Vous les connaissez. Ces foutues expressions qu’on entend un jour à la télé et qui sont tellement reprises partout qu’on finit par les détester, on ne peut plus les entendre. Et puis, un mois plus tard, on se surprend à les dire spontanément dans une discussion pour rigoler.

On sait, on fait pareil. Petit tour d’horizon des répliques TV agaçantes, mais qu’on ne peut pas s’empêcher de sortir encore beaucoup trop régulièrement.

1. "Non mais allo quoi ?"

C’est la reine mère des répliques de merde. On en a bouffé pendant un an, et pourtant on ne peut pas s’empêcher de la ressortir souvent. Et le problème, c’est que c’est de moins en moins second degré… Au secours.

2. "Félindra, tête de tigre !"

Alors ok, ce n’est clairement pas évident à placer en fonction des évènements mais cela arrive. Une pièce d’argent qui tombe, une tête qui tourne ou n’importe quel truc qui ressemble à un tigre et soudain, on a très envie de devenir Olivier Minne. Y’a ça et le geste des clés de Passe-Partout qu’on fait très souvent. Si, soyez honnêtes s’il vous plait.

3. "Oh ohohohoh"

On le fait bien non ? Vous aurez évidemment reconnu le bruit de la boule noire dans Motus. L’émission n’existe même plus et pourtant, on imite encore ce son très souvent.

Trop souvent ? Peut être.

4. "C'est votre dernier mot ?"

C’est peut être la phrase la plus culte de la téloche française. Dans « Qui veut gagner des millions ? », le grandiose Jean-Pierre Foucault et sa question rituelle ont vite marqué les esprits. À tel point que tout le monde connait désormais la réplique, et l’utilise encore partout. Ça et le « super-moit’-moit' » mais c’est une autre histoire.

5. "J'suis pas venue ici pour souffrir ok ?"

Celui-là aussi, on en aura bouffé. La fameuse invitée de « C’est mon choix » confrontée à sa phobie des cafards était peut-être une actrice, mais la séquence est quand même culte encore aujourd’hui. Il est donc fréquent d’entendre la réplique pour à peu près tout et n’importe quoi. Surtout n’importe quoi, d’ailleurs.

6. "C'est bien Éléonore, on est content"

Dans cette séquence culte du Maillon Faible, Laurence Boccolini coupe une candidate qui raconte un peu trop sa vie. Cette phrase est devenue une expression utilisée dans les cours de récré au même titre que « Cool ta vie, tu veux un biscuit ? » (quelle époque). En même temps, on s’en fout pas mal de tes préférences en matière de jeu de fruits Éléonore…

7. "AH OUI OUI OUI"

À utiliser sans modération dans n’importe quel contexte. Fonctionne aussi avec « C’est non. »

8. "À l'insu de mon plein gré"

Pas facile de choisir une seule réplique des « Guignols » mais l’argumentation loufoque de la marionnette de Richard Virenque arrive en haut du podium. Ces mots ont désormais une place à part entière dans le langage du peuple, devenant une expression à part entière. La phrase est encore souvent reprise 15 ans ou presque après sa diffusion. C’est fort.

9. "Magnéto Serge"

Cette phrase devient de plus en plus difficile à placer dans une conversation depuis la disparition du magnétoscope et c’est bien dommage. Malgré tout, certains continuent de se prendre pour Ardisson en utilisant encore et toujours la réplique. Bande de boomers.

10. "AH"

Peut-être l’expression la plus agaçante de ce top : le « AH » de Denis Brogniart, repris partout, par tout le monde et dans n’importe quel timing raté. Soyons francs : arrêtez. Par pitié.

Que de souvenirs qui remontent… Des souvenirs qu’on aurait préféré oublier, certes, mais des souvenirs quand même.