Les enfants, non seulement il faut les mettre au monde mais en plus il faut les nourrir, leur changer la couche et leur trouver un prénom. Pour cela, les parents se livrent à une recherche de haute volée qui se conclut le plus souvent par un prénom assez banal, malgré les tentatives intempestives d’originalité. On épluche tout ça sans économe.

1. Ceux qui ne veulent pas être originaux

Les gars, c’est pas comme s’ils avaient eu neuf mois pour se décider. Le jour venu, ils se sont pris un gros coup de flemme. S’ils avaient pu ne pas donner de prénom du tout ils l’auraient fait, se limitant à un simple « hep » pour interpeller le fruit de leur amour. Mais non, ça ne se fait pas. Alors ils ont googlelisé les prénoms les plus portés en France et puis voilà. Et encore, l’enfant a du pot, il aurait presque pu s’appeler « Barre de recherche Google ».

Prénoms possibles : c’est simple, pour les filles c’est soit Louise ou Emma, pour les garçons c’est Gabriel ou Léo.

2. Ceux qui veulent à tout prix inventer leur propre marque de prénom

Les parents ne veulent jamais se dire qu’ils sont des parents comme les autres, c’est quand même plus sympa de se sentir comme un saumon voguant à contre-courant. Alors balek les cousins, on n’a qu’à inventer notre propre prénom, ça ira bien avec nos rideaux en couenne de jambon (je vous avais prévenu, on parle de parents vraiment originaux).

Prénoms possibles : Zboubida, Klutrex, Bidoulah. C’est assez riche en fait vous pouvez prendre à peu près n’importe quelles lettres de l’alphabet (et encore, pouvez même sortir de l’alphabet en fait, on s’en bat les reins des conventions, foutez-y des chiffres et des formules mathématiques, vous gagnerez le respect d’Elon Musk*).

* Pour ceux qui n’ont pas la ref (haha les nuls), je vous prie de vous référer aux pires prénoms d’enfants de stars.

3. Ceux qui veulent rendre hommage aux grands-parents

Vous remarquerez, on donne plus souvent des prénoms de ieuv aux enfants d’aujourd’hui que des prénoms de darons. Je m’explique. Vous serez davantage séduits par un prénom old fashionned de type Odette ou Gustave qu’un prénom de la génération de nos darons du genre Jean-Pierre ou Annick. C’est cyclique, les enfants de vos enfants auront leur mode de prénoms de baby-boomers aussi un jour.

Prénoms possibles : Solange, Ferdinand, Honoré, Suzanne… Si vos grands-parents étaient collabos et que vous ne souhaitez pas leur rendre hommage paskeu ya pa de colaborassion qui soye, il vous suffit de vous pencher sur les prénoms tendance du troisième âge pour trouver votre bonheur.

4. Ceux qui piochent dans la mythologie pour montrer qu'ils ont déjà suivi un cours d'histoire dans leur life

L’avantage avec les noms mythologiques c’est qu’ils claquent un max.

L’inconvénient avec les noms mythologiques c’est que MAIS TU TE PRENDS POUR QUI POUR FILER UN NOM DE DIEU À TON REJETON ALORS QU’IL A MEME PAS ÉTÉ DÉSIRÉ ESPÈCE D’ANIMAL.

Prénoms possibles : Xena, Hippolyte, Diane, Narcisse, Antigone, Iphigénie, Eurydice, Zeus. Après c’est à vous d’évaluer quel personnage de la mythologie a l’histoire la plus glauque pour la raconter tous les soirs à votre enfant.

5. Ceux qui s'inspirent des personnages de série TV

Il y a les gens qui s’inspirent de grands personnages de littérature classique, « Et si on rendait hommage à Madame Bovary avec le prénom Emma ? Ou à Stendhal et son Julien Sorel ? ». Dieu sait qu’ils ont eu des destins sympas. Et puis il y a ceux qui ont pas lu les romans obligatoires à l’école et se rabattent plutôt sur les prénoms de série. Ne les jugeons pas.

MDR. Si je rigole jugeons-les.

Prénoms possibles : Daenerys, Arya et Ygritte après Game of Thrones, Lorna après Orange is the New Black, Angel après Buffy, KITT après K-2000 (faux).

6. Ceux qui appellent directement leur enfant par un surnom ou un diminutif

Y’en a qui aiment brûler la chandelle par les deux bouts en sautant l’étape du prénom pour se jeter dans les griffes du diminutif. Typiquement le genre de personne qui coupe ses spaghettis et qui met des glaçons dans le vin rouge. Infréquentable.

Prénoms possibles : Louison, Jo, Ana, Val, Emie, Jeannou… Que des gens avec qui on n’a pas envie de partir en vacances.

