La Préhistoire, les dinosaures, les hommes des cavernes, et l’invention du feu. Je sais, c’est loin dans votre esprit, et il ne vous reste pas beaucoup de souvenirs de vos livres d’histoire. En revanche, je suis sûre que vous avez plein de clichés sur cette époque. Des fantasmes. Des idées reçues. Des stéréotypes assez réducteurs. Attention, spoiler alert : tout ce que vous pensiez n’est pas vrai. La preuve juste-là !

1. La bouffe était fade

Que ce soit dans les films, la littérature ou même nos livres d’histoire : les hommes préhistoriques ne mangent que des graines et de la viande. Ce n’est pas totalement vrai, ce n’est pas totalement faux. Selon des analyses menées par des historiens de l’université de York, les hommes préhistoriques utilisaient déjà de l’ail et… de la moutarde pour parfumer leurs plats. Oui, oui ! D’autres traces d’épices comme le curcuma, les câpres ou la coriandre ont été trouvés.

2. Le Dilophosaurus était venimeux

Alors OK, ce n’est pas le plus famous des dinosaures, mais tous ceux qui ont vu Jurassic Park ont la ref. En gros, dans le film, c’est un infâme personnage, venimeux, et vénère, avec une collerette. Spoiler alert : c’est de la SF, et donc, c’est assez loin de la réalité. Lorsque que le premier film est réalisé, en 1993, on ne sait que très peu de chose de ce dinosaure. Six squelettes seulement avaient été retrouvés, et partiellement étudiés. Depuis, la recherche a avancé. On peut désormais affirmer qu’il ne possédait aucune salive venimeuse, mais que ses mâchoires étaient assez puissantes pour déchiqueter les autres dinosaures. Il était aussi beaucoup plus grand et imposant que son homologue hollywoodien. C’était même le plus grand animal terrestre, au début de la période jurassique, 183 millions d’années en arrière.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Eduard Solà

3. Les T-Rex avaient des écailles

Un autre fantasme tout droit venu de Jurassic Park. Les dinos sont représentés grands, gris, à écailles. En réalité, les T-Rex étaient des dinosaures colorés, qui avaient très probablement…des plumes. Au moins sur la tête, le dos et la queue. Selon Jack Horner, paléontologue américain, ce dinosaure était peut-être même rose, et dansait pour attirer ses compagnons. On est quand même bien loin de la version proposée par Spielberg, non ?

4. L'utilisation du métal

Comme quoi, il faut rester critique face aux films historiques. S’il est vrai que le métal est utilisé depuis des millénaires, il n’est pas aussi vieux que veut le faire croire le film 10 000. Dans cette histoire, censée se dérouler 10 000 ans avant JC, les objets métalliques se multiplient (cages, armes, ou encore, bijoux.) En réalité, on l’utilise depuis 1200 ans avant JC, soit, depuis l’époque Antique.

5. Les hommes préhistoriques n'enterraient pas leurs morts

Eh non, l’homme préhistorique n’abandonne pas ses défunts, sans cérémonie ni larmes. En plus d’enterrer leurs morts, les Néandertaliens les pleuraient. Preuve aussi qu’ils étaient capables d’éprouver des émotions comme l’attachement ou le chagrin. Un cimetière a formellement été identifié à Irkoutsk, en Russie. Sur place : 100 corps d’une tribu de chasseurs-cueilleurs, qui auraient vécu il y a entre 7 000 et 8 000 ans.

6. Les hommes préhistoriques dessinaient comme des enfants de 4 ans

On a tous déjà vu au moins une image de la grotte de Lascaux, et de ses peintures rupestres. C’est sympa et assez impressionnant de se dire que l’on dessinait déjà il y a 65 000 ans, mais on ne s’est jamais extasié devant la qualité des représentations. Pourtant, une étude menée en 2012 démontre que nos ancêtres étaient bien plus aptes à représenter avec précision le mouvement des animaux, que les artistes de notre ère. Après avoir analysé 1000 oeuvres d’art moderne : le taux d’erreur est de presque 58%. Un peu plus de 46% du côté de nos ancêtres. Aloooors, c’est qui qui dessine comme un enfant de 4 ans, maintenant ?

7. Nos ancêtres ne peignaient que sur les murs

En parlant de peinture et de grotte de Lascaux, saviez-vous que, contrairement à ce que l’on pense, les hommes préhistoriques utilisaient différents supports pour leur art ? De nombreux cadavres et restes momifiés retrouvés étaient… tatoués. Eh oui, le tatouage est, en effet, bien plus vieux qu’on ne le pense ! On ne sait que très peu de chose sur la manière de procéder, mais des outils en verre volcanique ont été identifiés comme des outils de tatouages préhistoriques. OUF, non ?

8. Les hommes des cavernes étaient stupides, la faute à leur cerveau rikiki

Alors, il faut de tout pour faire un monde, il parait. Donc il y avait sûrement des cons, des très cons, et des pas cons du tout. En tout cas, les études montrent que le cerveau de nos ancêtres, 10 000 ans en arrière étaient… de même taille et constitution que nos cerveaux, aujourd’hui. A l’heure du Paléolithique supérieur, la taille du cerveau de l’Hommo Sapiens est même supérieur à la nôtre : 1500 cm³ contre 1 130 cm³ en moyenne aujourd’hui. En somme, si un homme préhistorique se retrouve propulsé dans notre présent, s’il reçoit la même éducation que nous, il pourrait, comme nous, bosser pour Topito. Une théorie affirme même que « l’homme moderne n’existe pas » : nous serions tous les mêmes hommes des cavernes. Le gap entre chasser le mammouth à la lance et lire des blagues sur le caca dépend simplement d’une adaptation au mode de vie, aux progrès et à l’éducation.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : hairymuseummatt (original photo), DrMikeBaxter (derivative work), Ephert (derivative work of derivative work)

9. Les hommes de l'âge de pierre avaient des dents pourries

Vous pensiez que leurs dents, pleines de caries, étaient tant amochées qu’elles finissaient par tomber ? Détrompez-vous ! En 2017, une étude publiée par des chercheurs suggère l’existence d’une dentisterie néolithique. Alors, non, pas de siège inclinable et de fraise (affreux, le bruit de ce truc), mais quelques procédures communes à celles que nous utilisons encore. Par exemple, deux dents vieilles de 13 000 ans, semblent avoir été soignées de caries. La technique ? Un grattage de la partie abîmée, ensuite rebouchée par une sorte de goudron naturel et imperméable. Alors, ça t’en bouche un coin ?

10. Les hommes préhistoriques ne connaissaient pas la défonce

Tu crois vraiment qu’on t’a attendu pour prendre des champis ? Vraiment ? Et bien sache que tu n’as absolument rien découvert ! Ni toi, ni ton frère, ni même ton grand-père pendant sa grande-époque : nos ancêtres en consommaient déjà il y a 10 000 ans. Des traces de cactus hallucinogènes San Pedro, vieux de 303 fois l’âge du Christ, ont été retrouvées dans des grottes de la Cordillère des Andes, au nord du Pérou. Les preuves documentées de l’utilisation de champipi sont encore plus nombreuses. Parmi les autres drogues déjà utilisées à l’époque : l’opium, et l’alcool. Oui oui, on picolait déjà en 7000 avant JC. Des boissons fermentées à base de riz, de miel et de fruit.

Alors, pas si chiant que ça, la Préhistoire ! Et il y a sûrement beaucoup d’autres petites choses que vous ne saviez pas… Mais vu qu’on est sympa, on vous a déjà détaillé tout ça dans ce top d’infos insolites sur la Préhistoire !