Noël approche. Excitation et suspicion. Les enfants sentent cette euphorie dispendieuse. Ils se sont – à peu près – tenus à carreau donc ils auront des cadeaux. Présents qu’ils vont chercher. Donc pour éviter qu’ils les trouvent, les ouvrent et vous les jettent au visage en disant qu’ils sont trop nuls, autant essayer de les cacher correctement.

1. A la cave

Simple et efficace. Sauf si vous en avez fait la chambre de leur petit frère caché. Auquel cas, nous appelons sur le champ les services sociaux.

Crédits photo : Topito

2. Les entreposer dans des cartons où est inscrit « manuel scolaire »

Aucune chance que l’enfant aille jeter un œil à l’intérieur (soyez cependant fiers s’il le fait). Marche également avec la mention « bilan comptable exercice 2016-2017 ».

3. Dans le grenier

Il est cependant vital d’avoir préalablement penser à inventer une histoire de fantôme nazi qui y a élu domicile. De quoi doucher n’importe aspiration de petit aventurier du quotidien.

Crédits photo : Topito

4. Les mettre en hauteur

En haut d’un placard par exemple. Si l’enfant est débrouillard et sait utiliser un marche-pied, pensez à disposer des pièges à souris sur toute la bordure. La curiosité est un vilain défaut, Corentin. Meuh non voyons, ça saigne à peine.

Crédits photo : Topito

5. Dans un bac du congélateur

Un seul conseil : n’offrez pas d’animal de compagnie.

6. Au bureau

Simple. Efficace. Confinement ? Télétravail ? Ah… Fausse bonne idée alors.

Crédits photo : Topito

7. Dans le faux plafond

Si vous n’en avez pas, installez-en un. Optez pour du placo auto porté (conseil d’expert). Si vous en avez déjà un mais qu’il vous sert à cacher votre drogue, arrêtez la drogue, vous êtes parents bon sang.

8. Dans le coffre de toit de la voiture

Ou tout simplement dans le coffre du break familial, recouvert d’une couverture qui sent le vieux chien mouillé.

Crédits photo : Topito

9. Chez les grands parents

Ils nous doivent bien ça, ces inconscients qui déconstruisent notre éducation sous prétexte que nous avons été des sales gosses. S’ils habitent loin, c’est niqué. Ou envoyez-les par la Poste, un léger surcoût certes mais la tranquillité d’esprit n’a pas de prix.

10. Ne pas en faire

Comme ça, au moins, pas de prise de tête.

Crédits photo : Topito

Attention cependant à ne pas sous-estimer l’inventivité, la ténacité et la pugnacité de votre si douce progéniture. Si elle veut trouver les cadeaux, elle les trouvera.