Les animaux profitent (trop) souvent de leur jolie petite bouille ou de leur côté inoffensif pour passer pour des anges, et dès qu’ils sont capables de se servir de leurs pattes pour autre chose que se gratter la tête, on crie au génie. Stop ! Force est de constater que certains d’entre eux sont complètement cons. Il fallait que ça se sache. Le classement qui suit n’est pas scientifique et repose ni plus ni moins sur notre jugement personnel. Et c’est bien suffisant.

1. Le pigeon

Depuis le temps qu’on lui dit qu’il salit tout en ville, qu’il fait son caca sur nos terrasses ou les pare-brise de nos voitures, qu’il s’épouille dans nos balconnières, qu’il roucoule comme un forcené devant nos fenêtres, le piaf n’a toujours pas compris qu’il fallait qu’il s’en aille. Ne pas voir qu’on est de trop, c’est pas un grand signe d’intelligence. Le terme de « rat volant » n’est donc pas adapté vu que le pigeon est officiellement con comme un manche.

2. Le requin

Le requin est au règne animal ce que l’homme occidental est à l’humanité : un estomac. Il ne sait faire que ça : nager et manger. C’est un peu court pour entrer dans l’histoire de l’humanité comme un élément qui compte. Surtout que bouffer 2-3 surfeurs de temps en temps n’arrange pas son cas aux yeux du grand public. En plus, il jouait beaucoup trop mal dans Les dents de la mer, pire acteur ever.

Source photo : Giphy

3. La fourmi

Certes Bernard Werber a voulu nous faire croire que la fourmi en avait dans la caboche, mais avec nous ça ne marche pas. Une fourmi, globalement, ça passe toute sa vie à bosser au service d’une reine qu’elle ne voit jamais (et qui, parait-il, est en plus super mal aimable). À ce niveau, ce n’est plus de la loyauté, c’est de la bêtise. Surtout pour finir écraser par les pieds d’un gamin de 6 ans qui découvrent la cruauté (le même gamin qui arrachera les ailes d’une mouche, « pour voir »). Heureusement qu’il y a un paquet de fourmis ultra dangereuses dans le monde ce qui nous donne une raison supplémentaire de les détester.

4. L’ours polaire

Il s’en rend bien compte que la banquise fond un peu plus chaque année, que le permafrost dégèle à vue d’œil. Et qu’est-ce qu’il fait l’ours polaire ? Ben il reste là, à attendre qu’il n’y en ait plus du tout pour réagir. Non, l’ours polaire n’a pas les capacités mentales pour anticiper, un peu comme nous avec le réchauffement climatique. Ça pour aller chasser des phoques et se goinfrer de saumons y’a du monde, mais pour se prendre un peu en main dans les temps difficiles, là c’est plus calme.

5. Le mouton

Quel autre animal accepte de se faire raser comme un collabo deux fois par an ? Réponse : aucun. Y’a que le mouton pour le vouloir, même à 250 contre 1 seul berger. Sans compter que le mouton c’est comme un ado : il suit ses potes quelle que soit la connerie qui vient d’être faite. Si on ajoute à ça que c’est lui, ce mouton, qu’on nous recommande d’imaginer quand on s’agace parce qu’on arrive pas à dormir, vous comprendrez aisément qu’on ait une opinion mitigée sur ce con à laine.

6. Le dauphin

Oh qu’il est mignon le flipper, oh qu’il est gentil ! Sauf qu’en vrai c’est un gros branleur qui fait rien qu’à faire le con pour faire rire les touristes. Et vas-y que je fais le fou dans les vagues, que je ricane comme un ado, que je saute partout pour épater les filles. On n’est pas dupe, le cétacé cache quelque chose à commencer par le fait qu’il passerait ses journées à insulter les humains. Sans compter qu’au besoin le dauphin viole ce qui le fait clairement rentrer au panthéon des animaux mignons qui sont des gros bâtards. On te déteste dauphin, galak de tes morts !

7. La vache

Attendre l’abattoir en broutant de l’herbe TOUTE la journée, est-ce que c’est vraiment une vie ça ? Elle la fumerait encore, on ne dirait pas. Non la vache, même si on la respecte n’a pas inventé l’eau chaude. Regarder des trains qui passent, c’est peut-être bon pour le transit, pas pour le QI. Moi je pense que ça constitue une raison suffisante pour continuer de manger de la côte de bœuf.

8. La mouche

En moyenne, une mouche vit moins d’un mois. Et savez-vous à quoi elle occupe son temps cette truffe ? À voler de poubelle en excrément, à faire un boucan pas possible quand tout le monde essaie de dormir, à se cogner dans le premier carreau qui passe, et à pondre ses œufs sur le premier tas de fumier venu. On a connu des activités plus épanouissantes. Le Golden Retriever lui deviendra un chien d’aveugle, c’est quand même autre chose.

9. La dinde

La dinde n’est pas seulement laide, elle est aussi très bête, avec pour seul intérêt d’être servie à Noël ou à Thanksgiving fourrée, entourée de marrons grillés ou de pommes de terre sautées.

10. Le panda

C’est mignon un panda. C’est câlin et ça fait de mal à personne. Sauf qu’il faut savoir que la femelle ne se rend pas compte quand elle est « enceinte ». Du coup nombreux sont les bébés à mourir abandonnés à la naissance, la femelle panda n’ayant pas conscience de ce qui vient de lui tomber de l’entre-patte. On a donc trouvé une championne. Les images confirment d’ailleurs qu’on n’a pas affaire à Einstein.

Sinon il y avait aussi le bulot et le caniche.