Si l’on demandait à des gens quel est le plus grand drame de l’Histoire, il y a fort à parier qu’ils répondraient la Seconde Guerre Mondiale, et on les comprendrait bien. Ou alors le génocide du Rwanda, ou le génocide arménien. Bref, des événements horribles dont on a souvent entendu parler. Mais il existe d’autres drames terribles de l’Histoire qui sont passés totalement inaperçus, qu’on n’a pas étudiés en cours, dont les médias parlent peu, et qui, pourtant, devraient être un peu plus souvent mis en lumière. En voilà quelques-uns.

1. La Deuxième Guerre du Congo

L’Histoire africaine est bien trop souvent ignorée dans l’Occident, et pourtant, de 1998 à 2003, il y a eu en République Démocratique du Congo un immense conflit que certains historiens appellent « la Première Guerre mondiale africaine ». Cette guerre, qui découlait entre autres du génocide rwandais de 94, a directement causé la mort de 183.000 soldats, et indirectement celle de 5 millions de civils (à cause de la famine et des maladies) tout en occasionnant d’immenses déplacements de population. C’est tout simplement l’un des conflits les plus meurtriers de l’Histoire. Et on n’en parle jamais.

Crédits photo (CC BY 2.5) : Oasisk

2. Les Massacres de 1965-1966 en Indonésie

Entre octobre 65 et la fin de l’année 1966 (voire un peu plus encore), entre 400.000 et 2 millions de personnes ont été tuées en Indonésie. La faute à une énorme répression menée par le Parti national et le Parti musulman contre le Parti communiste indonésien (le PKI). Des chrétiens, des hindous, des musulmans modérés et des minorités chinoises ont aussi été des victimes collatérales de ces événements incontrôlables. Il s’agit d’un des pires massacres du XXème siècle, mais on n’en parle quasiment jamais en Europe.

Crédits photo (Domaine Public) : Unknown authorUnknown author

3. La Catastrophe du Victoria Hall

Le 16 juin 1883, dans la salle de concert du Victoria Hall de Sunderland, en Angleterre, 1100 enfants étaient réunis pour une émission de variétés qui consistait en un gros spectacle de magie. Tout se passait bien jusqu’à ce qu’on annonce aux enfants que des cadeaux allaient leur être distribués au niveau de la scène. A partir de là, tout est parti en vrille. Craignant de ne pas recevoir de cadeaux, les enfants des étages se sont précipités vers un escalier menant au rez-de-chaussée. Le problème, c’est que la porte en bas des escaliers était trop étroite pour laisser passer tout le monde, et les enfants ont commencé à s’entasser les uns sur les autres dans un mouvement de foule incontrôlable. Au final, 183 enfants de 3 à 14 ans ont perdu la vie dans cette catastrophe, et aujourd’hui le pays préfère faire comme si l’événement n’avait jamais eu lieu.

Crédits photo (Domaine Public) : G. Julien

4. Massacre d'Andijan en Ouzbékistan

Le 13 mai 2005, le gouvernement ouzbek a réprimé une manifestation de sa population dans la ville d’Andijan. Les manifestants, pour la plupart non-armés, avaient pris le contrôle de plusieurs bâtiments pour protester contre la pauvreté que leur fait subir la dictature et pour réclamer la libération de plusieurs prisonniers politiques. En réaction, les soldats du pays ont tout simplement massacré des centaines de manifestants pour les réduire au silence. Selon les services secrets, près de 1500 personnes auraient été tuées, et on raconte que les rues étaient littéralement inondées de sang. Pourtant, seuls quelques échos de ce massacre sont arrivés jusqu’à nos oreilles à l’époque.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Azizbotir

5. L'Accident nucléaire de Goiânia au Brésil

Dans la catégorie des accidents nucléaires, on parle évidemment de Tchernobyl et Fukushima, mais bien rarement de l’accident nucléaire méconnu de Goiânia. Voilà ce qu’il s’y est passé : en septembre 1987, un appareil de radiothérapie contenant du Celsium 137, un matériau radioactif, a été récupéré par des ferrailleurs dans un hôpital abandonné de la ville. Les gars ont vite été pris de vomissements et ont subi des brûlures mais ont quand même tenu à démanteler l’appareil qu’ils avaient ramené chez eux, jusqu’à réussir à extraire la capsule de Celsium de sa coque protectrice. Ils ont revendu une partie de leurs trouvailles, et des tas de personnes ont manipulé le matériel radioactif sans savoir à quoi ils avaient affaire. Au final, 4 personnes ont trouvé la mort et près de 250 autres ont été contaminées. C’est encore aujourd’hui l’un des plus gros accidents nucléaires que le monde ait connu, et il aurait pu être facilement évité.

