Votre supérieur ne fait peut-être pas partie des pires boss du monde du travail ou des pires patrons de l’histoire car il se peut que ce soit votre entreprise le problème. Il existe en effet dans notre bas-monde des boîtes qui ne mériteraient pas d’exister parce qu’elles ne sont que horreur et manipulation. Si vous les croisez un jour dans la rue, changez de trottoir et badigeonnez-vous d’insecticide.

1. DuPont

En plus d’être le deuxième plus gros pollueur atmosphérique des États-Unis, cette immense entreprise travaillant dans la chimie a été épinglée en 2019 par l’Union Européenne et l’Allemagne pour avoir utilisé massivement des substances de synthèse interdites et potentiellement dangereuses pendant plusieurs années. Mais ce n’est pas tout, puisque l’entreprise a aussi été déclarée coupable à la suite du scandale de Parkersburg, de 1998 à 2017, Parkersburg étant la ville dont le fleuve a été empoissonné par les déchets cancérigènes de l’usine DuPont. L’entreprise avait mené des recherches secrètes pour connaître les propriétés nocives de ses produits mais avait continué de les déverser par peur de réduire ses profits. De vrais connards, oui, oui.

2. Equifax

Cette société américaine de crédit à la consommation a fait pas mal de coups de pute dans sa carrière. Dans un premier temps, elle a été pointée du doigt par l’Union des consommateurs du Québec en 2013 qui dénonçait son scoring abusif de certains clients. En effet, certains recevaient une très mauvaise note sans raison et se voyaient donc refuser des crédits ou augmenter leurs frais d’assurance. L’entreprise commet également régulièrement des erreurs dans les dossiers de ses clients et les rend difficiles à changer ce qui handicape encore une fois les clients. Et cerise sur le gâteau, Equifax a été victime d’un vol de données en 2017 et faisait payer à ses clients le fait de geler leur historique de crédit pour se protéger. Pas chouettos.

3. Zara

Pour ne parler que de cette marque de vêtements, parce qu’on pourrait en citer bien d’autres, Zara a été accusé de moults comportements horribles comme le plagiat de modèles de grandes maisons ou le vol de créations à des dessinateurs ou des blogueurs. L’entreprise est également réputée pour être le leader de la « fast fashion », pour polluer massivement à cause de l’utilisation du viscose et pour avoir longtemps fait du profilage racial de ses clients. Outre les conditions de travail déplorables des employés dans les ateliers, Zara a aussi été accusé en 2020 d’exploiter des Ouïghours en bénéficiant du camp d’internement de Xinjiang pour leur faire produire des vêtements pour le fournisseur Inditex. On est sur du très très sale.

4. Chiquita Bananas

Cette boîte est l’un des plus gros producteurs de bananes du monde et commercialise également d’autres produits dans le domaine de l’agro-alimentaire. Avant les années 90, l’entreprise était déjà accusée de corruption et d’exploitation humaine. Entre les années 90 et 2000, Chiquita Bananas a également payé des groupes para-militaires terroristes colombiens pour ne pas qu’ils ciblent leur entreprise et leurs employés comme ils le faisaient à l’époque mais les a aussi utilisés comme tueurs à gage à l’encontre des leaders syndicalistes. En 2007, l’entreprise a en plus été accusée d’intimidation des travailleurs et de graves atteintes aux droits fondamentaux de leurs employés en les exposant à de dangereux pesticides. Il y a-t-il besoin d’en rajouter ?

5. Chevron

Cette compagnie pétrolière est la dixième entreprise à émettre le plus de gaz à effet de serre dans le monde. Déjà pas ouf. Mais on peut aussi ajouter à ça l’accusation de Nigérians contre Chevron, en 2008, pour avoir transporter des militaires impliqués dans des meurtres de manifestants. Et par-dessus le marché, Chevron et sa filiale Texaco ont été longtemps mis en cause par 30 000 Équatoriens pour avoir contribué à la déforestation de l’Amazonie et au déversement de déchets toxiques dans la jungle, les fleuves ou les marais qui ont causé cancers, leucémies, problèmes digestifs et respiratoires aux populations habitant sur ces territoires. L’entreprise a par ailleurs refusé de payer le montant de sa condamnation, pour vous montrer le niveau de connard-attitude.

6. Wells Fargo

Mesdames et Messieurs, la pire banque du monde. Wells Fargo a d’abord été condamné en 2016 car l’entreprise avait ouvert volontairement et facturé 2 millions de comptes bancaires et 500 000 cartes de crédit, dans le dos de leurs clients. Par très sympathique. En 2018, la banque a à nouveau été condamnée pour « pratiques commerciales illicites » car Wells Fargo avait appliqué des primes d’assurances automobiles en plus à ses clients et surfacturé certains emprunts immobiliers. Bref, n’allez jamais leur demander de la thune pour vous acheter un scooter électrique.

7. Shell

Outre le fait que cette entreprise pétrolière est la septième entreprise mondiale émettant le plus de gaz à effet de serre, on peut aussi noter que Shell a entre autres soudoyer des responsables locaux africains pour obtenir des contrats pétroliers, été responsable de marées noires au Nigéria en 2008, réalisé des arrangements avec des régimes dictatoriaux nigérians, été impliqué dans des crimes, empoisonné des sols et des cours d’eau, été accusé de nombreux non-paiements d’impôts, et été responsable de nombreuses contaminations aux pesticides.

Si vous y êtes salarié et que vous nous lisez, on vous conseille aussi de vous barrer le plus rapidement possible ou votre licenciement risque d’entrer dans les licenciements les plus sadiques de l’histoire. Vous aurez peut-être une chance de rentrer dans les lettres de démissions plus drôles comme ça.

Via Reddit.

Sources : Wikipédia.