Hey salut les kids c’est François, comme d’habitude on se retrouve pour le rendez-vous des champions de la semaine. Et comme d’hab si vous souhaitez participer à ce top, faites un truc vraiment débile qui ne met pas en danger votre vie ou celle d’autrui et parlez en à votre journal local. Merci à ajustetitre, pour le coup de main.

1. Il essaie de s’immoler avec du rosé dans un TGV

L’analyse de Topito : euuuh, on respecte le rosé ok ? Il n’est pas venu là pour souffrir.

2. Rouen. Rouen?: les policiers lui débloquent une vertèbre en l'interpellant, il leur offre des chocolats

L’analyse de Topito : Michel, agent de la paix de métier, mais passion kiné.

3. Deux hommes suspectés d'avoir volé et brûlé trois voitures entre le Puy-de-Dôme et la Creuse, dans l'objectif d'aller jouer à la pétanque

Lundi, durant leur garde à vue, un fusil de chasse a été retrouvé sur le bas-côté de la route empruntée par les deux suspects.

Publiée par La Montagne sur Mercredi 7 novembre 2018

L’analyse de Topito : la pétanque devrait tellement être aux Jeux Olympiques.

4. Dampremy: ils braquent la pharmacie et emportent des… tétines!

L’analyse de Topito : il n’y a pas de sous-cambriolage, il faut respecter chaque bandit, c’est un métier vous savez.

5.

L’analyse de Topito : les Experts : Kazakhstan.

6. Ben Harper recherche le vendeur de falafels rennais qui a changé sa façon de voir le monde

Le chanteur veut retrouver l’endroit où il a découvert « l’intensité qui entourait [sa] musique » et où il a « mangé, parlé et ri toute la nuit » avec le propriétaire.

Publiée par Le Monde sur Jeudi 8 novembre 2018

L’analyse de Topito : le fameux triangle des Bermudes, la musique, la bonne bouffe, et la Bretagne, c’est le début de la fin.

7. Burger King de Meylan : il sort une arme pour avoir plus de poulet dans son hamburger

L’analyse de Topito : ça va trop loin cette histoire de poulet, il y a le McChicken sinon… oups.

8.

L’analyse de Topito : tiens, un article sur moi à mon repas avec ma belle-famille à Noël.

9.

L’analyse de Topito : oui c’est une vieille info, mais j’ai vu j’ai ri, alors je la partage.