On se moque des Clitorine et des Jésunette (véridique, ça existe vraiment), mais est ce qu’on parle assez des Griezmann Mbappé et de la fratrie Diego, Mara et Dona ?

Le foot c’est bien, mais compromettre l’avenir professionnel de nos enfants c’est mieux. Voilà quelques petits exemples d’enfants qui ont intérêt à devenir des stars du foot parce qu’ils pourront rien faire d’autre dans tous les cas.

1. Griezmann Mbappé au Chili

Déjà le gosse est né le 1er janvier, ce qui est une date nulle parce que personne ne lui souhaitera jamais son anniversaire et surtout personne ne sera jamais disponible pour le fêter vu que c’est le nouvel an.

Ensuite, on le rappelle au cas où mais mais ni Griezmann ni Mbappé ne sont des joueurs chiliens, mais bon, ça fait toujours plaisir de voir que nous avons des fans de l’équipe de France à travers le monde.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Football.ua

2. Diego, Mara et Dona

Un mec en Argentine qui aimait bien Maradona a décidé d’appeler ses deux filles : Mara et Dona (logique).

En novembre dernier, sa femme accouche d’un fils : Diego (cohérent) qui est né le jour de l’anniversaire de la mort de Maradona.

Ah oui, tout était calculé (même le jour de la naissance du gamin), étant donné que les parents ont décidé de faire une césarienne pour être bien certains que l’enfant naitrait le bon jour…ça part loin.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Alexandr Mysyakin

3. Victoire Domenech (vous allez comprendre pourquoi)

Là c’est un peu différent, Victoire normalement c’est pas un prénom difficile à porter, c’est même plutôt banal.

Mais tout le monde s’est allègrement foutu de la gueule de la petite Victoire Domenech (la pauvre), parce qu’elle est née le jour de la nomination de Raymond Domenech à la sélection de l’équipe de France…juste avant de perdre lamentablement la coupe du monde de 2006. Pas cool.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Safia Otokoré

4. Léo-Messi (et oui...)

L’enfant serait né en 2013, le jour juste après le doublé de Messi face à l’AC Milan en Ligue des Champions.Apparemment le père de l’enfant aurait dit à la rédaction turque de CNN : « Je me suis promis d’appeler mon enfant du nom d’un joueur de football qui serait un exemple de par sa technique, son intelligence et ses manières ». Bon ok ça se tient, mais si l’enfant veut devenir danseur de ballet c’est un peu chiant pour lui.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Rafael Amado Deras

5. Beckham David

Une famille en Angleterre, fan de David Beckham et dont le nom de famille est David, sont allés droit au but (sans mauvais jeu de mot) et ont décidé d’appeler leur fils Beckham. « Vu que le nom de famille est David, pourquoi pas appeler le gamin Beckham, c’est une bonne idée non ?? », voilà, la réflexion n’est pas allée plus loin.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : David_Beckham_at_Al_Saad.JPG: Photo by Waqar A Majid

6. Arshavin (et non ça n'est pas le nom d'une plante ou d'une maladie)

Quelqu’un en 2017 France a vraiment appelé son enfant Arshavin dans le 62 (j’ai vu ça sur internet dans un site bizarre, donc c’est vrai). Surement la seule personne en France qui est fan du joueur russe (et qui le connait), au point d’appeler son fils comme ça…

7. Bixente (mais encore ça va)

Bixente est un prénom rare en France, même si on remarque de plus en plus de naissances, sûrement grâce (ou à cause) de Bixente Lizarazu. Alors, si on connait le foot et qu’on est fan de Bixente Lizarazu, ou alors qu’on décide de vivre uniquement dans le pays basque toute sa vie, ça passe comme prénom.

Mais rappelons que c’est pas le cas de l’intégralité des Français et encore moins à l’étranger, donc très souvent le gamin sera appelé « BiXXante » (pas ouf) et il va juste finir par changer de prénom. En plus de ça si Bixente Lizarazu inspire vraiment les parents, son fils s’appelle Tximista (non ça n’est pas le mot de passe de sa wifi).

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Oscar Alonso Algote

8. Ronald et Dino

Deux jumeaux nés au brésil, Ronald et Dino, nommés en l’honneur du célèbre Ronaldinho…bon ok je mens (quoique ??) mais après Diego, Mara et Dona rien n’est impossible.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Roberto Vicario

9. Kaka et Néné

C’est là que les choses se compliquent…

Kaka et Néné étaient tous les deux de très grands joueurs brésiliens. Evidemment en portugais « Kaka » et « Nene » ça veut rien dire de très marrant donc tout va bien. Mais si un pauvre Français décide d’appeler ses enfants comme ça devient vraiment très compliqué.

Crédits photo (CC BY 2.0) : https://www.flickr.com/people/gowestphoto/

10. Tirobut et Koufran

Non là j’abuse, ça existe pas. A moins que…..

N’oubliez pas que le démarches à la mairie pour changer de prénom sont chiantes donc cessez d’appeler vos enfants Crampons et Tacle s’il vous plait. Merci.