Aujourd’hui, quand on va au marché (ou au supermarché, ça marche aussi), on a une bonne variété de fruits et légumes qui sont bien souvent le fruit (mdr) de siècles d’évolutions. De millénaires, même. Du coup, on ne sait pas trop à quoi ils ressemblaient, ces aliments, quand on leur avait foutu la paix et qu’ils se développaient tout seuls. Dans ce top, on va essayer de vous les montrer, même s’il va falloir faire marcher un peu votre imagination.

1. La pastèque

Grâce à Giovanni Stanchi, un peintre italien qui a vécu au XVIIe siècle, on sait à quoi ressemblaient les pastèques de l’époque. Leur chair était beaucoup moins uniforme, et elles ne donnaient pas particulièrement envie. Vous pouvez les voir en bas à droite du tableau. Comme quoi ça ne sert pas à rien les mecs qui peignent des natures mortes (même si c’est quand même pas bien folichon). En tout cas, maintenant on peut lui dire : t’as bien changé, la pastèque, t’as bien changé.

Crédits photo (Domaine Public) : Giovanni Stanchi Dei Fiori

2. L'aubergine

L’aubergine poussait en Afrique de l’Est et au Moyen-Orient bien avant que les Européens découvrent cette partie du monde. Avant, le légume était plutôt rond et vert ou rouge, avec des épines pour se protéger des animaux, puis on l’a cultivé et sélectionné jusqu’à obtenir le fruit allongé et plus doux qu’on connaît aujourd’hui. Maintenant, elle est hyper sexy l’aubergine. Surtout en émoji.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Arn

3. La pomme

Si elle n’a pas totalement changé d’aspect, la pomme a bien changé de goût. Aujourd’hui, une bonne pomme, c’est sucré et agréable à manger, alors qu’avant d’être domestiquées, les pommes étaient hyper aigres. Aussi aigres que le sentiment qu’on ressent un matin pluvieux d’automne quand une voiture roule à toute vitesse dans une flaque d’eau juste à côté de nous. Vous voyez ce genre d’aigreur ?

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Jonathunder

4. La pêche

On suppose que les pêches sont originaires de Chine et s’y trouvaient déjà il y a 7500 ans. Sauf que si vous aviez vu une pêche à l’époque, vous ne l’auriez sûrement pas reconnue (et vous ne lui auriez pas dit bonjour, la pauvre). Au départ, la pêche était beaucoup plus petite, probablement de la taille d’une cerise, elle avait un gros noyau et elle était bien moins sucrée. C’est grâce à la sélection et la domestication qu’on a des bonnes grosses pêches bien juteuses qui font plaisir en été. Et qui attirent des sales guêpes.

Crédits photo (Domaine Public) : Splintercellguy

5. La banane

Si elle n’a pas réellement « changé », la banane qu’on retrouvait le plus souvent dans le commerce avant était la banane Gros Michel, une variété qui a été décimée dans les années 50 par un champignon et remplacée par une autre variété, la Cavendish. D’ailleurs, on raconte que, si les bonbons à la banane ont un goût si différent de la vraie banane, c’est parce qu’ils copient l’arôme de la variété Gros Michel, bien plus sucrée que les bananes qu’on connaît aujourd’hui. Oui, « Gros Michel » c’est marrant comme nom, mais gardons notre sérieux.

Crédits photo (CC BY 4.0) : Zwifree

6. La carotte

Originaire d’Asie Mineure, la première carotte qu’on connaît était violette ou blanche, et elle est devenue plus orangée avec le temps. Maintenant, on fait toujours des carottes violettes, et c’est vrai que c’est toujours sympa à mettre dans un plat pour provoquer l’admiration des convives qui veulent ensuite nous épouser, nous faire des gosses et partager un crédit à la consommation avec nous.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Idéalités

7. Le maïs

Le maïs d’avant, celui qui existe depuis 7000 avant JC., était un peu pourri en comparaison avec celui qu’on a aujourd’hui. Il était beaucoup plus sec, avait un goût plus proche de la pomme de terre, et était beaucoup moins généreux en quantité. Aujourd’hui, on a des bons gros épis avec des grains bien juteux qui se détachent facilement. Ça a quand même du bon d’être né il y a moins de 100 ans.

Crédits photo (CC BY 2.5) : (Photo courtesy of John Doebley.)

8. Le chou

L’ancêtre de tous les choux (sauf celui à la crème) est le « choux commun », une plante sauvage dont les feuilles sont comestibles et qu’on a commencé à cultiver dans l’antiquité. Aujourd’hui, on peut encore en trouver à l’état sauvage en France, surtout en Haute-Normandie, mais plus personne n’en mange. En même temps vous avez vu sa tête ?

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Griensteidl

N’oubliez jamais vos racines.

Si vous aimez l’évolution, on a d’autres tops là-dessus : les chiens qui ont le plus changé avec le temps, les évolutions du corps humain encore en cours, et les peoples qui évoluent comme des Pokémons.

Sources : radisetcapucine, listverse, Sciencemag, banane, atlasobscura, Wikipedia