Vous voyez, moi, je suis né en 1988. Donc autant vous dire que l’enfance que j’ai passée devant la téloche, c’était dans les années 90. Et lorsque j’entends certaines musiques aujourd’hui, je ne peux m’empêcher de revisualiser la scène, moi dans le canapé, attendant mon goûter pendant que la télé m’inondais de pubs avec des musiques entêtantes. Eh bien aujourd’hui je vous transmets tout ça.

1. Machine à peindre

« Tu peux même exposer tes toiles ! » « Ça fait tourner la machine ! » Machine à peindre houhouhou.

Rien que d’y penser j’ai mal à la tête.

La vidéo, non embedable, ici.

2. Sironimo

Sur la musique de Roger Glover, il était question de plein d’animaux qui kiffaient le sirop.

3. Scwheppes 1991

Avec Chico Buarque derrière qui d’un seul coup d’un seul devenait connu en France en cédant au capitalisme qu’il combattait plutôt dans sa jeunesse. C’est beau la vie.

4. Puget

Tout l’amour que j’ai pour toi valait bien une bouteille d’huile d’olive.

5. Croustibat

J’ai une vraie question. A la fin de la pub, la voix off s’interroge : « Croustibat, qui peut te battre ? » avant qu’une autre voix ne dise « FIIINDUS ». Dès lors, est-ce que ça signifie que Findus peut battre Croustibat ? Ou est-ce simplement le nom de la marque qui est ainsi dévoilé ?

6. Ricoré

Complétez les paroles :

« Le ____ vient de se lever. Encore une ___ journée. L’___ du petit-déjeuner, l’ami _____. »

Pas trop dur.

7. Cofidis

Reprise de Sasha Distel qui avait lui-même fait une reprise de Stevie Wonder. Cooo-fiii-dis. Depuis, je dois dire que j’ai contracté quelques prêts revolving chez Cofidis et je peux vous conseiller de ne jamais le faire de votre vie.

8. Kiri

Kiri Kiri Kiri !

Ça se passe de commentaire.

9. Pitch

« Pitch ô mon Pitch, quand t’as un p’tit creux, prends dans ta poche un Pitch ou deux. Pitch ô mon pitch, chacun sa brioche ! » Le tout piqué à Frank Alamo qui l’avait lui-même piqué à Vline Buggy.

10. Gillette Venus

Sans aucun prétexte je ne veux confondre avec la pub Contrex, mon partenaire, ma soeur comme je comprenais à l’époque.

Bouffée d’angoisse neurasthénique.