Si on peut, en faisant de nombreuses interprétations, trouver des messages cachés derrière beaucoup de peintures célèbres, certains artistes ont littéralement écrit des messages sur leurs œuvres. Bien sûr, ces « notes » se veulent généralement discrètes mais sont apparues aux yeux de personnes très observatrices ou qui possèdent tout simplement les bons outils. Parfois il faut aussi avoir accès à la peinture originale pour les voir. On vous propose aujourd’hui de regarder de plus près (sans jeux de mots) ces peintures pour y voir les petits secrets qu’elles cachent.

1. La partition cachée sur une paire de fesses dans "Le jardin des délices" de Jérôme Bosch

Si l’on dénote de nombreuses « fantaisies » sur ce tableau, comme un homme avec une flûte dans le cul, on peut également trouver une vraie partition de musique dessinée sur les fesses d’un autre personnage. Une jeune étudiante l’avait d’ailleurs retranscrite et l’avait baptisée « La chanson des fesses de l’enfer vieille de 600 ans« . Bon après je ne suis pas capable de vous dire si la musique est cool, mais il ne fait aucun doute que « Les enfoirés » la reprendront un jour.

Crédits photo (Domaine Public) : Bosch
Crédits photo (Domaine Public) : Wikielwikingo

2. La phrase cachée dans "Le Cri" de Edvard Munch

En regardant assez longtemps ce tableau, ce qui est déjà dérangeant, on peut y découvrir une phrase écrite au crayon de papier en haut à gauche. Très petites, ces inscriptions en norvégien sont les suivantes : «Kan kun være malet af en gal Mand!». C’est fou nan ?? Ah oui mince, faut traduire le texte, sinon c’est moins impactant. En gros ça veut dire « ne peut avoir été peint que par un fou », ce qui est probablement un moyen pour Munch de dévoiler ses craintes sur sa santé mentale (plusieurs cas de dépression dans sa famille) ou au contraire de se foutre du monde. En attendant c’est plutôt original.

Crédits photo (Domaine Public) : Edvard Munch

3. La date de l'apocalypse dans "La Cène" de Leonard de Vinci

Une chercheuse du Vatican aurait découvert un message caché dans le fameux tableau du dernier souper de Jésus. En se fondant sur l’idée qu’un vrai « code » se cachait dedans, elle est arrivée à la conclusion que la date de la fin du monde arriverait en l’an 4006. D’après cette chercheuse, 24 lettres de l’alphabet latin ainsi que des signes du zodiac forment alors le code secret du tableau. Intéressant, mais bon c’est pas pour dire, beaucoup de gens se sont cassés les dents sur les prédictions de la fin du monde…

Crédits photo (Domaine Public) : Léonard de Vinci

4. Les lettres cachées dans la "Mona Lisa" de Léonard de Vinci

Dire que Léonard de Vinci soulève de nombreux mystères est un doux euphémisme, tant on a essayé de déceler des secrets dans la plupart de ses œuvres à travers l’histoire. Pour son fameux tableau de la Joconde, on a découvert dans l’œil droit de la jeune femme les initiales « LV », probablement celles de l’auteur. C’est peu visible à l’œil nu, il faut des photos en méga HD et les bons outils pour le voir, on les a pas sous le coude mais c’est bon à savoir. En revanche, le mystère reste entier sur les lettres « BS » ou « CE » qui se trouvent dans l’œil gauche. Elles pourraient être ainsi les initiales du modèle dont l’identité demeure toujours un mystère.

Crédits photo (Domaine Public) : Léonard de Vinci

5. La partition de musique dans "La Cène" de Léonard de Vinci

Ce tableau énigmatique a fait l’objet d’hypothèses multiples, mais une en particulier retiendra notre attention puisqu’il s’agit d’une partition (vraiment) cachée dans le fameux tableau. En dessinant des lignes d’une portée musicale, on a réalisé que les mains de tous les personnages présents dans l’œuvre formaient une suite de notes. Décidément un sacré blagueur ce bon vieux Léo.

6. La lettre cachée dans la Chapelle Sixtine de Michel-Ange

A l’instar de son acolyte Léonard de Vinci, Michel-Ange est lui aussi réputé pour cacher de nombreuses pépites dans son art. Prenez un peu de hauteur et rapprochez-vous du divin, vous pourrez y distinguer la forme d’un cerveau humain entourant Dieu. Et pour continuer sur cette thématique spirituelle, rapprochez-vous du combat entre David et Goliath, vous y distinguerez la lettre de l’alphabet hébreux « Gimel » qui peut selon votre humeur avoir le sens de la récompense ou de la punition.

Crédits photo (Domaine Public) : Michel-Ange

Vous pouvez aller voir les trucs cachés dans les peintures célèbres, c’est vraiment cool aussi dans la même idée.