est toujours le même délire de tête chelou.

NDRL, OK on n’a pas fait de gif sur celui-là mais parce que la prod ne nous a pas payé de voiture. Ni de volant.

3. Quand on essaie de passer un fil dans une aiguille

Bon ça n’arrive pas tous les jours (à moins d’être couturier), mais cette espèce de moue qu’on fait en sortant la langue sur le côté de la bouche, coincée entre les lèvres et avec un oeil plissé c’est quoi concrètement ? Le fil va mieux rentrer dans l’aiguille si on tente de le charmer avec cette vieille tronche flippante ? Incompréhensible.

Source photo : Giphy

4. Quand on est dans un grand huit

Bon vous avez forcément vu vos têtes sur les photos à la sortie des manèges dans les parcs d’attractions. Mais ce mélange de bonheur, de peur et d’excitation extrême est quand même vraiment étrange quand on y pense. C’est quoi ces têtes concrètement ?

5. Quand on met du mascara

Déjà y’a une position, en équilibre pour être face au miroir, puis un oeil ouvert et l’autre fermé, ensuite la bouche entre-ouverte pour aucune raison et enfin la peau des yeux à moitié tirée par les doigts pour que le crayon passe. Vous voudriez faire une grimace que vous n’y arriveriez pas mieux. Allez voir ces astuces de maquillages, vous aurez moins l’air con.

Source photo : Giphy

6. Quand on se brûle la langue

Quand on goûte un truc trop chaud, y’a une micro-seconde où le visage se décompose pour que la surprise laisse place à la douleur. Ce micro-moment très important est entre deux émotions assez fortes et ne veut rien dire niveau expression faciale.

Source photo : Giphy

7. Quand on goûte un truc qu'on trouve bon

Deux étapes, la première, plutôt sceptique : sourcils froncés, moue énigmatique, puis lorsqu’on goûte finalement le truc, les sourcils se lèvent, la bouche se relâche et ça donne une tête étrange de personne étonnée et satisfaite.

Source photo : Giphy

8. Quand on lit la 4ème de couverture d'un livre

Cette espèce de tête hyper concentrée avec les sourcils froncés alors qu’on est juste en train de lire le résumé d’un livre est assez fascinante. Pourquoi on a l’air aussi concentré ? C’est complètement disproportionné par rapport à l’action qu’on réalise.

Source photo : Giphy

9. Quand on jouit

Bon, peut-être pas tout le monde, mais dans l’idée y’a quand même des gens qui font des têtes étranges quand ils jouissent. Je vous met au défi d’aller vérifier ça sur internet, vous devriez trouver pas mal de vidéos d’exemples.

Source photo : Giphy
Source photo : Giphy

10. Quand on inspecte son verre après avoir bu dedans

Celle là c’est un classique quand quelqu’un nous fait goûter un shot d’alcool ou un verre de vin. On vide le verre et ensuite on le place devant nos yeux en fronçant les sourcils (probablement le temps de juger si son contenu était bon ou pas). Mais pourquoi ? On attend quoi du verre concrètement ? Qu’il nous dise s’il approuve aussi ? Complètement con ce moment.

Source photo : Giphy

11. Quand on mange une glace

Ce moment où à la première bouchée on réalise (alors qu’on le sait) que c’est froid. La bouche à moitié ouverte pour laisser rentrer l’air et les yeux grands ouverts de surprise. En général on a quand même l’air con quand on mange de la glace faut pas se mentir mais heureusement on est pas dans les 10 pays qui en mangent le plus.

Source photo : Giphy

12. Quand on essaie d'enlever un truc coincé entre ses dents avec sa langue

Celui là c’est même plus un classique, c’est une tradition. La mâchoire se déforme complètement, les joues se gonflent à moitié vu que la langue passe contre leur paroi et on fixe les yeux dans le vide comme si regarder un autre truc allait nous déconcentrer. Très étrange.

Source photo : Giphy

13. Quand on se fait une petite douleur

Pas un truc grave entendons nous bien, mais genre en se cognant, en se coinçant un doigt ou se mordant la lèvre. Il y a une détresse qui arrive sur nos visages et une expression de douleur intense alors que franchement c’est pas grand chose. On fait tous cette vieille tête mi énervée, mi surprise qui ne veut rien dire.

Source photo : Giphy

14. Quand on se concentre sur une partie de console comme si on opérait à coeur ouvert

Vous avez déjà vu la tête de vos potes ou conjoint(e) quand ça se concentre pour marquer dans Fifa ou survivre dans Fortnite ? C’est assez flippant. Entre visages d’experts concentrés et de psychopathes qui font très peur on arrive à des expressions vraiment chelou alors qu’on est juste en train de jouer en fait.

Source photo : Giphy

15. Quand l'eau est froide

Suffit d’aller à la plage en Bretagne pour voir ça une fois dans sa vie. Quand on rentre dans l’eau, cette tête renfrognée et un peu énervée qu’on fait alors qu’en vrai il suffit juste d’en sortir et de ne pas insister. On a vraiment l’air con dans ces cas là.

