Pour qu’on se mette tout de suite d’accord on ne parle pas dans ce top de la clim que vous avez acheté ce weekend parce que vous n’en avez rien à foutre de l’écologie ou des stades climatisés du Qatar qui chient clairement sur la planète toute entière.

Après ce petit coup de gueule, je vous explique : une clim, c’est ce moment dans un match où l’on pense que tout est fait parce qu’il reste littéralement 30 secondes, et là, retournement de situation : l’équipe qui menait ou était à égalité se prend un but à la dernière minute. À ça, il y a deux types de réaction : une explosion de joie pour les supporters de l’équipe qui vient de marquer ou un gros froid énorme qui plombe l’ambiance pour l’équipe qui vient de se manger un but, d’où le terme « clim ».

Maintenant qu’on sait de quoi on parle, je vous laisse revenir sur les plus belles clims de l’histoire du foot et promis, on ne va pas parler seulement de l’Algérie (mais un peu quand même).

1. La clim infligée par le Cameroun à l'Algérie pour les qualifications de la Coupe du Monde

Il a fait froid, TRÈS froid dans le stade de Blida le 30 mars dernier.Les Algériens se sont pris une des plus grosses clims de leur histoire contre le Cameroun avec le but de l’égalisation réalisé à la 124e minute lors des prolongations par Karl Toko-Ekambi.

Le pire dans tout ça, c’est que tous les algériens y ont cru vu qu’Ahmed Touba avait marqué le but du 2-1 à la 118e. Généralement dans ces cas-là, on ne revient pas au score… et pourtant le Cameroun l’a fait et a enterré les espoirs algériens.

Il paraît que depuis, il neige dans tout le Sahara.

2. Le jour où Chelsea s'est littéralement transformé en magasin de clim

Je suis désolée pour les fans de Chelsea, mais je vais raviver des souvenirs douloureux (de toute façon, c’est le principe du top).

Nous sommes en demi-finale de ligue des champions édition 2008/2009, c’était il y a longtemps, et pourtant on s’en souvient si bien. Il y avait 0-0 au match aller, donc tout allait se jouer lors du match retour.Chelsea prend l’avantage à la 9eme minute, et on pense alors que le match va se terminer comme ça. Finalement Iniesta, le héros de la soirée pour les Barcelonais, marque le but de l’égalisation à la 93e minute. On rappelle que le but à l’extérieur compte double, donc à ce moment-là, le Barça était qualifié.

Les supporters de Chelsea étaient frigorifiés, et on peut les comprendre. Ah, et il faut quand même dire que ce match est connu pour ses erreurs d’arbitrage notoires, avec de nombreux penaltys refusés pour Chelsea qui pourtant auraient bien dû être sifflés, ce qui ajoute à la rage des supporters.

3. Cavani face à l'OM, la grosse vague de froid à Marseille

C’était en octobre 2017 lors du Clasico que Cavani a littéralement installé la plus grosse clim du stade Vélodrome et les Marseillais s’en souviennent.

Luis Gustavo ouvrait le score à la 16e minute, Neymar égalise à la 33eme et enfin Thauvin marque le but de 2-1 à la 78eme, après ça Neymar craque face à la provocation marseillaise et s’emporte contre Okampos, il sera donc expulsé. Bref, on est à 2-1 au Vélodrome, sans Neymar, le scénario parfait pour les Marseillais. Et finalement, sur un coup franc magnifique, Cavani égalise à la 93e minute, brisant la joie de Marseillais. Ça n’est pas une victoire, mais une très très belle cilm infligée aux Marseillais.

4. Tottenham face à City, il a fait très frooooid

Ce jour là Tottenham s’est transformé en société d’installation de climatisation, on vous explique pourquoi.

Tottenham et City s’affrontent en quart de finale de ligue des champions, City était favori, car ils jouaient à domicile.

Ce match était assez fou, il y avait déjà 5 buts en une mi-temps, et à la 59eme Aguerro revient au score à 4-3. Et miraculeusement, à la 93e minute, City revient au score avec un but de Sterling, tous les supporters explosent de joie, City est qualifié pour la suite de la compétition… Mais ça, c’était avant de voir que le but était hors-jeu, et qu’il ser refusé par l’arbitre quelques minutes après, City est éliminé et Tottenham accède à la demi-finale.

