On parle toujours des mêmes en boucle et en boucle, Zidane, Ronaldo, Platini, bon c’est mérité, mais il y en a aussi quelques autres qu’on a toujours tendance à oublier. Comme des enfants mal aimés dont on oublie l’anniversaire, pourtant ces anciens joueurs mériteraient bien un peu plus de reconnaissance, et c’est très triste. Pour rétablir un peu de justice dans ce monde, on va mettre en lumière quelques joueurs tombés aux oubliettes.

1. Robinho

Robinho était une star brésilienne, et tout le monde qui s’intéresse un peu au foot le connait au moins de nom, mais on ne connait pas forcément son palmarès et ses réalisations.

Lors de ses débuts à Santos il était surnommé « le nouveau Pelé » tant les Brésiliens avaient espoir en son talent. Comme beaucoup de grand footballeur, il évolue ensuite dans ces jeunes années, à l’âge de 20 ans, au Real Madrid, et la presse espagnole titrera même : « Et dieu créa Robihno », sauf que c’est peut-être important de le rappeler mais Robinho n’est pas Jésus (si si je vous jure). Il était décisif dans les matchs, affichant son talent devant des supporters en folie et tout le monde reconnaissait son talent. Néanmoins, quand on en pense aux grands talents brésiliens, on pense rarement à lui, pourquoi ?

Tout simplement parce qu’en 2008, il signe chez Manchester City, et n’arrive pas à s’adapter au club anglais. Robinho se perd, déçoit et termine sa carrière sur une note vraiment moyenne pour un joueur de son niveau. Véritable gâchis, c’est malheureusement ce qu’on retient de lui, plutôt que son début de carrière phénoménal.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Reto Stauffer, www.hopp-schwiiz.ch

2. Laurent Pokou

Laurent Pokou est un joueur ivoirien des années 60/70 qui a quand même été à deux reprises le meilleur buteur de la Coupe d’Afrique des nations (en 1968 et 1970). OK c’est peut-être pas votre époque, mais est-ce que ça justifie qu’on l’oublie souvent quand on parle des meilleurs joueurs africains ? Non.

C’est aussi lui qui détenait l’ancien record du nombre de buts marqués lors d’une édition de CAN (14), qui a été battu par Eto’o seulement en 2008 (il en aura fallu du temps).

Souvent oublié pour son successeur Didier Drogba, Laurent Pokou fait partie de ces légendes du foot qui sont rarement reconnues à leur juste valeur. Désolée Lolo…

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : sro_flickr

3. Adriano

Adriano s’est un peu gâché à force de sortir en boîte avant les séances d’entraînement, ce qui n’est souvent pas très recommandé, et pourtant le brésilien avait un talent fou et était souvent comparé à la légende Ronaldo.Il intègre d’ailleurs l’Inter Milan en 2004, après le départ de Ronaldo dans le but de le remplacer.

A l’Inter son parcours sera un peu en montagnes russes, et c’est pour ça qu’on préfère « oublier » ce joueur et son immense talent. Dommage que l’on ne retienne pas qu’il ait gagné une Copa America en 2004, une coupe de Confédérations en 2005 (une compétition qui n’existe plus aujourd’hui) et qu’il ait aussi été champion du monde des moins de 17 ans en 1997. Est-ce qu’on va vraiment lui en vouloir de s’être enfilé un peu trop de vodka-redbull et oublier son beau parcours ?

Crédits photo (Creative Commons) : José Cruz/A Br

4. Hulk

Bon déjà sachez que Hulk est un surnom, le mec ne s’appelait pas vraiment comme ça (je précise, on sait jamais).Du coup de son vrai nom Givanildo Vieira de Souza, est un joueur un peu sous-côté du fait de son parcours assez atypique. Il quitte le Brésil assez tôt pour aller au Japon, où il fait ses preuves (mais c’est bizarre de quitter le Brésil pour aller au Japon quand on joue au foot, il est vrai) et il est ensuite recruté par le FC Porto.

C’est avec cette équipe qu’il va se démarquer : plusieurs fois vainqueur du championnat du Portugal, il est aussi meilleur buteur et meilleur joueur du championnat lors des saisons 2011 et 2012. Il remporte une ligue Europa avec le FC Porto en 2011, et après toutes ces belles performances, il est très attendu pour la Coupe du Monde 2014.

La suite, vous la connaissez, le Brésil termine 4ème de cette édition en perdant lamentablement face à l’Allemagne en demi-finale. Même si Hulk a un parcours un peu bizarre, il faut reconnaître qu’il avait tendance à être sous- côté : en 2011, alors qu’il s’illustre avec le FC Porto et remporte la Ligue Europa, il n’est pas retenu dans la sélection brésilienne pour jouer la Copa America.

