Il fut un temps où les gens atteints de maladies mentales étaient enfermés dans des endroits glauques où ils ne recevaient non seulement pas les traitements adéquats mais étaient aussi souvent maltraités. Les choses se sont heureusement un peu améliorées au cours du XIXe siècle et beaucoup d’asiles ont fermé leurs portes. Certains ont été détruits ou réhabilités et d’autres sont simplement restés, condamnés à pourrir sur pieds. Il existe ainsi dans le monde beaucoup d’anciens hôpitaux psychiatriques abandonnés qui, si on se fie à certaines légendes et autres témoignages, seraient truffés de fantômes…

1. L'asile de Danvers (Massachussets, États-Unis)

Inauguré en 1878, cet hôpital psychiatrique a accueilli les criminels mentalement dérangés, les personnes touchées par des handicaps et plus globalement les marginaux considérés comme dangereux pour la société. On y pratiquait volontiers la lobotomie et les morts étaient enterrés sur place, dans un petit cimetière. Un endroit aujourd’hui apparemment hanté par plusieurs esprits torturés. Sinon, c’est ce lieu qui a inspiré à H.P. Lovecraft son asile d’Arkham. Celui de Batman aussi a été calqué sur l’asile de Danvers. Il faut également savoir que Danvers prend place sur l’ancien village de Salem où furent brûlées plusieurs sorcières.

2. Beechworth Asylum (Australie)

Fermé en 1995, cet asile est considéré comme l’un des plus horribles du monde. 9000 patients y seraient décédés depuis l’ouverture. On raconte aujourd’hui que des visages apparaissent aux fenêtres alors que dans les couloirs, des bruits et des voix retentissent.

3. Trans-Allegheny Lunatic Asylum (Virginie-Occidentale, États-Unis)

Cet asile serait visiblement le deuxième plus grand ouvrage de maçonnerie en pierre taillée du monde après le Kremlin. On y enfermait ceux qu’on considérait comme fous ou dangereux ou les deux. Charles Manson y a même fait un bref séjour. L’établissement s’est rendu tristement célèbre pour pratiquer de graves abus : les patients étaient enfermés dans des cages, les lobotomies s’effectuaient au pic à glace et les gens étaient régulièrement enchaînés. À noter que pendant la Guerre de Sécession, le bâtiment abritait une base militaire. Résultat, aujourd’hui, c’est à la fois des fantômes d’anciens occupants de l’asile et ceux de soldats qui se croisent au sein de ce lieu maudit.

4. Waverly Hills Sanatorium (Kentucky, États-Unis)

Cet ancien hôpital à la base conçu pour traiter les patients atteints de tuberculose, est devenu un asile où diverses expérimentations avaient cours. On estime que plus de 63 000 personnes ont perdu la vie entre ces murs. Les enquêteurs en paranormal qui se sont rendus sur les lieux ont filmé diverses apparitions dont celle d’un petit garçon, Timmy, jouant avec ses balles, d’une infirmière connue pour s’être pendue dans une chambre et d’une autre qui s’est défenestrée.

5. Hôpital psychiatrique de Gonjiam (Corée du Sud)

Ici, ce sont les morts mystérieuses des patients qui ont encouragé l’endroit à fermer ses portes. On pense à l’époque que le directeur est à blâmer, lui qui était soupçonné de séquestrer des personnes mais on raconte également que la folie est la cause de tout. Ici où le personnel aurait fini par rivaliser de frénésie meurtrière avec les occupants. Cela dit, officiellement, l’asile a fermé à cause d’un problème d’égouts…

6. Lier Sykehus (Norvège)

Près d’Oslo, cet asile est réputé comme l’un des endroits les plus hantés du pays. Ici aussi on expérimentait des choses atroces sur les patients et aujourd’hui, le lieu, en majeure partie abandonné, serait habité par des âmes en peine en quête de repos éternel.

7. Narrenturm (Autriche)

Probablement l’un des pires endroits au monde. Dans cette « Tour des fous », le premier asile d’aliénés d’Europe, les docteurs utilisaient les patients pour diverses expériences atroces. On y retrouve aujourd’hui un musée. Et éventuellement quelques spectres…

8. Rolling Hills Asylum (New York, États-Unis)

On enfermait dans cet asile aussi bien les personnes sans abri que les meurtriers, les gens souffrant d’addictions ou les orphelins. Créé en 1827, cet établissement a officiellement répertorié 1700 décès parmi les patients tout au long de son histoire. Pourtant, tout le monde s’accorde à dire que ce chiffre est probablement loin de la vérité. Les tombes anonymes qu’on a trouvé autour du bâtiment en attestent. À Rolling Hills où les fantômes s’expriment à travers des cris, des apparitions, des ombres et des chuchotements…

9. L'asile de Maison Blanche (Ile-de-France, France)

Construit pour désengorger Paris, cet hôpital psychiatrique accueille de très nombreux patients. Françoise Dolto, qui y a fait un passage, qualifiera l’endroit d’atroce. Ici, un seul docteur doit gérer 1500 patients. Après l’hécatombe provoquée par le rationnement pendant la Seconde Guerre mondiale, l’endroit se distingue tristement par les horribles expériences qui y ont lieu. Il se murmure que les fantômes y seraient très nombreux…

10. Hôpital psychiatrique de Sai Ying Pun (Hon Kong)

Ce grand bâtiment construit en 1892 fut utilisé pour les exécutions pendant la Seconde Guerre mondiale. Par la suite, il fut transformé en asile psychiatrique jusqu’au jour où un feu le ravagea. Depuis à l’abandon, il fait l’objet de témoignages plutôt glaçants. Certains visiteurs rapportent qu’on y entendrait une femme pleurer ainsi que divers bruits inquiétants. Plus flippant encore, un personnage diabolique vêtu d’un costume traditionnel chinois hanterait le deuxième étage…

Bonne chance pour fermer l’œil après ça ! Bon après vous n’avez qu’à vous dire que les fantômes ça n’existe pas.

Sources : Nurselabs, Thrillist