Voilà vous comprenez très bien ce qu’est une clim là pour le coup, les supporters de Manchester City sont vraiment passés par toutes les émotions.

5. Juventus contre Naples, Coulibaly met une grosse clim a toute la Juve

Il s’agissait d’un match de série A de l’édition 2018 qui opposait la Juventus à Naples, et qui avec une victoire de Naples permettait de relancer la course au titre de champion (la Juve dominait le classement, mais était suivie de près par Naples).

Jusqu’à la 90e minute, il n’y avait aucun but, et finalement Coulibaly marque un but dans les derniers instants du match, ce qui remet en question le titre de la Juve.

Une belle clim pour cette équipe qui partait un peu trop confiante, mais pourtant la Juventus remportera quand même le titre de champion lors de cette édition (c’est pas grave, on garde tout de même le souvenir de ce beau but).

6. La clim qui nous fait encore mal rien que d'y penser : France-Portugal 2016

En 2016, le Portugal gagnait face à la France en finale de l’Euro.

Les Bleus étaient les favoris de la rencontre, Ronaldo avait une petite blessure, la rencontre se passait CHEZ NOUS, bref on était vraiment censé remporter ce match, et non, quel sport cruel.

Et voilà qu’Eder marque à la 106e minute, pendant les prolongations, la France perd chez elle et le Portugal est vainqueur pour la première fois de son histoire. Pour nous, cette défaite reste quand même une des plus grosses clims de notre histoire, il a fait très froid ce jour-là au Stade de France, et je ne suis pas sûre qu’on s’en soit réellement remis.

Heureusement, deux ans après, on devient champions du monde, donc ça va.

7. On revient sur un souvenir sympa : la France qui climatise le banc italien en 2000

Après avoir parlé de notre défaite en 2016, parlons d’un truc un peu plus cool pour les bleus : la finale face à l’Italie en 2000.

Et ça, on le doit à Sylvain Wiltord qui fait basculer la rencontre en faveur des bleus en égalisant à la toute fin du temps additionnel.

C’est de là que vient la blague : « Comment fait-on pour remettre le bouchon d’une bouteille de champagne qu’on vient tout juste de déboucher ? Demandez aux italiens », j’aurais pas aimé.

Après ce but, les Italiens se sont laissé abattre et se sont pris un autre but de Trezeguet, qui signait la victoire de la France.

8. France - Bulgarie 1993, quel beau souvenir (c'est une blague)

Ce jour là, les températures en France ressemblaient plus à celles du Canada. La France rencontrait la Bulgarie dans les matchs de qualification à la Coupe du Monde 1994. Les bleus devançaient la Bulgarie d’un point, et ils n’avaient besoin que d’un match nul pour se qualifier.

Mais cette chienne de vie va en décider autrement : sur un but d’Emil Kostadinov inscrit à la 90e minute (qui d’ailleurs avait inscrit un doublé lors de ce match), les bleus sont battus 2-1, et pleurent tout le reste de la soirée (mais littéralement).

À cause de cette défaite, les bleus terminent 3eme de leur groupe, derrière la Bulgarie qui se qualifie pour les phases finales, si on veut parler de clim de bonne qualité, on peut clairement parler de cette rencontre.

9. Messi face au Real Madrid en avril 2017

Lors du classico espagnol qui opposait (comme d’hab) le Real au Barça, en avril 2017, il y avait 2 partout et on pensait que la rencontre allait se terminer sur ça.

Que nenni, Messi marque le but de la victoire à la 94e minute au stade Santiago Bernabeu. Auteur d’un doublé dont le but de la victoire, il faut dire que Messi a bien calmé le public madrilène.

10. Et enfin Aguero qui offre le titre de City face à Old Trafford en 2012

On termine avec Aguerro qui offre le titre à City. C’était en 2012 à Old Trafford, City affrontait Sunderland en Premier League, et il leur suffisait d’avoir un seul point pour finalement être gagnants du championnat anglais.

Mais Manchester City était mené par Sunderland, ce qui signifiait que Manchester United devenait champion d’Angleterre… et finalement, le miracle se produit : dans les derniers instants du match, le sauveur Sergio Aguero, magnifiquement servi par Balotelli, marque le but de l’égalisation face à Sunderland.

Grâce à cela, Manchester City est champion d’Angleterre et son grand rival Manchester United s’est pris une grosse clim, indirectement, au terme d’un scénario fou.

Alors, vous en voyez d’autres ?