Je tiens à commencer ce top en faisant un petit coucou à la chaîne YouTube Fouloscopie, une chaîne de vulgarisation scientifique que j’adore et qui parle, comme vous vous en doutez, des foules. Ses vidéos sont tellement passionnantes que j’étais en train de les mater au lieu de bosser, et ça m’a donné envie d’écrire l’article que voici.

Pour en revenir à notre sujet du jour, rappelez-vous des foules. On n’en voit plus autant qu’avant depuis le Covid, mais il y en a toujours. Et les foules, quand elles sont trop denses, ben elles peuvent devenir très dangereuses. La preuve avec ces 10 tragédies dues à des mouvements de foules qui ont dégénéré. Vous vous en doutez, ça ne sera pas un « top » marrant, mais vous devriez apprendre quelques trucs.

1. Le pèlerinage de la Mecque de 2015

Vous avez probablement déjà vu des images des pèlerinages à la Mecque qui se déroulent chaque année lors de la fête de l’Aïd al-Adha. A chaque fois, une foule compacte se presse au lieu saint en Arabie Saoudite, et les images sont impressionnantes. Seulement, en 2015, l’impressionnant a laissé place à l’horreur sur le pont pont Djamarat qui a formé un goulot d’étranglement dans lequel la foule est venue s’entasser. A cause de la chaleur et de la densité de 7 personnes par mètre carré, entre 769 et 2121 personnes (selon les sources) ont perdu la vie, et des milliers ont été blessées. Depuis, le flux des pèlerins est régulé pour éviter de reproduire ce drame.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Aiman titi

2. Le pèlerinage de la Mecque de 1990

15 ans avant la grande bousculade de 2015, une autre s’était produite à la Mecque dans le tunnel de Mina, un endroit où faire passer des millions de personnes relève de l’exploit. A l’origine du drame, une panne du système de ventilation du tunnel qui a entraîné un mouvement dangereux de la foule. Au total, 1 426 pèlerins ont trouvé la mort par asphyxie ou écrasement. On ne peut même pas imaginer l’horreur de la scène.

Crédits photo (Creative Commons) : AbdelNasser

3. La bousculade de Datia en Inde en 2013

Pendant une fête religieuse hindoue, plus de 20000 personnes se sont pressées sur un pont aux abords du temple de Datia, dans le centre de l’Inde. C’est une rumeur selon laquelle le pont risquait de s’effondrer qui aurait provoqué une énorme bousculade pile à cet endroit. A cause du mouvement de foule, 115 personnes sont mortes par asphyxie, écrasement ou noyade après être tombées du pont, et 110 autres ont été blessées. C’est tragique, d’autant plus qu’en 2006, 50 personnes avaient trouvé la mort au même endroit pendant le même événement et qu’aucune mesure n’avait été prise depuis. Totalement irresponsable.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Shrianshul

4. La Catastrophe de Sunderland (1883)

Le 16 juin 1883, dans une salle de concert à Sunderland en Angleterre, se tenait un grand spectacle auquel assistaient environ 1000 enfants. L’événement avait bien commencé, mais les choses ont dérapé lorsqu’on a annoncé aux enfants qu’ils allaient recevoir des cadeaux qui seraient distribués au niveau de la scène. Par peur de ne pas recevoir leur cadeau, les enfants des étages se sont précipités dans les escaliers pour rejoindre le rez-de-chaussée de la salle. Seulement, la porte en bas des escaliers était trop étroite, ce qui a formé un goulot d’étranglement dans lequel les gamins se sont venus s’entasser. Au total, 183 enfants de 3 à 14 ans ont perdu la vie. Tout simplement horrible.

Crédits photo (Domaine Public) : G. Julien

5. La tragédie de Khodynka (1896)

A l’occasion du couronnement de l’empereur Nicholas II de Russie, la foule s’est réunie sur le champ de Khodynka, à Moscou histoire de participer aux festivités et, surtout, de recevoir des cadeaux. Chaque invité avait en effet droit à quelques présents : un saucisson, des noisettes, des raisins secs, et un gobelet en métal avec les initiales de l’empereur dessus. Sympa, surtout pour l’époque. Le problème, c’est que l’organisation était mauvaise et que la foule, pressée d’obtenir ses cadeaux, a commencé à s’agiter. Le tout s’est transformé en énorme bousculade et 1389 personnes sont mortes écrasées ou tombées dans le ravin à proximité. 1300 autres personnes ont été blessées. Oui, c’est énorme.

Crédits photo (Domaine Public) : Makowsky.W

6. L' incendie du théâtre Iroquois de Chicago

Le 30 décembre 1903, pendant une représentation de comédie musicale au théâtre Iroquois de Chicago, une lumière défaillante a enflammé les rideaux de la scène provoquant un incendie impressionnant. Pris de panique, les 2000 spectateurs ont tenté de s’échapper, mais un grand nombre de sorties étaient verrouillées. La suite, vous l’imaginez bien : le mouvement de foule a provoqué la mort d’une grande partie du public par asphyxie, sans compter ceux qui sont morts des conséquences directes de l’incendie. Au total, c’est 602 personnes qui ont perdu la vie ce jour-là. La catastrophe aura au moins permis de pousser les autres théâtres à faire des travaux et à mieux indiquer leurs sorties pour éviter de reproduire ce genre de drame.

Crédits photo (Domaine Public) : Unknown authorUnknown author

7. La bousculade de la Kumbh Mela de Prayag en 1954

La Kumbh Mela est un festival hindou qui a lieu tous les 12 ans en Inde au cours duquel les pèlerins se réunissent sur les rives du Gange. Plusieurs Kumbh Mela ont été le théâtre de grandes bousculades, mais l’édition de 1954 fut la pire de toutes. A cause d’un grand mouvement de foule dont l’origine reste floue aujourd’hui, entre 500 et 800 personnes ont perdu la vie. La fête s’est transformée en cauchemar.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Coupdoeil / Philipp Eyer

8. La tragédie de l'Estadio Nacional au Pérou (1964)

Pendant une rencontre opposant les sélections de foot péruvienne et argentine pour une qualification aux JO de 1964 à Tokyo, des supporters péruviens ont envahi le terrain pour contester une décision arbitrale. Craignant un énorme débordement, les autorités ont eu la merveilleuse idée de tirer des gaz lacrymogènes en direction des tribunes, ce qui a bien évidemment causé une énorme bousculade. Les spectateurs tentaient de fuir par les portes du stade qui étaient… fermées. Assez logiquement, la situation a entraîné la mort d’environ 320 personnes, et il y aurait eu près de 4000 blessés. Ça donne pas envie d’aller au stade.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Ministerio de Defensa del Perú

Du coup on va éviter les endroits où il y a trop de monde et, tant qu’à faire, allons dans les endroits les plus silencieux de la planète.

Sources : Fouloscopie, Wikipedia (1, 2, 3, 4) Libération,