Normalement une bière c’est très simple : de l’eau, du malt d’orge, du houblon. Si vous regardez une étiquette et que vous y lisez sirop de glucose, antioxydant ou colorants, passez votre chemin. Ce n’est certainement pas la meilleure bière du monde mais probablement la pire. Vous allez tranquillement et doucement vous empoisonner. Ces bières qui n’en ont que le nom sont bien sûr pour la plupart en canettes métallique. Je vous rassure tout de suite la Kronenbourg n’y est pas, ouf parce que c’est la bière la plus vendue en France.

1. La Snake Venom (67,5%)

Parce que l’Armageddon n’était pas assez forte, il a fallu booster tout ça. La brasserie Brewmaster a créé cette bière à partir de levure de bière ET de champagne.

2. La Armageddon (65%)

Cette bière écossaise n’est pas vraiment piégeuse puisqu’elle annonce tout de suite la couleur : elle fait 65%. C’est tout simplement la bière la plus forte du monde. Bienvenue en enfer.

3. La Tactical Nuclear Penguin (37%)

Encore une Brewdog, c’est une passion pour eux de faire des bières qui arrachent

4. La Brewdog Tokyo (16,5%)

Attention, ça va vous arracher la gueule. Même si elle porte le nom de la capitale du Japon, cette bière produite à Glasgow d’un noir intense vous débouchera le nez en cas de rhume.

5. La Méga Démon (16%)

Amateurs de sensations fortes, la bière Méga Démon est pour faite vous ! Dans sa version à 16%, cette bière blonde extra forte possède une chaleureuse longueur en bouche qui fera fuir tous ceux trop proche de votre haleine.

6. La Samischlaus (14%)

Inventée en Suisse et produite aujourd’hui en Autriche. Elle n’est brassée qu’une seule fois par an, la nuit du 6 décembre et va rester 10 mois dans les caves du chateau.

7. La Belzebuth (13%)

Ici, le piège se referme sur vous dès l’étiquette. Avec un nom pareil, vous êtes prévenu mais vous voulez quand même y goûter. Le problème c’est que le Satanisme ce n’est pas donné à tout le monde et que vous allez vite vous retrouver à roupiller entre 2 bagnoles ou à vomir dans un bus.

8. La Gordon Platinum (12,2%)

Pur joyau de caractère avec une puissance en goût et une virilité incontestable. C’est la bière des vrais bonhommes lol. Non je dec, c’est juste une bière pour les gens qui ont plein de choses à oublier et veulent se fracasser le nez.

9. La Amsterdam Maximator (11,6%)

Cette boisson extra-terrestre nous arrive des Pays-Bas et elle est à l’origine de bien des maux. Tout le monde y est passé sans vraiment savoir ce qui les attendait. Il faut dire qu’avec son goût râpeux et son nom de Transformers, la Maximator se pose comme une bière de musclé, avec la gueule de bois idoine.

10. La Rochefort 10 (11,3%)

Créée peu avant les années 1950. C’est la bière la plus alcoolisée des bières de l’abbaye de Rochefort et c’est aussi la plus riche. Parfois appelée « Merveille », elle présente une robe brune aux reflets acajou très foncés. Elle bourre aussi bien la gueule.

11. La Kasteel Triple (11%)

La Kasteel Triple est encore plus piégeuse que sa comparse brune (titrant elle aussi 11%) car elle a la particularité d’être fruitée et sucrée. On boit cette liqueur belge comme du petit lait et on se retrouve tout nu dans une rue piétonne à crier « INTERNEEEET INTERNEEEET » sans vraiment savoir pourquoi.

12. La Trappe Quadruple (10%)

Une bonne bière trappiste, et la seule brassée aux Pays-Bas, la Quadruple possède une amertume qui fera fuir les moins hardis. Ceux qui restent pourront apprécier cette bière forte et pourtant fruitée. Ne vous laissez pas avoir par ses notes de fruits rouges, un excès est vite venu et la barre dans le crâne peut s’avérer salement fruitée elle aussi.

13. La Maredsous Triple 10 (10%)

Brassée en Belgique selon une tradition religieuse, la Maredsous est une bière d’abbaye triple de fermentation haute. Elle est refermentée en bouteille, avec une maturation de deux mois. Versée dans un verre, elle nous dévoile une robe ambrée tirant vers le orange avec une épaisse mousse blanche comme on aime.

14. La Corne du Bois des Pendus Triple (10%)

Une bière qu’on a envie de boire dans la forêt en compagnie d’individus en collant qui jouent de la guimbarde, du tambour et de la corne de brume.

15. La Paix Dieu (10%)

La Paix-Dieu est la seule bière d’abbaye brassée en pleine lune par la Brasserie Caulier. La production restreinte de cette bière est régulée par le calendrier lunaire afin de conserver l’âme de l’abbaye en ne la brassant qu’une seule fois par mois lors de la pleine lune. Bref une bière un peu mystique.

16. La Faxe (10%)

Les danois sont les rois de la binouze. Dans son format d’un litre, cette blonde vous tiendra compagnie pour au moins trente minutes

17. La Celtika (8,8%)

Médaillée d’Or au Mondial de la Bière de Strasbourg, les bretons savent gérer la fermentation.

18. La Bavaria 8.6 (8,6%)

Une bière menteuse. Dessus vous pouvez lire : eau minérale pure, houblon, malt d’orge. Ce qui n’explique en rien ce petit arrière-goût d’inconnu et de fin du monde. Donc il y a forcément en truc en plus, un truc pas très clair. Vous la trouverez partout, de l’épicerie de quartier aux grandes surfaces. Un vrai fléau. Après, c’est à votre foie d’écrire l’histoire.

19. La Pêche Mel Bush (8,5%)

A l’origine, cette bière est un mélange de 2 bières, la Bush Ambrée, bien forte, et la gueuze pêche, bien fruitée. C’est sucré, c’est doux, et on la boit sans faire attention à ses 8,5%. Gueule de bois de fer dans un gant de velours, la Mel Bush est piégeuse, dans le bon sens du terme.

20. La Rince-Cochon (8,5%)

Une bière belge, avec comme logo un cochon qui boit, a priori, bon, pourquoi pas. Et puis il a l’air sympa comme ça, mais ne vous laissez pas avoir par son air bonhomme. La Rince-Cochon se dévoile sur le long terme, notamment avec sa gueule de bois pâteuse et épaisse comme l’accent des Flandres.

21. La Kronenbourg 7,2 (7,2%)

La Kro 7,2 est une variante de la bien connue Kronenbourg, mais à 7,2%. On entame la première avec enthousiasme même si on a du mal à sentir les notes de fruits rouges. Et puis très vite on se rend compte que la Kro à 7,2 est un serpent sinueux qui vous ronge doucement la gueule sans qu’on s’en aperçoive. Pourtant c’est marqué dessus « contient des sulfites ». On aurait dû se méfier.

22. Atlas (7,2%)

Si vous êtes sobre, les mots « association de plusieurs ingrédients européens » et « gôut intense » devraient vous mettre la puce à l’oreille. Mais si vous avez le malheur de boire d’abord et de lire ensuite, vous êtes foutus. L’Atlas c’est la bière de clodo hollandais par excellence.

Maintenant que tu sais ce qu’il ne faut pas boire tu sais quel cadeau offrir à un amateur de bière : un stage pour apprendre à brasser sa propre bière et devenir le maitre des soirées ou juste un pack de Leffe car d’après vous c’est la meilleure bière de grande surface.