Dans le monde de la mode, il y a des noms, comme ceux d’Yves Saint Laurent, Christian Dior, Karl Lagerfeld ou Jean-Paul Gaultier, dont on connait aussi bien le patronyme que le visage. En revanche, il y a bien d’autres créateurs dont le nom nous est familier, mais dont on ignore totalement l’apparence. Eh bien… Trêve de suspens et d’ignorance : à la fin de ce top, vous saurez à quoi ressemblent vingt créateurs connus de tous. Eh ouais, ça ne sert pas à grand-chose, mais c’est toujours sympa de mettre un visage sur un nom, non?

1. Marc Jacobs

Visiblement aussi à l’aise en cuisine qu’en création d’accessoire. C’est quoi la prochaine étape, en fait ? Laisse en un peu aux autres quand même, Marc. Ça devient rageant.

2. Christian Louboutin

On connait tous ces chaussures à la semelle rouge, mais alors, le vrai Christian Louboutin, qui l’aurait reconnu dans la rue ? Honnêtement ? Personne. Pour la petite histoire : il a interdit aux candidates d’une émission de TV réalité de porter ses pompes à l’écran… Bien le seul à refuser un placement de produit gratos, tiens !

Crédits photo (CC BY 3.0) : Claudio Conti, Director

3. Michael Kors

Cette fois, ce sont ses sacs à main que l’on connait tous et toutes. Ceux qu’on a tous voulus, puis que finalement… On ne regrette pas. Du tout. Ahhh c’est fou comme les goûts changent, hein ?

Crédits photo (CC BY 3.0) : Ed Kavishe, http://www.fashionwirepress.com/

4. Vanessa Bruno

Pour rester dans la thématique des sacs à main que toutes les meufs ont voulu avoir pour se la péter sec au lycée : le mythique Vanessa Bruno. Mais siiii : le sac en tissu avec les deux lignes de sequins, là ! C’est bon, vous l’avez ? Bah Vanessa Bruno, c’est aussi et surtout la créatrice de la ligne. Son incontournable cabas, à qui elle doit sa fame, a été créé en 2000… Eh oui, 22 ans déjà ! C’est fou comme ça grandit vite.

5. Tommy Hifilger

Avant d’arriver au succès planétaire que la marque aux couleurs bleu, blanc, rouge connait aujourd’hui, Tommy est passé par bien des étapes. C’est ce qu’on appelle commencer en bas de l’échelle, et se faire tout seul ! Au début, il se contente de personnifier des pièces basiques qu’il déniche dans les petites boutiques new yorkaise, et puis, de fil en aiguille (vous l’avez ?), il perce dans le game.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Tommy Hilfiger

6. Les frères Prada

On sait tous que le diable s’habille en Prada, en revanche… Qui sait qui est Prada ? Eh bien, en réalité, ce sont deux personnes ! Mario et Martino Prada. Deux frères italiens qui fondent la marque, sous le nom de Fratelli Prada en 1913. Aujourd’hui, c’est leur petite fille, la discrète Miuccia Bianchi Prada qui a repris les rênes.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Cory M. Grenier

7. Calvin Klein

Alors, je ne sais pas vous, mais pour moi Calvin Klein = caleçon de premier date. Eh bien, figurez-vous qu’avant d’être de jolis (bien que beaucoup trop chers) calbar, Calvin Klein c’est avant tout ce mec. Là. Juste en dessous.

Crédits photo (CC BY 3.0) : David Shankbone

8. Ralph Lauren

Alors, on l’appelle « Ralph Lauren », mais son nom de naissance c’est « Ralph Lifschitz ». Trop souvent moqué par ses petits camarades pour son patronyme (vraiment pas cool), il décide de le changer pour « Lauren », en hommage à l’actrice « Lauren Bacall », considérée comme une incarnation du « rêve américain ». À l’origine du style « Preppy » (style vestimentaire sportswear), le créateur a grandi dans les mêmes quartiers new-yorkais que Calvin Klein. Enfants, ils ne se connaissent que de vue. Plus tard, ils se soutiendront mutuellement dans leurs carrières. Trop cute cette histoire.

9. Luciano Benetton

Enfin… C’est l’un des 4 cofondateurs de la marque, avec Giuliana Benetton, Carlo Benetton, et Gilberto Benetton, à savoir : ses frères et sœurs. Voilà. Que vous dire de plus ?

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Paul Katzenberger

10. Nina Ricci

Maria Adélaïde Nielli de son nom de naissance, est une styliste française d’origine italienne, passionnée de mode. Après 20 ans de travail chez Raffin, ce n’est qu’en 1932 (à 49 ans) qu’elle fonde la maison Nina Ricci, grandement aidée et soutenue par son fils : Robert Ricci. D’après certaines revues modes : Nina ne savait pas dessiner et réalisait donc ses modèles directement sur mannequin. L’art d’aller droit au but !

