On aimerait tous être célèbre parce que c’est vachement plus pratique pour trouver un appart et des réductions sur la demi-baguette de pain à la boulangerie mais dans les faits, toute cette richesse, tout ce luxe, toute cette opulence qui rend la vie si belle aux gens célèbres, eh bien c’est pas si rigolo. Et surtout, dans l’univers de la célébrité tout le monde n’est pas logé à la même enseigne : être une star du web n’a souvent rien à voir avec une star de la téloche. On a enquêté auprès des gens moyennement célèbres qui nous entourent pour vous livrer notre analyse.

NDRL, comme on ne connait pas TOUTES les stars de la télé et TOUTES les stars du web, ce top repose sur des généralités, d’allez pas crier en disant « euh moi j’ai 47 ans et je sais cé ki natou la fille du ouèb » sinon je vous dégomme.

1. L’âge

Sans surprise les stars du web sont souvent du genre jeunes. D’ailleurs c’est pas évident de vieillir quand on bosse dans le web où la garde est constamment remplacée par de nouvelles têtes, et qu’il faut être au taquet sur les nouvelles modes à suivre. Bref, faut être un peu dans le coup quoi.

Les stars de la télé sont plus âgées, sans oublier que leur vieillissement ne met pas nécessairement un frein à leur carrière (sauf pour les meufs entre 45 et 65 ans et à qui on refuse tous les rôles mais ça c’est une autre histoire MDR).

2. Et du coup… l’âge des gens qui viennent te voir

Naturellement les gens qui te retapent d’une série ou d’un film passé à la télé sont sensiblement vachement plus vieux que le reste de la population mondiale. Oui parce que… désolée de vous l’apprendre, mais y’a que les ieuv qui regardent la télé. Et au cas où vous auriez un doute, je n’en fais pas partie parce que j’ai dit le mot « ieuv » ce qui fait de moi une personne jeune et dynamique.

A l’inverse, les d’jeun’s (avez-vous encore un doute sur la crédibilité de ma jeunesse ?) seront mieux calés en youtubeurs/instagrammeurs et tiktokeurs. Bref, on a les fans qu’on mérite.

Est-ce que vous aussi ça vous fait mal de ne jamais avoir eu affaire à des facebookeurs quand Facebook était le seul réseau social sur lequel il fallait être pour être branché ?

3. La manière dont on t’aborde

En toute logique, c’est encore lié à l’âge de tes fans. Les stars du web sont plus souvent interpellées directement par des gens qui les appellent par leur prénom et leur disent « comment je suis trop comme toi, en fait toi et moi on devrait être meilleurs amis et vivre ensemble pour le restant de nos jours, allez à + ma couille je tm ». Une réaction qui s’explique par le fait que beaucoup de jeunes cinéastes se sont fait connaître sur Youtube en racontant pas mal leur life, du coup tout le monde pense connaître leur vie oklm alors que non.

T’es une star de la télé ? C’est beaucoup plus simple, personne ne t’approche directement (enfin, disons que c’est plus rare), les gens te regardent au loin et en parlent avec leurs collègues en disant « Tiens l’autre jours tu sais que j’ai croisé Bruno Wolkowitch à la Cave des Papilles ? Comment ça tu sais pas qui c’est ? Mais WO t’as jamais vu PJ ouaich ? ». (Oui ce sont comme ça que se parlent les collègues au travail dans mon cerveau).

4. Les autographes

Sans surprise on aura une prédominance de selfies chez les stars du web, simple question de génération.

Les stars de la télé auront été plus habituées aux autographes sur papier, ou directement sur les poitrines de leurs fans.

5. Les réseaux

Les stars du web sont connues sur le web (c’est pour ça qu’on dit « les stars du web » et non « les stars de la papeterie ») donc forcément elles ont plutôt tendance à manier les réseaux sociaux comme personne et ainsi à avoir une double casquette d’influenceurs.

Les stars de la télé partagent des photos de leurs enfants sur insta et sont incapables de faire des story dignes de ce nom. En fait la différence peut aussi résider dans le fait que les gens connus en dehors du web sont précédés par leur célébrité, on les suit sur les réseaux parce qu’ils sont connus et non l’inverse. Saisissez ?

6. L’accès aux castings et au cinéma

C’est malheureux mais encore aujourd’hui (du moins en France), une star du web reste et restera une star du web, il est assez rare que certaines parviennent à percer au ciné (exception faite de Norman, Ludovik, ou encore Pauline Clément qui est sans doute la première youtubeuse à avoir intégrer la Comédie Française). Le web est encore trop mal vu et c’est pas parce que vous tournez dans des vidéos qui font 15 millions de vues que vous pourrez espérer partager l’affiche avec Catherine Deneuve dans le prochain Onteniente.

7. La qualité de la mémoire

Désolée de briser vos rêves. C’est pas tant que les stars du web ont une mémoire de merde mais globalement personne n’a jamais eu à apprendre son texte puisque tout est cutté, sur-cutté, et encore sur-sur-cutté. On sait de quoi on parle, les vidéos Topito en sont un parfait exemple. Qu’on aime ou non, c’est le format principal qui s’est imposé sur le web.

Les stars de la télé elles doivent s’enquiller des tartines de textes et pas moyen d’espérer qu’une même prise soit coupée n’importe comment donc vous avez intérêt à avoir le goût de l’apprentissage par coeur. En attendant voici quelques tips pour apprendre à mieux mémoriser.

8. Le maquillage

Alors que les acteurs TV auront forcément droit à une heure de maquillage avant de rentrer en scène, les stars du web s’en battent les reins et laisseront le boulot à un bon filtre. Beaucoup de temps de gagner. On est pas ici pour tortiller.

9. La diversité

Il serait un peu excessif qu’il n’y a pas de diversité dans les stars de la télé… mais quand même il n’y a pas vraiment de diversité dans les stars de la télé. C’est très blanc tout ça. Là où le web offre naturellement un paysage de physiques bien différents et où il semble y avoir de la place pour tout le monde. Sympa finalement.

10. La thune

En ce qui concerne la grosse moula, c’est assez paradoxal. En gros, il va falloir du temps et surtout une célébrité vraiment colossale pour arriver à gagner un peu de sous comme star du web. Un débutant gagnera wallou. Mais une fois cette notoriété acquise, tu deviens clairement plein aux as. Tandis qu’un quatrième rôle de série télé aura de quoi vivre même si question fame c’est pas la fête du slip. En revanche quand tu t’appelle Mimi Mathy et que tu joues dans Joséphine Ange Gardien tu boloss clairement n’importe quel salaire de star du web faut pas rêver non plus.

Perso, je ne suis ni une star de la télé, ni une star du web, mais mon groupe sanguin c’est O+ donc ça va je suis sereine.