Au cours de l’Histoire, pas mal de gens ont prétendu avoir voyagé dans le temps, mais si vous voulez mon avis, c’était des gros mythos. Par contre, il y a plusieurs faits historiques incroyables qui, eux, donnent bien envie de croire que des gars sont revenus du futur pour changer le cours du temps ou profiter de leur savoir en avance. Alors oui, peut-être qu’on se fait de fausses idées, mais on a envie de rêver.

1. Un roman d'Edgar Allan Poe de 1838 raconte un événement qui s'est produit en 1884

Dans Les Aventures d’Arthur Gordon Pym de Nantucket, Poe raconte l’histoire de marins qui, perdus en pleine mer et sans ressources, tirent à la courte paille pour savoir lequel d’entre eux ils vont manger. Au final, c’est Richard Parker, le personnage qui avait proposé le jeu, qui tire la courte paille et doit être mangé par les autres. 46 ans plus tard, dans la vraie vie, quatre hommes qui faisaient le voyage de l’Angleterre à l’Australie ont eu un accident de bateau et se sont retrouvés dans un canot de sauvetage sans rien à manger. Ils ont alors décidé de tirer à la courte paille pour savoir lequel d’entre eux ils allaient manger. Par « chance », la courte paille est tombée sur celui des quatre qui avait bu de l’eau de mer et était tombé dans le coma. Vous savez comment il s’appelait, le gars ? Richard Parker. Comme dans l’histoire de Poe. C’est perturbant hein ?

Crédits photo (Domaine Public) : Auteur inconnuUnknown author; Restored by Yann Forget and Adam Cuerden

2. Quand Dostoïevski a été sauvé par un voyageur du futur

Il y a des coïncidences tellement grosses qu’on a du mal à les expliquer autrement que par le voyage dans le temps. C’est le cas de la fois où l’écrivain russe Fiodor Dostoïevski a échappé à sa condamnation à mort. Il était dans le peloton d’exécution, prêt à mourir fusiller, quand un messager est arrivé avec une lettre du tsar le pardonnant. À une minute près, Dostoïevski mourrait et n’allait jamais écrire ses plus grands romans. C’est troublant quand même.

3. Edgar Sengier a lu dans l'avenir

Edgar Sengier, c’était un Belge qui avait un haut poste dans l’extraction de minerai au Congo. Là où il bossait, on trouvait beaucoup d’uranium, et comme il savait que c’était potentiellement dangereux de se le faire piquer, il a décidé en 1939 de confier son stock de 1000 tonnes aux Américains. Après ça, le stock a été oublié, jusqu’à ce qu’en 1942, le colonel chargé du projet Manhattan (le projet de création de la bombe atomique), vienne voir Edgar Sengier pour lui demander s’il pouvait lui fournir de l’uranium. Il savait que c’était chaud d’en réunir une grande quantité d’un coup, mais il a quand même voulu savoir si Sengier pouvait faire quelque chose pour lui. C’est là que Sengier lui a répondu : « Vous pouvez avoir le minerai maintenant. Il est à New York, 1 000 tonnes. J’attendais votre visite.» Comme s’il avait toujours su qu’un jour ce stock allait servir.

Crédits photo (Domaine Public) : Atomic Heritage Foundation

4. De Vinci devait avoir eu des flashs du futur

Leonard De Vinci est une des personnes les plus brillantes qui aient existé, et certaines de ses inventions donnent grandement l’impression qu’il avait pu voir quelques bribes du futur. Au début du XVIe siècle, le mec a inventé les premiers prototypes de robot, d’hélicoptère, de char, de voiture et même de mitraillette. Le bougre avait aussi réussi à utiliser l’énergie solaire pour chauffer les eaux de Florence. Bon, d’accord, certaines idées étaient probablement déjà dans la tête de certains à l’époque, mais il n’empêche que le mec avait un temps d’avance sur tout le monde. Environ 3-4 siècles quoi.

Crédits photo (Domaine Public) : Dominikmatus

5. Eli Whitney, l'homme à l'origine et à la fin de la Guerre de Sécession

En 1793, Eli Whitney a inventé une machine pour égrener le coton, et son invention s’est beaucoup répandu dans les Etats du sud des Etats-Unis. Grâce à lui, l’industrie du coton s’est développée, mais, à cause de lui, les Etats ont fait venir beaucoup plus d’esclaves pour travailler dans les champs de coton. Et, vous le savez probablement, l’esclavage dans les Etats du Sud est l’élément principal qui a mené à la Guerre de Sécession puisque les Etats du Nord étaient abolitionnistes. Eli Whitney avait donc, bien avant le début de la guerre, soufflé sur les braises qui ont mené à l’embrasement du pays. Mais il avait aussi fourni l’eau pour éteindre l’incendie puisque, après s’être fait voler son invention, il a décidé de partir dans le nord du pays et d’aider à développer l’industrie de l’armement. Ce qu’il a fait avec brio. Si les Etats du Nord ont réussi à dominer ceux du Sud pendant la Guerre de Sécession, c’est donc en partie grâce à son travail. Peut-être qu’Eli Whitney avait senti que les choses allaient tourner plus tard et qu’il devait rééquilibrer la situation avant de mourir.

Crédits photo (Domaine Public) : Charles Bird King

6. Stanislav Petrov, l'homme qui a évité une nouvelle guerre mondiale

En 1983 Petrov était lieutenant colonel dans l’armée soviétique et il était en charge de prévenir les attaques nucléaires provenant des Etats-Unis. Le 26 septembre de cette année-là, le système de détection annonce que 5 missiles américains ont été lancés. La tuile. Il aurait pu donner l’alerte qui aurait entraîné une réplique immédiate, et on se serait forcément tapé une 3ème Guerre Mondiale. Mais Petrov, qui en savait peut-être plus que nous, a pris la décision de ne pas donner l’alerte. Bien joué, puisque les détecteurs s’étaient trompés et qu’il n’y avait pas d’attaque en cours. P’tet bien que son double du futur était venu le prévenir pour l’empêcher de faire une grosse connerie…

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Queery-54

7. Morgan Robertson avait prédit le naufrage du Titanic

14 ans avant le naufrage le plus célèbre de l’histoire des naufrages (devant celui de ma vie sentimentale), Morgan Robertson, un écrivain américain, avait rédigé une nouvelle intitulée Le Naufrage du Titan. La nouvelle raconte l’histoire du Titan, le plus grand paquebot jamais conçu, qui coule après avoir heurté un iceberg. Difficile de faire plus proche de l’histoire du Titanic. Soit Robertson a voyagé dans le temps, soit le capitaine du Titanic était un grand fan de Robertson. Je vous laisse vous faire votre propre avis.

Crédits photo (Domaine Public) : http://3.bp.blogspot.com/_yd9OLN_xAiw/Sq6eYozkcNI/AAAAAAAAFKY/duQk00h-JGM/s400/1.jpg

Et maintenant, je vous propose un vrai voyage dans le temps.