11. Tara Jarmon

Après trente ans à la direction artistique de sa marque éponyme, Tara Jarmon a passé les rênes à Colombe Campana en 2017. Tara ne quitte pas le monde de la mode pour autant : elle vient de co-fonder une nouvelle ligne avec sa fille, Camille : « Miræ ».

12. Cristóbal Balenciaga

Né à la fin du XIXe siècle, Cristobal Balenciaga était un couturier espagnol connu pour son intransigeance et la qualité de ses produits. D’autres créateurs, comme Christian Dior parlait de lui comme « du maître de nous tous » (non mais toujours plus, les gars). Le jour de son décès, en 1972, le Women’s Wear Daily titrait « Le roi est mort ». Bref, il était vraiment respecté par ses pairs. Et dire que maintenant « Balenciaga » c’est des chaussures-chaussettes et des bottes-leggings (oui, oui…).

Crédits photo (Creative Commons) : Mabalu

13. Alexander McQueen

Lee Alexander McQueen de son nom complet, est né à Londres en 1969. Surnommé « l’enfant terrible » pour le côté provocateur de ses collections, il se démarque également par les mises en scène de ses défilés, toujours très théâtralisés. Malheureusement, il se donne la mort en 2010, alors qu’il n’a que 40 ans, la veille des obsèques de sa mère. Plusieurs artistes lui ont rendu hommage, comme Laure Shang Wen Ji qui lui écrit To McQueen, ou Lady Gaga, qui, aux Brit Awards, lui dédie son interprétation de Telephone.

Crédits photo (CC BY 3.0) : Ed Kavishe / fashionwirepress.com

14. Guccio Gucci

Né à Florence en 1881, il côtoie très vite l’univers du textile puisque son père est un artisan qui travaille le cuir. Il fonde Gucci en 1921, en proposant une ligne pour le monde équestre, directement inspiré de la noblesse anglaise et de l’artisanat Toscan. Lorsqu’il décède en 1953, il a déjà bâti un réel empire Gucci, si bien que… Ses quatre fils et ses petits-enfants se battent pour prendre la suite. Littéralement. Ça va jusqu’au meurtre. C’est ultra glauque.

Crédits photo (Domaine Public) : Auteur inconnuUnknown author

15. Jean-René Lacoste

Comme ça ne vous étonnera probablement pas du tout, Lacoste était surnommé « Le Crocodile » ou « L’Alligator ». Plus que créateur et fondateur de sa marque éponyme, il était aussi champion de tennis (médaillé olympique en 1924), industriel, ingénieur et designer. Rien que ça. Un bien beau CV !

Crédits photo (Domaine Public) : Agence de presse Meurisse

16. Jacquemus

Un jeune créateur français, qui n’a que 32 ans. Originaire de Provence, Simon Porte Jacquemus a fondé sa marque lorsqu’il n’avait que 20 ans. Pour se faire connaître, il fait porter ses créations à ses amies, dans les boutiques, pendant la Vogue Fashion Night Out de 2010 à Paris, puis au Show Dior de 2011. Malin ! Aujourd’hui, les mordus de sacs à main s’arrachent son mini sac. Celui dans lequel on ne peut même pas rentrer une clef. Le porte AirPods en bandoulière, là.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Paris Fashion Week Spring: Eatoatstream

17. Thomas Burberry

Thomas Burberry est le doyen de ce top : il est né en 1835. Très jeune, il se prend de passion pour la gymnastique et devient un sportif accompli, souvent invité à participer à des compétitions entre agriculteurs dans les hauts plateaux écossais… On imagine ainsi facilement d’où lui vient l’inspiration du mythique tartan (tissu à carreaux écossais). Victime de rhumatisme précoce, son médecin lui conseille de ne plus porter d’imperméable en caoutchouc, ne permettant pas l’évacuation de la transpiration. Il se lance alors à la recherche d’un tissu imperméable respirant et finit par créer, en 1880, la gabardine. Les fils sont rendus étanches, puis tissés de manière très serrée. Leur texture poreuse permet la ventilation. Sa découverte séduit et la marque prend rapidement de l’ampleur. En 1919, il est même nommé habilleur officiel de la Cour du roi d’Angleterre.

Crédits photo (Domaine Public) : Sebastian Wallroth

Si mettre des visages sur des noms est devenu votre nouvelle passion, vous serez ravis de découvrir le minois de ces inventeurs, ou de ces personnes dont les patronymes sont entrés dans le langage commun (coucou monsieur Poubelle, monsieur Boycott et monsieur Kir) !