Hier sur France 2 avait lieu un débat entre Yannick Jadot et Eric Zemmour sur la guerre en Ukraine, et autant vous dire qu’on a déjà vu des discussions plus chaleureuses. Très vite, les deux se sont pris la tête puissance 1000 et en sont venus à se lancer des mots franchement pas sympatoches. Honnêtement, ça ne nous aurait même pas étonnés que les deux candidats finissent par se lever et se foutre des bourre-pifs (et on sait très bien qui aurait gagné) mais heureusement les choses ne sont pas allées aussi loin. Bref, c’était un peu n’importe quoi, mais on en a quand même profité pour relever les meilleures insultes qui ont volé devant les yeux d’une Léa Salamé dépitée. On a aussi ajouté quelques noms d’oiseaux qu’on aurait aimé voir, juste pour la forme.

1. "Juif de service" (Jadot à Zemmour)

Sur le plateau, Zemmour a rappelé que Jadot lui avait balancé ça récemment, et c’est vrai que même si on a du mal avec les idées un tantinet xénophobes du candidat d’extrême droite, les mots ne sont pas beaux du tout. Bon, Jadot avait déjà reconnu que l’expression qu’il avait employée n’était pas jojo, et ce qu’il voulait réellement dire, c’est que Zemmour, en soutenant la collaboration de Pétain pendant la Seconde Guerre mondiale, servait la soupe aux antisémites. Tout de suite, on comprend mieux que le candidat écolo ne le porte pas dans son cœur.

2. "Raciste et allié des islamistes" (Zemmour à Jadot)

Selon le candidat déjà condamné par la Justice pour racisme, Jadot protège les islamistes qui tuent des Juifs, et c’est donc lui le raciste. Là, on est dans la stratégie du « miroir miroir », ou du « c’est celui qui le dit qui l’est ». Une technique qui marchait super bien quand on avait 7-8 ans, mais qui passe quand même beaucoup moins dans un débat en direct à la téloche.

3. "Collabo des islamogauchistes" (Zemmour à Jadot)

On reste toujours sur la même lancée : Zemmour reproche à Jadot d’être complaisant avec l’islamisme. Une attaque classique contre la gauche, comme si les gauchistes étaient contents qu’il y ait des attentats islamistes dans le monde et en France (spoiler : non).

4. "Peut-être que vous serez condamné pour violences sexistes ou sexuelles" (Jadot à Zemmour)

Bon, c’est pas une insulte à proprement parler, mais on est sur de la bonne pique qui fait mal. Elle vient de Jadot qui s’est fait un malin plaisir de rappeler l’affaire révélée par Mediapart début mars. Pour rappel, au moins 8 femmes ont accusé Zemmour de les avoir agressées sexuellement, ce qui fait un petit peu tâche dans le CV de quelqu’un qui espère devenir Président de la République. Et qu’est-ce qu’il a répondu à ça le Zemmour ? Qu’il allait attaquer Jadot en diffamation s’il continuait. Ok, ça l’a pas fait rire visiblement.

[Vidéo] Pendant plusieurs mois, Mediapart a enquêté et recueilli le témoignage de huit femmes qui accusent le candidat...

Posted by Mediapart on Tuesday, March 8, 2022

5. "Serveur de soupe à Vladimir Poutine" (Jadot à Zemmour)

Le candidat écolo condamne fermement le président russe et n’a pas hésité a répondre « oui » à la question « Poutine est-il un criminel de guerre ? » Comme ça, c’est clair. En revanche, côté Zemmour, on a beaucoup plus de mal à condamner le dictateur russe, peut-être parce qu’on l’idolâtre un petit peu trop. C’est ça que lui reproche Jadot.

6. "Porteur de l'Europe de Hitler et Pétain à Montoire" (Jadot à Zemmour)

Allez, petit rappel d’Histoire cette fois-ci : le 24 octobre 1940, Pétain et Hitler se sont donné rdv à Montoire-sur-le-Loir où ils ont décidé de mettre en place la collaboration. Vous l’avez compris, c’est pas le moment le plus flatteur de l’Europe. C’est même tout à fait le contraire. Donc, quand Jadot accuse Zemmour de porter cette vision-là de l’Europe, on est sur de la bonne grosse insulte. Le problème, c’est qu’on ne peut pas s’empêcher de se demander s’il n’a pas un tout petit peu raison.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Heinrich Hoffman

Les insultes qu'on aurait aimé entendre

7. "T'es tellement méchant que tu fais passer Marine Le Pen pour une gentille"

N’oublions quand même pas que Le Pen n’est pas une gentille éleveuse de chats. C’est toujours la dame du FN qui n’aime pas trop les étrangers.

Bien que sa capacité à être une « bonne » présidente de la République reste faible, selon les avis rapportés. https://bit.ly/3Kji83d

Posted by Le Point on Monday, January 17, 2022

8. "Sale babosse"

Oui, parce que même si Jadot porte des costumes à la tv, c’est sûr que chez lui il traîne en sarouel, n’utilise pas de déo et fait du diabolo en écoutant la Mano Negra.

9. "Petite bite"

Classique et efficace, quoiqu’un peu phallocentrée, cette insulte est toujours satisfaisante à entendre. À cours d’arguments de fond, elle devient très utile et permet d’attaquer la virilité de son adversaire. Et, connaissant un peu Zemmour, le bonhomme ne doit pas aimer qu’on touche à sa virilité.

10. "Zemmour"

Parce que nous ça nous ferait super mal qu’on nous appelle comme ça.

La prochaine fois faudra relever le débat avec des insultes anciennes un peu plus classes.