On le sait déjà les supporters peuvent être bien cons, mais alors quand il s’agit de se tatouer le maillot de son club sur le corps et d’hurler comme un malade c’est marrant, par contre chanter des trucs racistes, homophobes, ou se moquer d’un mort (coucou les Niçois), c’est tout de suite beaucoup moins marrant.

Petit top qui met en lumière les gens les plus intègres du monde du foot pour bien commencer la journée (je rigole).

1. Le chant des supporters Niçois qui se moque de la mort de Sala

Il va falloir en faire des bonnes actions pour rattraper cette connerie les gars, sinon c’est direction les enfers tout de suite.

Les supporters Niçois, lors du match contre l’AS St-Etienne et leur remontada (ils étaient menés 2-0 à la mi-temps et ont finalement gagné 4-2), se sont sentis pousser des ailes et ont hurlé dans les tribunes « C’est un Argentin qui ne nage pas bien, Emiliano sous l’eau ». Certains supporters niçois, (les plus cons visiblement) n’avaient pas digéré la défaite de Nice face à Nantes quelques jours avant, et c’est pourquoi lorsqu’ils ont gagné contre St-Etienne, ils ont cherché à se « moquer » du club Nantais. Sauf que si vous vous rappelez un peu l’histoire, l’Argentin Emiliano Sala est mort dans un accident d’avion tragique qui devait le mener de Nantes à Cardiff en 2019. Noyé dans la Manche, son corps avait été retrouvé sans vie, des semaines après sa disparition.

Bref, un chant de très très mauvais goût des supporters Niçois, qui vont bien sûr être sanctionnés et qui, on l’espère, ne remettront plus jamais les pieds dans un stade.

2. Les chants pro-russe des supporters de Chelsea

Après l’annonce de la vente de Chelsea par son ancien propriétaire russe Abramovich en raison du conflit en Ukraine, des supporters de Chelsea ont montré publiquement leur soutien à leur ancien président, pourtant clairement pro-Poutine. Cela a été fortement critiqué par les dirigeants du club anglais, comme par certains membres du gouvernement britannique, comme c’était le cas par exemple de Chris Phil, ministre de la technologie.

Des chants avaient déjà été entendus en Premier League début mars, et ils ont été repris dans un match face à Southampton début avril. Thomas Tuchel aussi condamne ces chants qu’il considère comme inappropriés, c’est vrai que pleurer sur le départ d’Abramovich quand on sait qu’il est BFF avec Poutine, c’est peut-être pas la meilleure chose à faire. Je dis ça, je dis rien.

3. Les chants homophobes (il y en a beaucoup), on parle d'abord de celui de St-Etienne

Le fléau de l’homophobie dans le foot ne date pas d’hier, et on est toujours autant choqués par la bêtise de certains supporters dans les stades qui entachent l’image du sport et de leur club.

La dernière polémique en France concerne les supporters de l’AS St-Etienne, qui, dans un lac face Lorient en aout 2021 ont crié « Bande de pédés, on va tous vous enculer », oui sur une échelle de 1 à super classe, je pense qu’on est à -8000. Le collectif Rouge Direct, un lanceur d’alerte anti-homophobie, a interpellé la ministre des sports sur cette affaire afin de condamner ces propos. Malheureusement, on sait que souvent les supporters ne sont pas sanctionnés, ou alors ils ne le sont pas assez…

4. Le chant polémique de Manchester City envers Liverpool

Après un match opposant Manchester City à Liverpool, les supporters de Liverpool accusaient ceux de Manchester City d’avoir chanté des chants problématiques concernant l’histoire du club. On vous explique : après avoir décroché le titre à Brighton, certains supporters ont chanté « crying in the stands, battered in the streets », ce qui signifie « en pleurs dans les gradins, battus dans les rues ».

Les supporters de Liverpool y ont vu une attaque directe, qui ferait référence à la tragédie de Sean Cox, un supporter des Reds qui avait été blessé par des fans de la Roma en avril 2018. D’autres supporters ont pensé que les supporters de Manchester faisaient référence au drame d’Hillsborough qui a couté la vie de 96 personnes à Liverpool en 1989 après un mouvement de foule.

Manchester City a évidemment démenti toutes ces accusations, on vous laisse faire votre propre avis, c’est vrai que c’est peut-être un peu tiré par les cheveux comme accusation, mais comme vous le voyez, certains supporters sont quand même pas très doués niveau humour, donc c’est pas totalement impossible.