16. Quand on va éternuer

La micro-seconde d’avant là, le moment pute où on sent que le truc est en train de monter dans le nez vous voyez ? Bouche entre-ouverte, la main qui s’approche du nez, yeux qui regardent vers le bas on sait pas pourquoi. Nan mais c’est vraiment ridicule comme visage ce moment là sérieusement. J’espère que vous le savez. Vous pouvez d’ailleurs aller voir les astuces pour s’empêcher d’éternuer.

Source photo : Giphy

17. Quand Castex annonce un reconfinement

Ouais c’est probablement l’une des têtes les plus étranges celle ci. Entre surprise, tristesse infinie, un semblant d’espoir avant que la phrase ne soit terminée, une rage et une colère infinie… Une bonne tête de con qui ne peut vraiment rien faire pour changer les choses. Le visage de la fatalité quoi.

Source photo : Giphy

18. Quand y'a une guêpe

Bon, outre les personnes qui sont vraiment allergiques chez qui la peur et la panique peuvent se comprendre, les autres c’est quoi cette tête sans déconner ? Déjà vous barrer en courant en hurlant en donnant des grands coups de bras dans l’air ça va l’exciter mais en plus ces têtes effrayées comme ci Godzilla arrivait sur vous c’est un peu trop nan ?

Source photo : Giphy

19. Quand on multiplie 17 par 256

Ouais celle là est est assez particulière. Y’a du Marie Curie et du Nabilla dans le regard. Un mélange subtil entre génie et vraiment pas génie. C’est hésitant, c’est tâtonnant, puis deux secondes après on voit qu’il y a une couille dans le regard vu qu’on a perdu le fil du calcul.

Source photo : Giphy

20. Quand on lance un regard à un(e) pote qui va serrer

Vous voyez ce regard approbateur genre « bien joué ». Entre sourire doux, demi clin d’oeil et yeux plissés. C’est pas vraiment très clair comme regard, mais généralement cette tête bizarre fait toujours plaisir à voir chez un pote puisque ça veut dire qu’on a géré.

Source photo : Giphy

21. Quand on regarde son chat avec tendresse en pensant que personne ne nous voit

Ce moment doux qu’on pense partager avec son chat (qui s’en branle littéralement de nous, c’est un chat) et qu’on a l’air niais, mais alors tellement niais. Tellement que quand on réalise que quelqu’un nous regarde on change direct de visage et on fait mine de rien.

Source photo : Giphy

22. Quand on regarde quelqu'un avec mépris mais qu'on veut pas le montrer

Ce moment d’énervement où une personne vient de dépasser les bornes et qu’on en a vraiment, vraiment ras le cul de voir sa tronche. On essaie de faire bonne figure alors qu’on a qu’une envie c’est de lui gueuler dessus : eh bien ce visage là, qu’on pense discret, ne l’est clairement pas.

Source photo : Giphy

23. Quand on regarde quelqu'un avec désir mais qu'on veut pas le montrer

C’est presque la même idée, on essaie de masquer ses émotions, mais le visage est différent. On est sur un air tout aussi sérieux mais avec des yeux grands ouverts et parfois une lèvre qui se fait mordiller inconsciemment.

Source photo : Giphy

24. Quand on penche sa chaise en arrière et qu'on est à deux doigts de tomber mais qu'on se rattrappe

Celle là c’est l’une de mes préférées, la tête de la vie dangereuse. C’est assez incroyable la façon dont on passe de la surprise à la peur jusqu’au soulagement en évitant la catastrophe. Une bonne tête bizarre sur les trois phases de l’action ça c’est sûr.

Source photo : Giphy

25. Quand on cherche ses mots en examen (en regardant au loin vers le haut)

Ouais je me suis toujours demandé quel était le projet derrière ce visage, on essaie de trouver le mot sur le mur ? On pense que la réponse va nous venir comme ça ? Pourquoi on plisse les yeux ? Jamais compris. Allez voir les vraies façons d’aborder un examen, ça c’est bien.

Source photo : Giphy

26. Quand on a un frisson

Franchement, ça arrive quand il fait un peu frais, on a les dents qui claquent limite et on secoue la tête, c’est étrange nan ? Pourquoi on fait ça ? C’est ridicule en vrai cette façon de montrer qu’on a un peu froid mais pas vraiment.

27. Quand on retient un éternuement

Un poil différente de la tête avant d’éternuer puisque dans celle ci y’a en plus un air de concentration pour maitriser le truc. Elle est limite plus foireuse que celle où on éternue vraiment faut dire.

Source photo : Giphy

28. Quand on regarde à l'horizon sur le pont de notre yacht en faisant un point sur notre vie

Cet air satisfait mais en même temps sujet au doute puisque malgré nos achèvements on se demande si tout ça va encore durer. Pour peu qu’il y ait un peu de vent et que la mer soit mouvementée on plisse les yeux parce qu’on s’en prend dans la gueule. Franchement avoir un yacht c’est vraiment un truc de gros con.

