Le rock celtique a réussi le tour de force d’imposer des instruments traditionnels sur les scènes des festivals les plus prisés de France et d’Europe et à défendre la culture celtique au delà de ses frontières historiques. La recette : une pincée de tubes de temps à autre, une infatigable propension à tourner, et un esprit international qui permet à des artistes du monde entier de se réclamer du mouvement celte. Petit tour du monde en 12 étapes :

1. Matmatah

La formation brestoise n’a en fait signé qu’un album aux accents celtiques avant de se chercher dans différents styles. Mais ce premier essai aura été un coup de maitre, notamment grâce aux prestations scéniques du groupe qui s’est invité dans tout ce qui pouvait ressembler à un festival à l’époque.

2. EV

Difficile pour un groupe influencé par le folklore de Finlande et formé à Nantes (dont l’appartenance bretonne fait débat) d’être reconnu et accepté par le public breton. En signant la musique d’entrée des joueurs du Stade Rennais, EV a su être adopté.

3. Merzhin

Une musique entrainante, des paroles soignées, 4 albums et un nom qui est la traduction en breton de Merlin : Merzhin a tout pour devenir un porte-drapeau du rock celtique.

4. Celtas Cortos

La preuve que la culture celtique couvre tout l’arc Atlantique, jusqu’à l’Espagne. Celtas Cortos existe depuis 1986 et fait figure de dinosaure du rock celte.

5. The Waterboys

Un groupe « Grand-Breton » qui a vu passer une trentaine de musiciens venus des quatre coins du royaume, et même au delà. Le style musical est décrit par Mike Scott, le leader de la formation, comme « une métaphore pour voir la signature de Dieu dans le monde ». Carrément.

6. Krêposuk

Un groupe du Mans qui a récemment décidé de changer de nom, KREPO, certainement pour éviter de voir des fans des Bronzés venir à leur concert. Parce qu’ils peuvent être lourds par moment.

7. Les Ramoneurs De Menhirs

Le groupe bénéficie d’un nom brillant, mais aussi et surtout de la bénédiction d’un ancien Bérurier Noir, Loran, qui s’est joint à des sonneurs (bombarde et biniou). Le « punk celtique » a trouvé sa référence.

8. Flogging Molly

Tiens? Un groupe de Los Angeles… Un mélange d’accordéon, de guitare, de banjo, de violon, d’une bonne dose de bière. Jusqu’à huit musiciens sur scène, mais même à deux, le groupe envoie pas mal.

9. Soldat Louis

C’est un autre aspect du rock breton : celui des marins qui avalent du tord-boyau à chaque escale en compagnie de filles très ouvertes d’esprit. C’est ça aussi Lorient.

10. Red Cardell

Le groupe, originaire de Quimper, a su assoir sa légitimité par une multitude de prestations scéniques et une douzaine d’albums depuis presque 20 ans. Ajoutez à ça quelques potes très respectables comme Mellino des Négresses Vertes, et vous avez une formation incontournable.

11. The Real McKenzies

En les écoutant, on pourrait croire à s’y méprendre qu’on écoute de vrais gaillards écossais. Légendes du rock celtique au même titre que les Pogues, les Real McKenzies sont une formation musicale… canadienne (de Vancouver, à l’Ouest du Canada) !

12. The Rumjacks

Les Rumjacks sont une formation australienne, de Sydney plus précisément ! C’est un groupe récent, formé en 2008. Il a connu un rapide succès et continue de tourner pas mal en Europe, où vous pouvez les voir régulièrement à l’affiche de différents festivals européens !

On a aussi les meilleurs groupes de rock français, les albums les plus vendus au monde (pas de rock celtique dedans), les meilleurs musiques classiques, les meilleurs compositeurs de musique de film et les groupes de rock qui ont mal vieilli.