Comme chaque semaine, on parcourt la presse locale et non locale dans la catégorie insolite avec les gars sûrs de ajustetitre et on se tape des barres. Et comme on aime partager le rire avec vous, on vous fait part d’une dizaine de faits divers où des types on fait n’imp.

1. Aveyron : il appelle les gendarmes pour dépanner la voiture... qu'il a volée

L’analyse de Topito: c’est quand même abusé. La victime aurait pu réparer sa voiture avant de se la faire voler. Après le voleur doit encore tout payer à ses frais c’est trop chiant.

2. Rennes. Ivre, il fonce chez ses voisins avec son bulldozer

L’analyse de Topito: en même temps si chacun avait un bulldozer chez soi, le monde vivrait en paix. Après ce n’est que mon avis mais je reste sincère avec mes opinions.

3. Il balance des meubles sur la police et tente de s'évader pendant sa garde à vue

L’analyse de Topito: « vous n’aurez pas ma liberté de penser, mais prenez donc ce tabouret je n’en plus l’utilité. »

4. À Angers, les mariés "oublient" de venir à leur mariage

L’analyse de Topito: aaaah qu’est ce que j’aime ma ville natale. On est complètement débile là bas.

5. Charente-Maritime : sans raison, il conduit le car scolaire au milieu des parcs à huîtres

L’analyse de Topito: apparemment c’est le synopsis du prochain Speed 3.

6. « Je suis désolé, j'avais faim »: le mot d'excuse d'un voleur de Kit-Kat

L’analyse de Topito: c’est une excuse parfaitement entendable. On devrait le laisser partir.

7. Tunisie: il menace de se faire exploser avec des pâtes

L’analyse de Topito: en même on se resservirait bien les doubles Penne du chef. Si vous voyez ce que je veux dire.

8. Accusé d'avoir reçu des valises, Nicolas Sarkozy évoque la suppression du juge d'instruction

L’analyse de Topito: s’il doit aller en prison il demande la suppression des prisons.

9. Gironde : un homme de 94 ans attaqué et tué par un jeune bélier agressif

L’analyse de Topito: oui c’est triste mais le titre fait tout de même rire.

Je vous fais un croche-patte, j’apprends l’hébreu et je vous dis à la semaine prochaine.