Source photo : Giphy

29. Quand on ne comprend pas une blague

Y’a une recherche dans le regard, vu que tout le monde se marre. Celle ci est assez originale, on cherche le truc et on se sent con parce que visiblement on est le seul à ne pas avoir compris. Dans le même thème y’a aussi la tête de celui qui a fait la vanne et que ne comprend pas pourquoi on ne rit pas, cet air un peu perdu et déçu vaut de l’or. Ça n’arriverait pas avec l’une de ces blagues drôles.

Source photo : Giphy

30. Quand on boit un alcool très fort

Les yeux qui se ferment, la larme qui coule, le visage qui se baisse en se recroquevillant sur le cou et la bouche qui grimace. Cette tête on peut la voir assez souvent. Plus on est bourré et moins on la fait cela dit vu que l’alcool passe tout seul.

Source photo : Giphy

31. Quand on est bourré

Forcément, j’enchaîne sur celle ci qui est également un classique. Désolé de vous le dire mais là dessus on est pas égaux. Y’en a qui respirent la bonhommie et la sympathie une fois alcoolisés, et y’en a qui ont vraiment une sale gueule. Les yeux qui regardent dans des directions opposées, un filet de bave qui coule d’une bouche béante et les joues rougies, c’est vraiment pas glorieux.

Source photo : Giphy

32. Quand on est ébloui

On a rarement l’air aussi vulnérable qu’à ce moment là, on dirait des petits chatons effrayés. On met la main devant nos yeux qui sont déjà quasiment fermés qui chialent à moitié et la bouche part sur le côté. Mais en vrai c’est que de la lumière en fait, ça fait pas vraiment mal.

Source photo : Giphy

33. Quand on regarde une vidéo de chute de quelqu'un qui se fait mal

Y’a un genre de mémoire collective quand on voit quelqu’un se viander copieusement qui fait qu’on partage sa douleur. Généralement accompagné de « ouuuuuh », de « oh la vache » ou encore de « roh mais il a plus de couilles là c’est pas possible », cette tête est un subtil mélange de compassion, de douleur purement imaginée et de terreur. Sauf pour les chutes d’enfants, ça c’est rigolo.

Source photo : Giphy

34. Quand on croque dans un chocolat et qu'il y a de la liqueur dedans

Là c’est l’enchaînement qui est incroyable. Déjà la joie, le bonheur que procure le fait de manger un petit chocolat, mais quand même un soupçon de doute parce qu’on s’est déjà fait niquer plusieurs fois avec ceux à la liqueur. Puis vient le moment du dégoût couplé à celui de la fatalité du « putain, j’en étais sûr ».

Source photo : Giphy

35. Quand on défèque

Ouais, forcément ce visage se trouve dans ce top. Entre les fois où on est soi même choqués de ce qu’on envoie, celles où on est en PLS de douleur et celles où on trouve le temps long, on passe par des têtes vraiment particulières dans ces moments où l’on est généralement seuls face à nos erreurs.

Source photo : Giphy

36. Quand on fait un test PCR

Assez récente, cette nouvelle tête n’en reste pas moins intéressante. Ça commence par du doute, puis la stupeur vient assez vite : « nan mais il remonte jusqu’où son putain de truc » est alors la pensée principale qui nous vient. La bouche se tord, les larmes viennent… Si tu veux connaître le vrai visage de quelqu’un, fourres lui un truc dans le nez.

37. Quand on a cherché un de ces mots sur internet

On parle de ces mots là qu’il ne faut vraiment pas chercher. Ouais, là on fait vraiment des têtes étranges.

Source photo : Giphy

38. Quand on baille la bouche fermée

Quand on baille on a déjà une tête de con, faut se le dire. Mais quand on essaie de le faire la bouche fermée c’est très étrange. Les yeux se ferment à moitié comme ceux d’un mec qui vient de finir son joint, la bouche s’allonge et comme on essaie de la retenir on ressemble vraiment, mais alors vraiment à rien.

Source photo : Giphy

39. Quand on mange du citron

Classique aussi, mais qui marche toujours. Les yeux qui se ferment clairement et une grimace qui rayonne sur tout le visage. On ne ressemble à rien à part à une imitation foireuse de Renée Zellweger.

Source photo : Giphy

40. Quand on cherche une idée pour terminer un top

C’est ma tête en ce moment, là tout de suite. Une bonne tête de con, parce qu’il faut que je me magne de finir mais que j’ai plus d’idées.

Source photo : Giphy

Bon ça en fait quand même des moments où on fait une tête bizarre, nan ? Vous voulez en faire une tout de suite ? Allez, je vais vous donner celle du doute : est-ce que vous avez bien fermé à clef en sortant de chez vous ? Est-ce que vous avez éteint le four ce midi ? Est-ce que vous êtes certain qu’on a pas échangé votre enfant à la maternité ? Est-ce que vous si l’univers est infini il est possible qu’on puisse y trouver une planète qu’avec des marseillais dessus ? C’est cadeau, c’est pour moi.