On sait déjà que beaucoup de films d’animation qu’on fait regarder à nos chers enfants réservent certaines blagues ou références que seuls les adultes peuvent comprendre ou encore des images de cul cachées dans les films Disney. Mais qu’en est-il de l’histoire globale de certains de ces films qu’on peut tout à fait interpréter de différentes façons ? Comme un si une seconde lecture amenait une vision totalement différente de l’œuvre une fois qu’on en prend conscience. Eh bien on vous propose de voir des exemples tout de suite, parce que d’une part c’est étonnant et d’autre part parce que c’est le sujet du top, donc je m’en sens obligé.

1. Chicken Run, la grande évasion

Le film d’animation acclamé par la critique était un véritable hommage à « La Grande évasion » auquel il fait de nombreuses références tout au long de l’aventure. Au delà de ce clin d’œil, Chicken Run est souvent interprété comme une relecture des camps de concentration et de travail forcé de la seconde guerre mondiale, ce qui amène une vision beaucoup plus sombre au film mais aussi un message universel de la lutte contre l’enfermement et l’horreur des camps. De quoi changer radicalement sa vision du film au prochain visionnage.

2. Bob L'éponge, le résultat des essais nucléaires

Aussi étrange que cela puisse paraître, le film (et par extension le dessin-animé) Bob l’éponge a été créé par un ancien biologiste marin. La ville de « Bikini Bottom » dans laquelle évoluent les personnages pourrait être une référence à l’atoll de Bikini dans lequel l’armée américaine avait effectué des essais nucléaires. Cela expliquerait alors pourquoi les personnages sont devenus des mutants qui évoluent très différemment de leurs pairs (véritable éponge ou vrai poulpe) et on peut y voir une vision déjantée du mythe de Godzilla, créé également pour dénoncer ces mêmes essais nucléaires.

3. Le monde de Nemo et les étapes du deuil

Selon une théorie assez intéressante, Le monde de Nemo représenterait le deuil et ses cinq étapes. En gros, Nemo serait mort au début de l’aventure et son père vivrait chacune des étapes : le choc de la mort de Nemo et l’invention d’un autre fils, la colère qui se caractérise par les nombreuses remontrances qu’il lui fait, le marchandage pendant les discussions avec Dory où il ressasse les mêmes choses continuellement, la dépression après la disparition de Nemo chez le dentiste et enfin l’acceptation quand il accepte de laisser la liberté à son fils (le laisser partir signifie alors la fin du deuil).

4. Toy Story, le divorce ou la perte du père

Vous avez peut-être remarqué que dans les films Toy Story on n’aperçoit jamais le père d’Andy. Les évènements du premier film se dérouleraient alors potentiellement après le divorce des parents où après le décès du père. Cela expliquerait la relation entre Andy et ses jouets, et plus particulièrement Woody et Buzz. La figure paternelle du shérif Woody qu’Andy a toujours connu se retrouve chamboulée par l’arrivée de Buzz qui devient alors son jouet préféré, ce qui amène une bataille intérieure chez le jeune garçon pour choisir son nouveau « meilleur ami » / père de substitution. Une perte de repères qu’on peut alors voir comme celle de trouver une figure d’exemple à laquelle se raccrocher alors que le garçon se construit.

5. Là-haut, la vision de la mort

On peut s’accorder pour dire que Là-Haut est l’un des meilleurs films d’animation du monde pour bien des raisons, c’est une histoire touchante et belle sur l’amitié. Mais si tout cela représentait en réalité la mort de Carl ? En effet, ce gentil vieux monsieur tente de se rendre aux « chutes du paradis » pour y trouver son nouveau domicile (la maison qu’il emmène) afin de se rapprocher de sa défunte femme. Vous voyez la métaphore ? Quand au jeune garçon qui l’accompagne pour gagner un badge de scout, certains y voient un ange qui tente de gagner ses ailes. Concernant l’endroit où ils arrivent, celui-ci semble paradisiaque et est peuplé de créatures incroyables, ce qui donne à réfléchir à cette vision de l’au-delà.

6. Mon voisin Totoro, l'ange de la mort

Le sympathique gros chat Totoro du film de Miyazaki qui aide deux jeunes filles à surmonter la mort de leur mère est peut-être finalement une figure de la mort. Lorsque l’une des deux soeurs disparait et que l’autre tente de la rejoindre dans le monde des morts, certains voient le rôle de Totoro comme celui de l’ange noir qui est là pour amener leurs âmes dans l’au-delà après avoir enlevé leur mère. Si on peut penser que cette vision est plausible, elle est souvent accompagnée d’une autre théorie (démentie par le studio) comme quoi l’histoire serait en lien avec un véritable crime : le meurtre d’une petite fille ainsi que le suicide de sa soeur.

7. Winnie l'ourson et les différentes théories

Certaines personnes voient le dessin animé Winnie l’ourson comme une métaphore où chaque personnage représente une drogue, d’autres la représentation de la schizophrénie du jeune garçon Christopher Robin (chaque animal étant une personnalité atteinte d’un trouble mental) mais une dernière théorie semble vraiment pousser le glauque plus loin. Christopher serait une personne adulte internée dans un hôpital psychiatrique et les animaux seraient alors d’autres internés atteints de différents troubles et la perception poétique de ces amis serait soit la cause de son traitement soit un moyen de s’évader mentalement de son quotidien. Ouais, clairement celle-là est effrayante.

On va plus les regarder de la même manière maintenant…

Sources : Allociné, Buzzfeed, CBR, Digital Spy.