Je vous vois venir… « Ouaaaais pour faire de la politique, il faut avoir fait de grosses étuuuuudes, blablablabla ». Eh bien non, détrompez-vous ! Si c’est bien le cas pour certains, dont notre actuel président, ce n’est pas une généralité. Enfin bon, on ne va pas se mentir avoir fait l’ENA ça aide quand même hein.

1. Emmanuel Macron

Plusieurs diplômes pour l’actuel président français : un premier d’études approfondies (DEA) de philosophie à l’université Paris X-Nanterre, suivi d’un diplôme de l’Institut d’études politiques de Paris, et enfin, un diplôme de l’École nationale d’administration. Un bon CV de premier de classe.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Arno Mikkor, EU2017EE Estonian Presidency

2. Valérie Pécresse

On reste dans la thématique des grandes écoles : la candidate Les Républicains est, comme Macron, diplômée de L’ENA. Elle a également fait HEC. Mention OKLM.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Georges Biard

3. Nicolas Dupont Aignan

Le petit dernier de la team ENA ! Le candidat de Debout la France a un CV plutôt bien rempli : diplômé de Sciences Po Paris en section Service Public en 1982, obtention d’une licence de droit en 1984, puis d’un DESS (bac + 5) en gestion des entreprises et des marchés financiers à l’université Paris Dauphine, avant de faire l’École Nationale d’Éducation. De quoi se la raconter en repas de famille !

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Debout la France

4. Eric Zemmour

Dans la famille grandes écoles, je demande l’oncle sexis…. Ah non, pardon. Il fait la vaisselle. Je demande Eric Zemmour : candidat du parti « Reconquête ». Comme Dupont-Aignan et Macron, l’ancien consultant de CNEWS est diplômé de Sciences Po. Il a ensuite échoué deux fois aux oraux du concours d’entrée de l’ENA. Oupsie.

5. Marine Le Pen

La fille de son père et tante de sa nièce (mais naaaaaaan?) a suivi des études de droit. Elle est donc titulaire d’une maîtrise et d’un DEA de droit pénal, obtenus à l’université Paris II-Assas. Après avoir obtenu son CAPA (diplôme permettant d’exercer le métier d’avocat) en 1991, elle a rejoint la cour d’appel de Paris jusqu’en 1998.

Crédits photo (CC BY 4.0) : The Russian Presidential Press and Information Office

6. Anne Hidalgo

Après son baccalauréat, l’actuelle maire de Paris est diplômée d’une maîtrise en sciences sociales du travail à l’université Jean-Moulin-Lyon-III. Elle obtient ensuite un DEA (diplôme d’études approfondies) de droit social et syndical à Nanterre. En 1982, elle fait partie des premières femmes reçues au concours national d’inspecteur du travail.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Inès Dieleman

7. Yannick Jadot

Dernier candidat de la liste à avoir une maîtrise (l’équivalent d’un master 1 aujourd’hui, en somme). Dans son cas, il s’agit d’un diplôme de commerce international, spécialisé en économie du développement, obtenu en 1990 à l’Université Paris-Dauphine.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Eric Coquelin

8. Jean-Luc Mélenchon

Le candidat et leader de la France insoumise a obtenu deux licences : une en philosophie et une en lettre moderne. Il a ensuite poursuivi dans cette voie et a obtenu le CAPES en Lettres modernes en 1975. Diplôme qui lui a d’ailleurs permis d’enseigner le français au lycée.

Crédits photo (CC BY 4.0) : Fred Marvaux, European Parliament

9. Nathalie Arthaud

Tout comme Jean-Luc, Nath’ (comme ses proches l’appelle peut-être) est titulaire d’un Capes et agrégée d’économie et de gestion. Elle a adhéré à la lutte ouvrière quand elle n’avait que 18 ans. Il y a un bon petit bout de temps, quoi !

Crédits photo (CC BY 4.0) : Thomas Bresson

10. Fabien Roussel

Le candidat désigné du Parti communiste français est diplômé du Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ). L’école (et donc le diplôme) fait partie des 14 reconnues par la profession, plutôt la classe donc.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Zouhair NAKARA

11. Jean Lassalle

L’atypique, comme on ne l’appelle pas. Jean Lassalle n’a officiellement pas de diplôme, mais est devenu technicien agricole avant de se lancer en politique. Notons également qu’il était déjà maire de son village en 1977. C’est-à-dire, quand il n’avait que 21 ans. Du coup, au cumul, c’est lui qui a la plus grande ancienneté d’élu ! Sacré Jeannot…

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Antoine Lamielle

12. Philippe Poutou

Philippe n’a pas de diplôme non plus. Après avoir échoué au baccalauréat, il est entré en poste chez Ford et est devenu délégué syndical CGT. Il a été licencié suite à la fermeture de l’usine, en octobre 2019. Voilà. Une nouvelle fois, les études, c’est important, mais on peut très bien s’en sortir sans !

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Patrice CALATAYU from Bordeaux, France

Si vous voulez en apprendre davantage sur les candidats, on vous a aussi parlé du patrimoine des candidats à la présidentielle 2022 !

Sources : Le Figaro , Capital, Le Point