5. Certains supporters extrémistes hongrois, qui ont manifesté leur intelligence lors du match France-Hongrie...

Les matchs de l’Euro 2020 (qui ont eu lieu en 2021) ont un peu signé le retour à la vie avant le Covid, avec des stades presque pleins et une vraie ambiance. Le problème, c’est qu’un groupe de supporters extrémiste hongrois a totalement débordé lors de la rencontre avec la France qui se tenait en Hongrie à la Puskas Arena. Les Français qui avaient du mal à renverser les Hongrois, portés par leurs supporters, se sont en plus pris des remarques racistes dans la gueule. Super.

Des cris de singes à chaque fois que Kante ou Pogba touchaient le ballon, des insultes racistes qui visaient Benzema et Mbappé, tout a été entendu par des photographes de l’Equipe, positionnés juste en dessous des tribunes, qui ont directement dénoncé cela. Et il n’y a qu’à voir le point juste après, ça n’est pas la première fois que ça arrive avec les supporters hongrois…

6. ...Et cet "incident" s'était déjà produit face au Portugal

Quelques jours avant la rencontre face à la France, la Hongrie affrontait le Portugal. Une partie des fans s’était rendue au stade avec une banderole « anti-LGBTQ+ », et avaient sifflé Cristiano Ronaldo à chaque fois qu’il touchait le ballon avec un chant qui disait « Cristiano homosexuel ». Oui, les bougres ne sont pas très évolués, et heureusement l’UEFA l’a compris et a ouvert une enquête disciplinaire quelques jours plus tard.

Et ça n’a d’ailleurs pas empêché CR7 de mettre un beau doublé pendant cette rencontre, bien fait.

7. Les chants racistes des supporters des Red Devils...envers son propre club (pas très malin)

Alors là on atteint presque une autre dimension de stupidité. Des supporters de Manchester United avaient inventé une chanson en l’honneur du joueur sud-coréen Park Ji-Sung, dont la phrase « tu manges du chien » faisait partie. Mouais, on est d’accord, ils ne vont pas devenir paroliers. Park Ji-Sung a dû s’exprimer à ce sujet en expliquant « Je sais que les supporters de United ne font pas ça pour me blesser en chantant ça, mais je dois expliquer aux supporters qu’il ne faut plus utiliser ces mots, qui sont aujourd’hui une insulte raciste à l’égard des Coréens » dans le podcast officiel du club.

Oui, il est resté très courtois avec des gens qui mériteraient d’être condamnés, mais bon le crachat du pigeon n’atteint pas la colombe stylée. Ou un truc du genre.

8. Les chants sexistes de fans de Napoli

Dans la catégorie gros cons dégueulasses qui boivent trop de bières au PMU j’appeeeelle…les supporters de Napoli !!! Bravo, vous bénéficiez d’un abonnement au Bigard magazine pour le restant de votre triste vie.

Voilà, une journaliste qui marche sur le terrain pendant quelques instants suffit à ce que des tifosi napolitains chantent « les seins à l’air » à cette pauvre dame qui n’a rien demandé. Diletta Leotta, la journaliste en question va juste sourire et faire non de la main. C’est compliqué de réagir face à autant de bêtise et de sexisme.

9. Balotelli confronté au racisme de certains chants italiens

En 2019 Balotelli avait failli quitter définitivement le terrain après avoir reçu pour une énième fois dans sa carrière, des insultes racistes de la part des supporters italiens, cette fois-ci ceux du Hellas Vérone. Des cris de singe, encore et toujours, avaient réussi à faire sortir de ses gonds le joueur qui avait jeté le ballon en direction des supporters et avait failli quitter le terrain.

Le lendemain, Balotelli avait posté sur ses réseaux un message en destination de ces supporters « Vous devenez fous. Réveillez-vous, ignorants ». Et le pire dans tout ça, c’est que le chef des ultras du Hellas Vérone avait dit que Balotelli était un « clown » et que ces cris venaient de sa tête. Ben voyons.

10. On termine en beauté sur un chant ultra raciste envers le grand Mo Salah

En Angleterre, les supporters de Chelsea ont eu la belle idée d’inventer un chant pour chambrer Mo Salah, notamment avec les paroles « Salah est un poseur de bombes ». Le pire c’est qu’ils se sont filmés, et forcément la video a beaucoup tourné sur les réseaux. Heureusement, les trois supporters de la vidéo ont été interdits de stade, et ne pourront donc plus retourner soutenir leur équipe.

Ça donne pas très envie d’aller dans les stades, mais pas de panique, il y a aussi des supporters sympas