Les acteurs sont formidables. Sauf les acteurs qui jouent mal et ceux qui sont insupportables en tournage. Disons qu’en général, ils sont géniaux. Oui, mais ils ne peuvent pas TOUT faire non plus. Par exemple, ils ne peuvent pas rajeunir pour un rôle, même si le scénario l’exige. Du coup, quand le problème se présente, il faut les rajeunir à l’aide d’effets spéciaux. Et là, c’est quitte ou double. Soit le résultat est hyper réaliste, soit il est extrêmement chelou. On vous en a classé quelques uns du moins crédible au plus crédible, et sachez que vous avez le droit de vous moquer.

1. Jeff Bridges dans Tron : Legacy

Le mec est passé de « vieux » à « personnage en 3D pas crédible ». Ça aurait été super si on avait voulu faire une cinématique de jeu, mais là c’était pour un film de 2010. Big up quand même au pauvre gars qui s’est fait chier à faire ça sur ordi.

2. Carrie Fisher dans Rogue One : A Star Wars Story

Le problème avec Star Wars c’est qu’on revient tout le temps en arrière pour faire des nouveaux films. Mais Carrie, elle, elle ne peut pas rajeunir (voire ressusciter maintenant). Du coup on se retrouve avec une version jeune et totalement triste animée par ordi. RIP Carrie.

3. Robert Downey Jr. dans Captain America : Civil War

Là, c’est pas dégueu dégueu, mais il y a un truc pas du tout humain dans le visage de Little Robert Downey. Il est aussi lisse qu’une sitcom sur TF1.

4. Mark Hamill dans The Mandalorian

Là, Luke Skywalker s’est tout simplement fait avaler son âme par les détraqueurs de Poudlard (oui j’adore Star Wars).

5. Will Smith dans Gemini Man

Soit c’est un jeu vidéo est c’est somptueux, soit c’est un film et y’a un petit truc qui cloche. Malheureusement c’est la bonne réponse c’est la deuxième.

6. Kurt Russell dans Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2

Je dis bof pour le rajeunissement, par contre je dis OUI pour le brushing de qualité.

7. Ian Mckellen dans X-Men : L'Affrontement final

On a rembobiné Magneto mdrrr (si vous n’avez pas compris cette blague, n’hésitez pas à me joindre).

8. Anthony Hopkins dans Westworld

Bon y’a un petit côté « revenant », mais ça le fait. Si je devais donner une note, je donnerai 7/10. Ou 14/20, je sais pas. J’hésite.

9. Jennifer Connelly dans American Pastoral

J’y crois à environ 38%. C’est déjà beaucoup. Genre le Père Noël je n’y crois qu’à 27%.

10. Samuel L. Jackson dans Captain Marvel

Franchement moi je n’y vois que du feu. Enfin je ne vois pas littéralement « que du feu », mais disons que ça marche bien.

11. Patrick Stewart dans X-Men : L'Affrontement final

C’est propre, mais en même temps c’est plus facile de virer quelques rides que de tout animer par ordinateur. Enfin je dis ça, mais je sais faire ni l’un ni l’autre.

12. Johnny Depp dans Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar

C’était à l’époque où Johnny Depp avait encore le droit de faire des films. Pourtant on aurait déjà dû l’empêcher de faire des Pirates des Caraïbes parce que c’était quand même bien naze.

13. Robert De Niro dans The Irishman

Y’en a qui ont trouvé ça chelou, d’autres non. Je fais partie de la deuxième catégorie, et je n’en ai pas honte.

14. Stan Lee dans Avengers : Endgame

Il est émouvant le caméo de Stan Lee, c’est vrai, et en plus il est pas mal fait du tout quand on le voit en vitesse réelle. Un bel hommage.

15. Dwayne Johnson dans Agents presque secrets

Dwayne Johnson sera toujours beau, même avec quelques kilos en trop. Je l’aime d’amour et d’amitié.

Quoi qu’il arrive, tout ça reste bien plus propre que les pires effets spéciaux du cinéma.