Sa force de frappe est sa plus grande qualité et pourtant Hulk termine tranquillement sa carrière au Brésil dans la plus grande indifférence (sans aucune exagération).

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Вячеслав Евдокимов

5. Mario Gomez

L’attaquant du Bayern de Munich a un très très beau palmarès, c’est indéniable, néanmoins il n’est pas réellement reconnu à sa juste valeur. D’origine allemande et espagnole, Gomez a remporté deux Coupes d’Allemagne, et une Ligue des Champions avec le Bayern. Titulaire de la sélection allemande, il a aussi été finaliste de l’Euro en 2008.

Au Bayern, Gomez reste un attaquant respecté notamment lors des années 2010 à 2012 où il chamboule tout le monde en marquant 93 buts en 114 matchs. Malheureusement, la saison d’après est moins fructueuse en termes de buts, et il est transféré à la Fiorentina en 2013.

Gomez se blesse dans la foulée, et à partir de 2015, il ne retrouvera jamais son niveau d’avant, c’est pour cela qu’on n’entend plus vraiment parler de lui. Oui, nous aussi, on trouve ça assez cruel.

6. Guti

José María Gutiérrez Hernández, que tout le monde surnomme Guti, a principalement évolué au Real Madrid du temps des Galactiques. Un peu dans l’ombre de ses coéquipiers, on ne se souvient pas forcément de lui alors que son style de jeu était incroyable. Guti était un joueur complet qui évoluait essentiellement au poste de milieu de terrain. Avec le Real, il remporte 5 fois le championnat espagnol et trois fois la Ligue des Champions, pas degueu il faut le dire.

C’est un joueur emblématique de la sélection espagnole, avec 13 sélections, et c’était aussi le capitaine second derrière Raul au Real du temps des galactiques. Bref, malgré toutes ces distinctions, et bien on s’en fout un peu de Guti et on ne parle pas trop de lui, regardez vous saviez qui c’était vous avant de lire ce top ?

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Juan Fernández

7. Okocha

Jay-Jay Okocha, footballeur international nigérian, a été vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations avec son équipe en 1994 et avait été élu meilleur joueur de cette édition. Il participe à deux reprises aux 8eme de finale de la Coupe du monde avec son équipe du Nigeria.

C’est un joueur emblématique du Nigeria qui mériterait qu’on mette un peu plus de lumière sur son beau parcours, mais qui n’est pas très connu en Europe.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Кирилл Венедиктов

8. Yoann Gourcuff

On ne parle plus beaucoup de lui, parce que Gourcuff est considéré par beaucoup comme un talent gâché (ce qui n’est pas totalement faux).

Il était attendu comme le successeur de Zidane, bon après des Zizou il n’y en a qu’un. Depuis 2019 Gourcuff n’a plus aucun club, pourtant il avait impressionné les Français chez les Girondins, avec lesquels il avait réalisé le doublé Coupe de la Ligue et championnat.

Voilà, un talent gâché parti aux oubliettes, notamment à causes de nombreuses blessures (les croisés, toi-même tu sais).

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : S. Plaine

9. Sébastien Frey

Sébastien Frey était un talent précoce, à 17 ans il est déjà gardien en Ligue 1 avec l’AS Cannes.C’est au Hellas Vérone qu’il expose véritablement son talent, il impressionne par son énergie et les yeux sont braqués sur lui. Malheureusement, il se blesse assez gravement en 2006, ce qui va mettre un frein à sa carrière. A la suite de cela, Domenech ne le sélectionnera que deux fois, marquant réellement la fin de sa carrière.

Aujourd’hui plus personne ne souvient de lui, alors qu’il avait vraiment bien commencé, et qu’il a un talent fou. Qu’est-il devenu ? Apparemment, il serait devenu buraliste dans une petite ville du 46.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : AssassinsCreed

10. Uribe

Qui ici connaît Uribe ? Seuls les vrais pourront répondre. Julio César Uribe, joueur péruvien était l’un des plus grands joueurs de son temps (oui vraiment). En 1981, il est même nommé 3eme plus grand joueur sud-américain après Maradona et Zico.

Il est le véritable inventeur de la virgule, ou l’elatsico, un geste technique repris et popularisé par Ronaldinho. Uribe a quasiment toujours joué en Amérique du Sud, c’est pour ça qu’il n’est pas très connu en Europe et le Pérou n’étant pas un pays leader du football en Amérique du Sud, il n’a jamais remporté de titre majeur avec son équipe. Mais individuellement, c’était un joueur exceptionnel (déjà il a inspiré Ronaldinho on vous a dit ouèch) qui mérite beaucoup plus de reconnaissance.

Et vous, vous en avez d’autres en tête ?