Vous le savez probablement quand un film se réalise à Hollywood tout repose sur les têtes d’affiches, les fameuses stars qui jouent les héros et qui font venir les spectateurs au cinéma. Et pour avoir LA star qu’ils veulent, les producteurs ne reculent devant rien et sont prêts à faire à peu près n’importe quoi, surtout à bien entuber les autres avec des contrats bien huilés. On va voir quelques exemples ensemble et c’est plutôt triste.

1. Keanu Reeves a joué dans "The Watcher" parce qu'un pote a imité sa signature

C’est ce que l’acteur continue à dire des années après la sortie de cet horrible film dans lequel il n’a pas un si grand rôle que ça mais dont le studio a capitalisé sur son image pour la promo. Il avait donné un accord oral pour jouer dedans mais visiblement ce serait l’un de ses potes qui aurait signé à sa place, le piégeant auprès des producteurs. Clairement une bonne blague à faire à ses potes de signer des contrats à leur place.

2. Jared Leto continue de dire qu'on l'a piégé pour faire "Suicide Squad"

Il ne s’agit pas d’un problème de contrat mais bien d’une présentation totalement différente du projet qui serait en cause. En gros Leto déclare qu’on lui a présenté un film plus sombre, adulte et sérieux que ce qui est sorti au cinéma, un peu plus proche du film Joker avec Joaquin Phoenix. Le problème c’est qu’on était TRÈS loin du produit final, plein de scènes de Leto ont été supprimées et le tout est vraiment foireux, loin de ce pour quoi il avait signé à la base.

3. Channing Tatum avait signé un contrat qui l'a obligé à jouer dans "G.I. Joe"

Il existe un type de contrat bien salaud à Hollywood qui vous oblige à faire plusieurs films avec un studio dont vous ne connaissez ni le scénario ni la date de tournage. Non seulement cela veut dire que vous ne savez pas si vous allez être obligé de jouer dans une merde (comme Tatum l’a vécu avec ce film) mais en plus cela peut vous faire refuser un autre projet que vous aimez bien à cause de problèmes de calendriers. Du beau coup de pute, comme ces autres habitudes étranges d’Hollywood.

4. Nathalie Portman a été obligée de rester sur "Thor 2" malgré le départ de la réalisatrice

Lorsqu’on lui a proposé de rempiler pour jouer dans Thor 2 Nathalie Portman a accepté à la seule condition que ce soit la réalisatrice Patty Jenkins qui dirige le projet. Sauf qu’en début de production la réalisatrice a décidé de déserter parce qu’elle craignait qu’on lui reproche la qualité absolument merdique du scénario (elle a eu du pif vu que c’est probablement le pire Marvel). Et du coup Portman s’est retrouvée piégée dans cet horrible projet alors que sa pote s’était tirée.

5. Paul Bettany a accepté de jouer dans "Dogville" parce son pote Stellan Skarsgard lui a menti

Comme quoi il faut parfois vraiment se méfier de ses potes, comme Keanu Reeves le gentil Paul Bettany a accepté de jouer dans Dogville parce que son pote Stellan lui avait dit que c’était la grosse teuf sur le tournage et qu’on se marrait comme jamais. Curieux de cette ambiance singulière Bettany a signé et a vite compris qu’en fait on se faisait tellement chier que Stellan ne voulait pas continuer sans un pote sur le plateau.

6. Emily Blunt a été obligée de décliner un gros rôle chez Marvel pour faire le film "les voyages de Gulliver"

Encore une histoire de contrat a la con qui a forcé Emily Blunt a jouer dans « Les voyages de Gulliver ». Le problème c’est qu’au même moment elle avait été approchée pour jouer dans Iron Man 2 le rôle de Black Widow et a donc été obligée de refuser le projet le plus lucratif de sa carrière. Mais au moins Scarlett Johansson s’est fait plein de thunes grâce à ça, c’est déjà bien.

7. Yves Montand a été couillé pour jouer dans "On a Clear Day You Can See Forever"

Lorsque Barbara Streisand a fait son film elle avait demandé à Montand de jouer dedans et si celui-ci n’avait pas nécessairement refusé, il avait quand même signalé qu’il ne pouvait pas accepter parce qu’il ne pourrait pas jouer un vieil homme de manière crédible, pensant s’en sortir de cette manière. On lui a donc maquillé la gueule pour le vieillir et il a accepté son rôle parce que ça rendait pas si mal.

8. Val Kilmer ne voulait vraiment pas jouer dans "Top Gun" mais a été obligé à cause de son contrat

Quand on lui a proposé un rôle dans le film il ne croyait vraiment pas au projet, surtout qu’il n’avait pas le beau rôle. Afin de protester il a participé à l’audition en faisant n’importe quoi pour qu’on le recale, mais le studio savait bien qu’il était capable d’être bon acteur et il a donc été obligé de prendre le rôle. D’ailleurs il a supplié les studios de le reprendre dans la suite, comme quoi il avait bien aimé le film.

9. Bill Murray a accepté "Garfield" car il a confondu le réalisateur avec un autre

Pour faire simple le film Garfield a été réalisé et écrit par Joel Cohen et Bill Murray pensait qu’il s’agissait de Joel Coen des frères Coen. Sauf que personne n’a trouvé bon de le contredire jusqu’à ce qu’il signe, une belle petite entourloupe qui l’a obligé à faire la voix du chat dans un film qu’il a renié par la suite. Ça n’enlève pas sa sympathie et je vous conseille d’aller voir les meilleures citations de Bill Murray, juste parce qu’il est classe.

10. Sylvester Stallone a joué dans "Arrête ou ma mère va tirer" parce qu'Arnold Schwarzenegger l'a piégé

À l’époque régnait une concurrence farouche entre les deux acteurs et Schwarzy a récupéré un scénario tout pourri qu’on lui avait proposé, celui du film « Arrête ou ma mère va tirer ». Il savait que le deuxième choix du studio était Stallone et il a décidé de faire croire qu’il était super intéressé par le rôle afin que son rival le prenne. Et Sylvester a complètement plongé dans le piège puisqu’il a accepté le film et l’a regretté par la suite. Clairement un coup de génie de la part de ce bon vieil Arnold.

11. Bonus : Matt Damon et Ben Affleck ont piégé tout le monde en faisant "Will Hunting"

Quand ils ont commencé à filer le scénario de leur film « Will Hunting » (pour lequel ils ont eu un oscar chacun), les deux potes ont ajouté une scène de cul entre le personnage de Robin Williams et un autre homme qui n’avait aucune utilité dans l’histoire. Le but ? S’assurer que les producteurs lisent bien le scénario, ce qui est arrivé une seule fois en la personne de Harvey Weinstein. C’est le seul qui leur a répondu qu’il avait adoré l’histoire mais ne comprenait pas du tout l’utilité de la scène. Quand ils ont entendu ça ils ont directement accepté qu’il produise le film.