L’humanité n’a de cesse d’évoluer comme on vous le montrait avec les progrès de la science qui font un peu flipper ou les trucs mis en place pour sauver l’humanité. Mais si certains font leur possible pour faire avancer la machine, certains à eux seuls ont réussi à carrément provoquer l’effet inverse en freinant l’évolution de l’humanité (de manière volontaire ou non) et c’est franchement pas glorieux. Un forum Reddit recense un peu tous ces gens qui n’ont pas poussé le monde vers l’avant et c’est assez intéressant.

1. Trofim Lysenko : scientifique soviétique dans le domaine de l'agriculture

Ce scientifique qui était adulé en URSS sous Staline (pas littéralement sous lui hein) a théorisé sur la génétique dans l’agriculture en voulant maximiser les récoltes et la productivité. Mais en réalité ça ne marchait pas réellement, ça a provoqué diverses famines et autres choses assez fâcheuses. Comme le fait que tous les autres scientifiques qui s’opposaient à ses recherches se retrouvaient enfermés ou exécutés. Son nom a ensuite été déchu et utilisé pour qualifier une science fausse ou corrompue.

Crédits photo (Domaine Public) : Auteur inconnuUnknown author

2. Robert Maxwell : propriétaire de médias et de maisons d'édition

Outre le fait qu’après sa mort on a découvert pas mal de facettes assez obscures dans la gestion des financements de ses affaires et des associations étranges avec des compagnies douteuses (remarquez une utilisation du champ lexical de la magouille), Maxwell est aussi la personne qui a popularisé le paiement d’articles et de textes de recherches scientifiques à une époque où on les trouvait gratuitement. C’est depuis son idée que la circulation libre et gratuite de ces études a en grande partie disparu et qu’on doit payer pour y avoir accès. Il y a eu de nombreuses contestations suite à l’arrivée d’internet pour rendre libre ce type de presse avec des gens influents comme le regretté Aaron Swartz (je ne peux que vous conseiller de regarder le docu qui lui est consacré).

Crédits photo (CC0 1.0) : unknown photographer (Anefo)

3. Thomas Midgley Jr : chimiste et inventeur dans le milieu de l'automobile

Thomas Midgley est à l’origine de nombreuses inventions dont le plomb tétraéthyle et les chlorofluorocarbures utilisés dans les aérosols ou les systèmes de climatisation. Le problème c’est qu’on a vite réalisé que ces deux produits étaient extrêmement nocifs et pour la nature et pour les humains puisqu’ils ont causé de nombreux décès et problèmes environnementaux majeurs. Midgley est aujourd’hui surtout célèbre pour être l’homme qui a probablement fait le plus de mal à l’environnement et à la couche d’ozone de l’histoire, rien que ça.

Crédits photo (Domaine Public) : Akkit

4. Andrew Wakefield : chercheur et ancien chirurgien

Ce médecin devenu conspirationniste est à la base d’une étude (depuis jugée frauduleuse et fausse) sur le lien qu’auraient les vaccins contre la rubéole, les oreillons et la rougeole et le développement de l’autisme et d’une maladie des intestins. Le problème c’est que son étude a été déclarée fausse et qu’après enquête on a trouvé diverses traces de falsifications manuscrites, de fraudes et d’affaires financières louches. Dans le même temps (en 2011) on a relevé un net recul du nombre de vaccinations dans plusieurs pays, ce qui a causé un nombre important de décès. De là à l’appeler le père des antivax il n’y a qu’un pas.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Blado??

5. Muhammad Khalji : Général des armées ghuride (actuel Afghanistan)

Ce général qui est parti à la conquête de l’Inde et du Bengale est responsable de la mise à sac (entre autres) de la ville de Nâlandâ en 1197. Cette cité était majoritairement habitée par des moines bouddhistes et comportait l’une (la) plus grande université bouddhiste avec en son sein une immense bibliothèque. Khalji et son armée ont littéralement détruit ce trésor de savoir et ont brulé l’intégralité de la bibliothèque, réduisant à néant près de six siècles d’écritures.

Crédits photo (Domaine Public) : Auteur inconnuUnknown author

6. Mark Sykes : diplomate britannique

Vous connaissez peut-être son nom avec avec les accords Sykes-Picot qui sont une série d’accords secrets passés entre le Royaume-Uni et la France en 1916 pour se partager le Proche-Orient à l’issue de la guerre. C’est probablement l’une des bases des nombreux conflits dans cette zone géographique. Si Sykes n’est pas seul responsable de l’accord et ne pensait à la base que protéger les intérêts de son pays, les retombées de son action sont quand même catastrophiques.

Crédits photo (Domaine Public) : Auteur inconnuUnknown author

7. Edward Bernays : publicitaire

On l’appelle le père de la propagande d’entreprise et des relations publiques. Edward Bernays est à l’origine de plusieurs publicités et méthodes de communications d’entreprises qui ont façonné et étendu le modèle consumériste américain. Alimentation (le petit déjeuner copieux américain soutenu par des médecins), tabac (notamment pour promouvoir la minceur féminine lors d’une campagne pour Lucky Strike), renversement politique (il a aidé à présenter dans les médias le président du Guatemala comme un communiste pour renverser son pouvoir)… Certaines personnes le voient aujourd’hui comme le fondateur de la technique de la manipulation d’opinion, ce qui est quand même un truc pas ouf dit comme ça.

Crédits photo (Domaine Public) : Bain News Service

8. Genghis Khan : conquérant

On vous avait déjà montré que Gengis Khan n’était pas sympa, mais selon le point de vue qu’on a sur ses conquêtes on peut voir qu’il a littéralement empêché certaines populations de prospérer. En les tuant par exemple. Tous. En Iran, en Afghanistan, en Irak ou encore au Pakistan il est encore vu aujourd’hui comme un tyran sanguinaire à l’origine de génocides et de destructions démesurées notamment pendant les sacs de Bagdad et de Samarcande. On peut lui attribuer, en plus de nombreuses morts, la destruction de trésors de sagesse du Monde Arabe disparus après son passage.

Crédits photo (Domaine Public) : Auteur inconnuUnknown author

9. Diego de Landa : moine franciscain

Si on voulait grossir le trait sur Diego de Landa, on pourrait dire que si nous ignorons énormément de choses sur la civilisation Maya c’est de sa faute. Souvent décrit comme quelqu’un de cruel et fanatique, il a fait bruler en 1561 tous les manuscrits mayas et les sources de connaissances de cette civilisation au nom du Dieu chrétien pour lutter contre l’idolâtrie qui n’était pas celle du Christianisme.

Crédits photo (Domaine Public) : Auteur inconnuUnknown author

10. Le premier type qui a posté un message en chaîne sur facebook

L’épine dans le talon de l’humanité cette saloperie de truc qui demande aux gens de partager une image pour obtenir le bonheur, sauver un panda ou gagner un tacos triple viande.

Et sinon vous pensez quoi des carolingiens de manière générale ?

Source : Reddit.