Crédits photo (Domaine Public) : Adelano Lázaro

6. Les Crimes du régime khmer rouge

A l’école, on nous a brièvement parlé de Pol Pot, mais il faut avouer qu’à l’époque ça nous passait légèrement au-dessus. Probablement parce qu’on était un peu idiots, mais peut-être aussi parce qu’on n’avait pas passé assez de temps à nous expliquer qu’entre 1975 et 1979, le régime communiste qui contrôlait le Cambodge avait tué environ un quart de sa population, soit environ 2 millions de personnes, et ce grâce à l’appui armé de la Chine. Le pire, c’est que la plupart des auteurs de ces massacres sont morts avant d’avoir pu être jugés pour Crime contre l’humanité. L’injustice s’est ajoutée au drame, donc.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Sigmankatie

7. La bataille de Bagdad

En 1200, Bagdad était la quatrième ville la plus peuplée au monde. Puis les Mongols ont débarqué en 1257, ont assiégé la ville et l’ont mise à sac, causant la mort de plus de 800.000 personnes. Certains affirment qu’il a fallu attendre 1980 pour que la capitale de l’Irak retrouve le même nombre d’habitants qu’elle n’en avait avant cette époque. C’est tout simplement choquant.

Crédits photo (Domaine Public) : Sayf al-vâhidî et al.

8. L'Inondation de Johnstown de 1889

Le 31 mai 1889, le barrage de South Fork en Pennsylvanie a provoqué une immense inondation dans la ville de Johnstown. La catastrophe a causé la mort de 2200 personnes et mis à la rue des milliers d’autres, tout ça à cause du mauvais entretien du barrage. C’est l’un des premiers désastres de l’histoire de la Croix-Rouge américaine, mais, même aux Etats-Unis, on n’en parle que rarement.

Crédits photo (Domaine Public) : Archival Photograph by Mr. Steve Nicklas, NOS, NGS

9. L'explosion de l'école de New London au Texas

Le 18 mars 1937 a eu lieu ce qui reste aujourd’hui la troisième catastrophe la plus meurtrière au Texas. Dans l’école de New London, un professeur de travaux manuels avait mis en marche une ponceuse, ignorant qu’une fuite avait préalablement rempli sa salle d’un gaz inodore et inflammable. On pense que l’interrupteur de la machine a créé une étincelle qui a enflammé le gaz et provoqué la mort de près de 300 étudiants, en blessant 300 autres au passage. A l’époque, Hitler, qui était déjà chancelier de l’Allemagne, avait même envoyé un télégramme pour rendre hommage aux victimes. Vous en aviez déjà entendu parler vous ?

Crédits photo (Creative Commons) : Lothar1976

10. Les Radium Girls

Entre 1917 à 1926, l’United States Radium Corporation aux Etats-Unis (qui aurait bien sa place parmi les pires entreprises de l’Histoire) fabriquait une peinture phosphorescente contenant du radium, un matériau hautement radioactif. La compagnie employait des femmes pour peindre des cadrans lumineux de montres à l’aide de cette peinture. Bien entendu, les supérieurs avaient caché aux femmes que la peinture était dangereuse pour elles, ce qui a eu des effets désastreux. Les travailleuses touchaient régulièrement la peinture, se peignaient les ongles avec et léchaient leur pinceau pour en affiner la pointe sans savoir qu’elles mettaient leur vie en jeu. Elles ont toutes souffert de graves problèmes de santé ; certaines avaient littéralement la mâchoire qui s’effritait. Beaucoup sont mortes, et les quelques survivantes ont reçu des sommes dérisoires en dédommagement. Voilà jusqu’où peut mener l’envie de gagner du fric par tous les moyens.

Crédits photo (Domaine Public) : Toxicotravail~commonswiki

Et on n’a même pas parlé des plus grosses catastrophes naturelles de l’Histoire

Sources : Reddit, Wikipedia.