Salut à tous mes victimes du consumérisme et du mercantilisme à grande échelle, aujourd’hui est un jour noir puisque nous allons évoquer ensemble les petites magouilles des enseignes de la grande distribution pour nous vendre des trucs mensongers sans qu’on s’en rende compte et nous voler injustement notre argent durement gagné. Encore une question qu’on se pose sur les supermarchés et je m’en vais vous montrer à quel point on se fait fumer bien malgré nous.

1. Les prix des promos mensongers

Plusieurs magasins ont été surpris en flagrant délit de mensonge concernant des promotions : des clients ont remarqué que les prix de référence des produits (avant réduction) étaient différents dans les catalogues et en magasin pour faire croire que la promotion était encore plus intéressante. Et pour se protéger de toutes plaintes, les magasins utilisent l’excuse de « prix conseillés », stipulant qu’ils peuvent afficher des prix variés pour le même produit selon les magasins de la même chaine. Pas cons les mecs.

2. Les fameux produits à la truffe

Si vous aimez la truffe (c’est votre choix, on n’est pas tous obligés d’avoir bon goût) sachez que vous vous faites probablement enfler la moitié du temps où vous achetez des produits. En France, pour dire qu’un produit est à la truffe il doit avoir 1% de truffe à l’intérieur, du coup beaucoup de marques balancent la blinde d’arômes pour piéger les consommateurs alors que les produits n’ont presque aucune trace de truffe. Presque un produit sur deux contiendrait en réalité moins de 1% de truffe et serait donc mensonger, une belle arnaque.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Cordey?

3. Les formats familiaux plus chers au kilo

Une enquête de Foodwatch a révélé que de nombreuses marques nous entubaient grâce à leurs fameux formats familiaux : des quantités plus grosses dans un emballage plus volumineux, mais surtout plus cher au kilo. Pâtes, riz, pains, chips… De nombreuses marques et types de produits seraient concernés, affichant parfois des augmentations de 30% du prix au kilo par rapport aux mêmes produits dans des quantités normales. Surveillez bien le prix au kilo avant d’acheter, c’est votre meilleur ami.

4. Les dates de péremption des produits achetés en Drive

Si faire ses courses en drive est intéressant pour éviter de se taper les allées et venues dans les rayons il y a quand même un petit point négatif : on ne sélectionne pas les produits soi-même. Plusieurs internautes ont alors assez justement gueulé en réalisant que plusieurs de leurs produits achetés en drive avaient une date de péremption imminente, ce qui obligeait presque à cuisiner tout son panier en deux jours, ce qui peut être un poil relou quand on fait les courses pour la semaine.

5. Les prix de référence qui augmentent après la promo

Imaginez vous repérez un produit affiché avec la promo à 15€, il passe à 10€ en promo et vous revenez une semaine plus tard et il est affiché à 20€. C’est une pratique qui arrive et qui a le don d’énerver les clients à juste titre vu que c’est clairement une technique de gros enfoiré.

6. Les produits gonflés à l'air

Vous achetez une glace et dès qu’elle commence à fondre dans le bol il y en a déjà deux fois moins. Classique, plusieurs produits sont concernés par cette petite technique d’ajout d’air pour augmenter le volume sans que vous ne vous en aperceviez. Pour les contrer les organismes de contrôles les obligent à présent à inscrire la quantité de crème glacée en masse et plus en volume, vous voyez un peu les techniques de crevards. Mais ça concerne aussi la charcuterie ou les yaourts dans lesquels on balance énormément d’eau pour augmenter leur poids et leur taille.

7. Les emballages différents qui gonflent le prix

Sur certains types de produits, vous pouvez acheter EXACTEMENT le même truc de la même marque à des prix complètement différents uniquement parce que l’emballage change. Certaines marques de lessive en dosette ou en bouteille par exemple, mais aussi chez une célèbre marque de sucre qui vend la même quantité à 1,72€ le kilo en carré et 4,88€ le kilo en buchette. Ouais, c’est abusé.

8. Le "shrinkflation", la technique d'enfoiré ultime

Vous avez déjà acheté un paquet de céréales ou une tablette / barre de chocolat en vous disant « c’est bizarre on dirait qu’il y en a moins que d’habitude » ? Eh bien ce phénomène réel s’appelle le « shrinkflation » contraction des mots « rétrécir » et « inflation » et concerne certains produits que les marques continuent de vendre au même prix tout en ayant rétréci les quantités. Ouais c’est petit comme technique.

9. Le piège des produits en lots

On a tendance à penser qu’en achetant en gros on va faire des économies, prendre un pack de quatre sachets de café au lieu d’un peut sembler être un plus gros investissement sur le moment qui fait économiser sur le long terme. Mais bien souvent ce n’est pas le cas, on paye le même prix en achetant plus et dans certaines conditions c’est même plus cher. Eh ouais, les emballages avec écrit « 3+1 » ne veulent pas dire « 4 pour le prix de trois », faut pas se laisser niquer mais vérifier le prix au poids.

Et sinon vous pouvez aller voir les meilleurs tweets sur les supermarchés et les phrases qu’on entend quand on bosse en supermarché, toujours les mêmes.

Sources : TF1 Info, L’Express, Femina, Planet, Femme actuelle (1, 2).