Les États-Unis comptent énormément de villes fantômes. Dans la partie sud-ouest du pays en particulier, là où jadis, des hommes sont venus faire fortune près des gisements d’argent ou d’or. Et c’est justement le caractère éphémère de certains de ces gisements qui a condamné nombre de villages qui se sont vidés presque aussi vite qu’ils se sont créés. Des endroits flippants et fascinants, parfois très touristiques et parfois beaucoup moins.

1. Calico (Californie)

L’exemple typique de la ville fantôme devenue très populaire auprès des touristes du monde entier plusieurs années après avoir été abandonnée par ses habitants jadis venu chercher de l’argent. Moultes activités y sont proposées à l’année. Mais on peut simplement se promener le long de la rue principale et visiter les magasins, l’église et la mine. Incroyable, Calico semble tout droit sortie d’un western et dégage à n’en pas douter un parfum unique. On vous recommande de vous poser dans le bar du coin et de déguster une bonne salsepareille en profitant de l’atmosphère.

2. Goldfield (Arizona)

Comme Calico, cette ville fantôme est très photogénique. Ancien pôle majeur de la ruée vers l’or, elle est aujourd’hui une véritable attraction touristique. Les bâtiments jadis utilisés par les habitants sont donc devenus des lieux d’expositions et autres boutiques et musées.

3. Saint-Elmo (Colorado)

Il est assez incroyable d’admirer ces vieilles maisons en bois qui ne semblent tenir que grâce au bon vouloir de mère nature. Ici où les fantômes seraient légion si on en croit les enquêteurs du paranormal du coin. Une ancienne ville minière où ont vécu jusqu’à 2000 personnes. En 1930, il n’en restait que 7 et aujourd’hui, on y croise surtout des gens venus se faire peur.

4. Virginia City (Montana)

Entrée dans l’histoire pour avoir abrité la célèbre hors-la-loi Calamity Jane, cette ville fantôme compte nombre de bâtisses encore debout. Une vraie ville de western comme on en voit au cinéma. Sauf qu’ici, tout est vrai.

5. Bodie (Californie)

La Californie fut le théâtre de l’une des plus importantes et connues ruées vers l’or. C’est à cette époque que Bodie est devenue une ville sur laquelle on pouvait compter. Puis l’or s’est fait rare et les gens sont partis. Certains ont même laissé leurs habitations intactes, comme si quelque chose les avait chassé brutalement. Dans les maisons, les couverts sont encore sur les tables et les rayons des magasins sont toujours encombrés d’objets que plus personne ne viendra acheter. Incroyable… et flippant.

6. Kennecott (Alaska)

Ici, c’est le cuivre qu’on venait extraire de la terre au début du XXème siècle. On trouvait à Kennecott un hôpital, une école, un court de tennis et même une patinoire. Puis la société qui exploitait la mine a laissé tomber et tout le monde est parti voir ailleurs si l’herbe était plus verte. Probablement l’une des villes fantômes les plus spectaculaires de ce top.

7. Bannack (Montana)

Inscrite dans le grand livre de la ruée vers l’or, cette ville a tout vu : des chercheurs chanceux, d’autres plus malheureux (plus nombreux), des braquages, de la violence… Il semblerait que là aussi, les esprits n’aient pas totalement quitté les lieux. On raconte ainsi qu’il s’agirait de l’un des endroits les plus hantés de cette partie des États-Unis.

8. Ballarat (Californie)

Contrairement à Calico, Ballarat n’a pas été transformée en pôle touristique. Ici, tout est resté dans son jus et cette ville fantôme est surtout visitée par des motards alors que ces derniers roulent autour de la mythique Route 66. C’est d’ailleurs ici que fut tourné le classique Easy Rider. À Ballarat où Charles Manson et sa « famille » ont autrefois trouvé refuge, dans les nombreuses bâtisses encore debout. On peut toujours voir dans ces maisons les traces du passage du tristement célèbre gourou responsable de la mort de Sharon Tate.

9. Cahawba (Alabama)

Connue en tant que « ville fantôme la plus célèbre d’Alabama », cette petite commune marquée par l’esclavage et le commerce du coton est aujourd’hui visitée par les amateurs avides de frissons. Abandonnée depuis plus de 100 ans, cette ville serait aussi le théâtre de manifestations paranormales si on en croit les nombreux témoignages.

10. Rhyolite (Nevada)

C’est incroyable quand on voit ce qu’il en reste aujourd’hui, 100 ans après le départ des habitants, mais avant, à Rhyolite, aux portes de la Vallée de la Mort, il y avait un hôpital, une bourse et même un opéra. Une ville qui s’est vidée suite à la crise financière mais aussi à diverses catastrophes naturelles.

Le far west a de beaux restes.