Les arbitres français ont parfois la réputation d’être des obsédés du carton. Mais l’herbe n’est pas plus verte ailleurs, ni les cartons moins rouges. Bien au contraire, certains hommes en noir ayant eu la main lourde lors de rencontres particulièrement mouvementées.

1. Claypole - Victoriano Arenas en Argentine : 36 cartons rouges

Rien de tel qu’un derby argentin entre deux clubs de Buenos Aires pour faire un carton, voire plusieurs. Lors de cette rencontre entre Claypole et Victoriano Arenas, l’arbitre Damiano Rubino vit rouge à 36 reprises après quelques mots doux assortis de tacles appuyés entre adversaires du jour. Un belle performance arbitrale qui fit entrer la rencontre dans l’histoire du football mondial !

2. Teniente Farina – Libertad au paraguay : 36 cartons rouges

Au Paraguay, le football est viril et pas toujours correct. Comme lors de cette rencontre entre les équipes juniors de Teniente Farina et Libertad au cours de laquelle 36 cartons rouges furent distribués ! Suite à une bagarre générale sur le terrain, l’arbitre décida ce jour-là d’exclure les joueurs des deux équipes, y compris les remplaçants et les coupeurs de citrons. Record égalé !

3. Botafogo - Portuguesa au Brésil : 22 cartons rouges

Le 20 juin 1954, le Botafogo de Mane Garrincha affronta le club de Portuguesa au stade Pacaembu de Sao Paulo. Avec deux buts d’avance à 15 minutes du coup de sifflet final, les joueurs de Portuguesa commencèrent à faire tourner le ballon derrière et à jouer la montre. Légèrement agacé par ce manège, le défenseur Thomé prit littéralement les choses en main, à commencer par un de ses adversaires. Le football étant un sport collectif, l’accrochage se transforma rapidement en baston générale, obligeant l’arbitre à dégainer le distributeur de biscottes qui fit 22 victimes tombées fièrement sur le champ de bataille.

4. Sportivo Ameliano - General Caballero au Paraguay : 20 cartons rouges

En 1993, la rencontre de troisième division de Youth League entre le Sportivo Ameliano et le General Caballero a viré au pugilat. En cause, l’expulsion de deux belligérants suivie d’une baston qui opposa pendant 10 minutes les 22 acteurs sur le terrain. L’arbitre attendit calmement la fin du round pour expulser 18 d’entre eux. On ignore encore comment les 2 derniers échappèrent aux sanctions.

5. Boca Juniors - Sporting Cristal en Copa Libertadores : 19 cartons rouges

Le match se déroula à la Bombonera lors de la Coupe Libertadores de 1971. Boca avait besoin d’une victoire pour se qualifier. Les deux équipes étaient à égalité 2-2 lorsque à la 89ème minute, l’arbitre refusa de siffler un penalty pour le club argentin. Les esprits s’échauffèrent sous l’impulsion du milieu de terrain Rubén Suñé, connu pour ses fusibles particulièrement fragiles (il fit notamment un passage en asile psychiatrique après l’arrêt de sa carrière). Le match se conclut sur une bagarre générale, 19 cartons rouges, l’élimination de Boca et une nuit en prison pour plusieurs joueurs des deux effectifs.

Crédits photo (Domaine Public) : Auteur inconnuUnknown author

6. Gremio - Internacional en Copa Loibertadores 2020 : 8 cartons rouges

Ok, le match s’est soldé par 8 expulsions (4 de chaque côté), mais le plus impressionnant fut quand même la capacité des joueurs sud-américains à rester debout même après quelques torgnoles. Un sens de l’équilibre qui fait défaut aux joueurs de Ligue 1 toujours prompts à s’effondrer à la moindre poussette comme s’ils venaient de se manger une balle perdue.

7. Espagnol Barcelone – FC Barcelone 2003 : 6 cartons rouges

Ce derby catalan s’acheva comme souvent sur la victoire des Blaugranas 3 buts à 1 mais aussi par un joli lot d’expulsés. 6 au total renvoyés prématurément à la douche par l’arbitre pour 6 actions différentes et aucune empoignade collective.

8. PSG – OM 2020 : 5 cartons rouges

Le braquage marseillais sur les terres parisiennes fit quelques victimes avec 5 expulsions au cours de la rencontre pour un total de 17 jaunes ! Un record pour la Ligue 1 et un retour aux sources pour les deux clubs ennemis du championnat, avec cet engagement qui fit trop souvent défaut aux Parisiens cette saison, et qui à l’inverse, sauva celle des Marseillais.

9. Pays-Bas – Portugal lors de la Coupe du Monde 2006 : 4 cartons rouges (et 16 jaunes)

Ce 8ème de finale est entré dans l’histoire comme « la Bataille de Nuremberg » avec le record de cartons distribués au cours d’une rencontre de Coupe du Monde. Au palmarès, quelques attentats notoires comme ce coup de boule (bien mérité) de Luis Figo à Van Bommel, ou les deux tacles de Boulahrouz qui obligèrent Cristiano Ronaldo à sortir sur blessure en première mi-temps. Seul regret : s’être donné autant de mal pour se faire éliminer par l’Équipe de France en demi-finale !

10. Gremio - Estudiantes de la Plata en Copa Libertadores 1983 : 4 cartons rouges tous pour la même équipe

On appelle ça un arbitrage maison. Lors de cette demi-finale de phase de poule, les joueurs de l’Estudiantes réussirent l’exploit à 7 contre 11 de remonter deux buts pour égaliser à 3-3, avec une formation originale en 2-2-2 + le gardien. Un miracle qui évita à l’Estudiantes une élimination qui semblait pourtant inévitable.