L’étymologie nous passionne. On la glorifie à tel point qu’on pense qu’elle nous livre la vérité vraie, logique puisque l’étymologie de étymologie vient du grec « etumos » qui veut dire « vrai ». Toutefois, il y a de nombreuses étymologies qu’on croit connaître parce qu’on les rattache à des mots existants, on les appelle les étymologies populaires et on vous en a dégoté des chouettos.

1. "L'Île-de-France" n'existe pas

Tout d’abord, ce n’est qu’en 1976 que ce nom devient une entité administrative. Avant on disait tout simplement « région parisienne ». Mais l’expression remonte à belle lurette, alors la question se pose, pourquoi on fucking dit « île-de-France » alors que c’est même pas une île wech.

Une des hypothèses remonte au haut Moyen-Age, quand on appelait alors cette région la France, soit, « le pays des Francs ». Sauf que ça foutait le bordel avec l’autre nom de France hérité des Romains pour désigner la Gaule. Ni une ni deux, on a renommé la région « La petite France ». Soit en langue franque « Lilde France ». Et comme quelques siècles plus tard on ne parlait plus du tout le Franc, on a progressivement remplacé par « île-de-France » par simple ressemblance phonétique avec « Lilde ».

2. Le cerf-volant n'a jamais été un cerf

Je sais pas vous mais quand je joue au cerf-volant j’ai rarement l’impression de voir un cerf dans les nuages. Et pour cause. Cette orthographe est une erreur étymologique. En réalité, le mot vient du « serp-volent » (pour « serpent-volant ») car les premiers cerf-volants étaient en forme de serpents. Or depuis le XVIIe siècle, on n’utilise plus le mot « serp » pour désigner un serpent donc, phonétique oblige, on a trouvé le mot qui s’en rapprochait le plus, cerf, et voilou.

3. Dans "choucroute" le mot "chou" n'a rien à voir avec le chou

Evidemment quand on veut manger une bonne choucroute on pense de prime abord à du chou avec de la croûte. C’est normal même si je connais pas beaucoup de choucroute avec de la croûte mais bon. En réalité le mot vient de l’allemand Sauerkraut, sauer pour « aigre » et « kraut » pour « chou ». Ce qui est drôle dans cette affaire c’est que la partie du mot qui vient étymologiquement du chou c’est pas « chou- » mais « -croute ».

4. Les "fainéants" ne sont pas "faits" de "néant"

Cette orthographe bien que valide est toutefois une orthographe erronée qui résulte tout simplement de l’association qu’on fait avec ce mot et le « néant » alors que c’est le participe présent du verbe « feindre » au sens de rester inactif ou de se dérober à la tâche. On devrait donc écrire et dire feignant et rien d’autre.

5. "Remède de bonne femme" sont pas un truc de bonnes femmes

ERREUR ! MALHEUR ! Non mais c’est quoi cette expression misogyne toute pourrie ? En fait il n’en est rien. L’expression vient de l’ancien français « fame » qui veut dire « renommée ». Et avec le temps le mot est devenu « femme » alors qu’à la base pas du tout. Cela dit, cette explication reste une hypothèse et n’a pas été avérée par toute la commu’ des linguisticos’ comme on les appelle.

6. "Baragouiner" n'a rien à voir avec le vin, le pain, ni avec les femmes homosexuelles

Si l’on a souvent été tenté de trouver dans ce mot des liens vers les mots bretons « bara » (pour « pain ») et « gwin » (pour « vin »), voire d’extrapoler de la manière la plus rapide vers les mots « bar » et « gouines » ce qui nous donnait là un nom de lieu de festivités destinés aux lesbiennes tout rêvé. Bref rien de tout ça. Le mot viendrait tout bêtement du latin « barbaracuinus » qui veut dire « barbare ».

7. Non, tu n'es pas mort du bide quand tu es "Morbide"

A part un simple hasard de consonance, l’étymologie n’a rien à voir avec le mot « mort » puisqu’il vient du latin « morbidus » qui veut dire « malade ». On associe désormais ce mot à quelque chose de malsain mais à la base il renvoie à tout ce qui est propre à la maladie.

8. Les "manchots" n'ont aucun problème avec leurs manches

Cela dit, c’est vrai que les manchots n’ont aucun problème avec leurs manches puisqu’ils n’en ont pas, mais l’étymologie n’a rien à voir là dedans puisque le mot vient du latin « mancus » qui veut dire « manquer ». Ce qui veut donc dire que les manchots sont des êtres à qui il manque un truc, en l’occurrence, les ailes.

9. La matière "mousseline" n'a rien de mousseux

Avec toute la bonne volonté du monde la mousseline est un tissu et donc ne peut pas vraiment être mousseuse. mais sa légèreté et sa transparence nous ont souvent fait associer ces deux mots alors que son origine vient tout simplement de la ville de Mossoul en Irak où était produit le tissu (en italien « mussolina » signifie « tissu de Mossoul »).

10. Les "crétins" ne sont pas chrétiens

Voilà encore une étymologie improbable qui nous vient de Suisse qui donne tout son sens à l’expression « crétin des Alpes ». Le mot désignait les habitants vivant en haute altitude sur les « crêts » et dont l’eau de pluie qui leur servait le breuvage n’était pas encore chargée en minéraux et en iode ce qui en faisait de gentils « crétins », c’est-à-dire des personnes atteintes de « crétinisme » (malformations entraînées par des carences).