Mon plus grand rêve est de devenir détective privé et de porter un imperméable et un chapeau, mais la vie nous rappelle bien souvent à sa triste réalité et il faut s’y résoudre : je ne suis même pas foutu de retrouver mes clés quand je les égare, donc comment diable pourrais-je retrouver un tueur ? Mais c’est pas parce que je suis un gros nul bon à rien que tout le monde l’est, c’est pour ça que des gens comme vous et moi (enfin pas moi du coup) ont déjà résolu des crimes sur internet. Voici quelques exemples de détectives amateurs qui déchirent tout.

1. L'affaire Jessica Currin : une habitante et un journaliste trouvent le meurtrier

En 2000 une jeune femme du Kentucky est victime d’un viol suivi d’un meurtre, laissant la police sur le carreau pour retrouver son assassin. Mais une habitante de la ville a décidé de contacter un journaliste de la BBC et de mener sa propre enquête en allant interroger le voisinage et en récupérant des preuves. Quelques temps plus tard ils ont déniché un témoin clé qui a identifié un homme sur lequel les enquêteurs amateurs avaient leurs soupçons et l’enquête a finalement été bouclée.

2. L'affaire Steven Davis : la mère de la victime qui mène son enquête

Steven Davis était un homme sans histoire tué à son domicile par trois personnes aux Philippines en 2002. Sa mère refusait de croire qu’il s’agissait d’un cambriolage qui avait mal tourné et a décidé de mener son enquête, sachant qu’elle suspectait l’épouse de son fils d’en savoir un peu plus qu’elle ne le disait sur le meurtre. Après avoir rassemblé assez d’informations, elle a engagé un détective privé pour terminer l’enquête et celui-ci a découvert que la femme avait un amant et qu’il faisait partie des trois tueurs. Ils ont tous été arrêtés ainsi que l’épouse qui avait fait de la rétention d’information.

3. Carl Koppelman : le dessinateur qui a identifié une victime

Cet artiste dessinateur de Los Angeles qui travaillait avec la police à certaines occasions pour faire des portraits des victimes en se basant sur leur corps a réussi un coup de maitre en se basant sur de simples ossements. Pas convaincu qu’il allait réussir à trouver la véritable apparence d’une victime ancienne juste avec son squelette il est quand même parvenu à coller le plus à la réalité car c’est grâce à son dessin qu’on a identifié la victime. Tout le contraire des pires portraits robots de l’histoire ce mec.

4. Abraham Shakespeare : le corps du gagnant de la loterie retrouvé grâce aux membres d'un forum

Trois ans après avoir gagné 30 millions de dollars à la loterie, Abraham Shakespeare a mystérieusement disparu, laissant les membres de sa famille demander de l’aide à qui voulait bien. Et c’est une bande de gens sur un forum qui ont repris l’affaire après avoir vu un internaute étrange commenter l’affaire avec pas mal de détails jusqu’ici inconnus du grand public. Ils ont retracé son adresse IP et ont réalisé qu’elle menait au domicile du petit ami de la victime qui avait enterré le corps sous sa nouvelle terrasse.

5. Ellen Leach : le crâne retrouvé

Après la découverte d’un crâne humain caché dans du ciment, l’enquête de la police n’allait pas très loin, mais c’était sans compter sur Ellen Leach. C’est elle qui a aidé à relier le crâne et la reconstitution d’un potentiel visage à la photo de Gregory May, un homme porté disparu depuis quelque temps. Grâce à sa contribution, on a pu remonter jusqu’à l’ancien colocataire de la victime qui l’avait tué pour récupérer sa thune.

6. Les crimes du Klu Klux Klan résolus 40 ans plus tard

Deux jeunes Américains avaient été tués en 1964 par des membres du Klu Klux Klan avant que la police n’abandonne l’affaire. Mais en 2004, un réalisateur de documentaire a accepté d’aider le frère de l’une des victimes à replonger dans l’enquête pour obtenir les aveux de l’un des suspects de l’époque. Ils ont réussi à le mettre face aux preuves et à faire rouvrir l’enquête par la police jusqu’à l’arrestation des coupables.

7. La victime et le bloggeur qui retrouvent un violeur et meurtrier

Jared Scheierl avait été abusé lorsqu’il était enfant, mais la police n’avait jamais retrouvé le coupable. Il a fait équipe avec un blogueur et a commencé à enquêter dans la région pour regrouper des plaintes similaires jusqu’à ce que la police accepte de rouvrir l’enquête. Non seulement on a retrouvé le coupable qui avait abusé de plusieurs enfants, mais on a en plus eu ses aveux sur le meurtre d’un enfant de 11 ans jusqu’ici irrésolu.

8. L'écrivaine qui a résolu le crime vieux de 50 ans

Une auteure qui écrivait des livres basés sur de vrais crimes a décidé de mener une enquête dans le but d’en faire un bouquin sur le meurtre du docteur Helen Davidson survenu dans les années 60. En interrogeant les bonnes personnes et en rassemblant les preuves, elle a placé ses soupçons sur le jardinier de l’époque que la victime aurait surpris en plein ébat avec un autre homme alors que l’homosexualité était à l’époque illégale en Grande-Bretagne. Le jardinier s’était suicidé cinq ans après le meurtre et reste aujourd’hui le suspect le plus probable de l’affaire, mais personne n’avait trouvé le mobile avant l’auteure.

9. L'homme qui a utilisé les images de surveillance pour traquer un tueur

Lorsqu’il a appris qu’une élève de son frère avait disparu, Yaakov German a décidé de mener son enquête dans New-York en retraçant le parcours de la petite fille de l’école à chez elle. En utilisant les images de surveillance il a réussi à découvrir que la petite fille avait pris un chemin différent pour rentrer chez elle le jour de la disparition et qu’elle avait rencontré un étranger avant de le suivre. La police a utilisé ce début d’enquête pour remonter jusqu’au tueur de la petite fille et l’arrêter.

10. La meilleure amie d'une victime qui devient détective privée

Lorsque son amie a été agressée et tuée à l’âge de vingt ans, Sheila Wysocki a décidé de retrouver coûte que coûte son assassin. Après avoir passé près de vingt ans à convaincre la police de relancer l’enquête, elle a cherché des crimes similaires dans la région et a même obtenu la titularisation de détective privée pour avoir accès aux informations confidentielles. Grâce aux pistes qu’elle avait trouvées la police a rouvert l’enquête et un test ADN a permis d’identifier le coupable.

Ils ont décidément encore plus la classe que les détectives de fiction. Et sinon, vous avez fait le test pour savoir si vous feriez un bon détective ?

Sources : Ranker, Hunt a Killer, The Guardian, Reader’s Digest, BBC.