7. Les prénoms quasi-monosyllabiques parce que flemme d'écrire un prénom à plus de trois lettres

Dans une vie, on perd beaucoup de temps à écrire son prénom. Alors forcément ceux qui ont des prénoms plus courts gagnent vachement de temps sur ceux qui ont des prénoms plus longs. Et ça, les parents l’ont bien compris et François Rollin le résume merveilleusement bien.

Prénoms possibles : Léo, Noé, Mia, Max… Bizarrement, Jean et Luc ne trouvent pas trop leur place dans cette panoplie, peut-être parce qu’on a fait trop de blagues avec le prénom Jean-Luc pour lui laisser la place pour un comeback.

8. Les prénoms qui étaient rares et chicos et qui sont devenus ultra mainstream

Il y a encore quelques années on en croisait peu de ce genre là. On les regardait du coin de l’oeil. Qui étaient donc ces enfants bizarres avec des prénoms un peu sortis de nulle part ? Et puis ni une ni deux, il aura suffi d’un petit groupe pour lancer une mode désormais inarrêtable.

Prénoms possibles : Océane, Mathis, Cléa. Avant vous ne croisiez qu’un specimen de leur espèce dans une vie, et maintenant ils sont fourrés dans toutes les classes, pullulent à tous les coins de rue.

9. Ceux qui ont trop maté la téléréalité et qui brûlent l'orthographe au napalm dans le choix du prénom

Parmi les grands maux de l’humanité causé par la téléréalité, on peut entre autre lui reprocher une génération de prénoms totalement flingués. Heureusement ces enfants pourront à leur tour devenir stars de téléréalité plutôt que médecin ou avocat, des métiers soooooo boriiiiiiiing à côté d’un bronzage de SIF dans une villa décorée par Philippe Stark à Dubaï.

Prénoms possibles : Looyze, Battist, Jozéfinn, Bazooka… Rassurez-vous on a réuni les meilleurs prénoms à donner pour que votre enfant devienne une star de téléréalité.

10. Ceux qui veulent transmettre l'amour de leur région à leur enfant

Ça marche généralement avec des régions à fort potentiel indépendantiste comme la Bretagne, la Corse ou le Grand Est (haha nan je rigole pour le Grand Est). Et puisqu’on n’a pas forcément le droit de tatouer sur le front de son enfant « Kénavo les menhirs », on se rabat sur le prénom.

Prénoms possibles : Titouan, Bleuzen, Goulwena (je vous réfère aux pires prénoms bretons), Patxi pour le pays Basque, Petru pour la Corse etc.

11. Ceux qui n'ont pas su se décider sur le choix du prénom et mixent les deux qu'ils ont choisis

Généralement, pour élever un enfant il y a deux personnes. Ce sont elles qui vont remplir le rôle de parent et auront le précieux loisir de l’affubler d’un sobriquet. Problème, les deux personnes ont chacun leur prénom favori et personne ne veut lâcher le morceau. Généralement le résultat sent la cuvette.

Prénoms possibles : Louma (pour Louise et Emma), Timotin (pour Timothée et Quentin), Xalien (pour Xavier et Julien). Je m’arrête là sinon je vais vous vomir dessus.

12. Ceux qui optent pour les fratries de prénoms qui commencent ou finissent pareil

On ne croise pas si souvent des fratrie de 4 ou 5 enfants mais il arrive que leurs parents, dénués de toute forme de créativité se donne un fil conducteur pour trouver tous leurs prénoms. Ce fil conducteur, ça pourrait être les planètes du système solaire (mais chaud d’appeler l’enfant qu’on aime le moins Neptune) ou les péchés capitaux (mais t’imagines tu t’appelles Orgueil Dupont ? Jamais tu trouveras de taf). Heureusement, tous les parents ne sont pas d’ignobles sadiques et optent parfois pour la simplicité.

Prénoms possibles : c’est assez large mais ça donne un cadre, on peut ainsi trouver des fratries de Léa, Julia, Andréa, Anna ou des Gwendoline, Gaétan, Giulia, pour peu que la dernière ou première lettre soit identique, ils sont épanouis.

13. Ceux qui veulent à tout prix montrer qu'ils sont écolos

Déjà que c’est parfois relou d’être en couple avec un écolo, certaines têtes brûlées (par le réchauffement climatique) n’hésitent pas à convertir leur progéniture dès le plus jeune âge à leur amour green-friendly.

Prénoms possibles : Gaïa, Cerise, Violette, Clémentine, Compost. Parfois, il n’y a plus de limite.

14. Ceux qui veulent le mal de leur enfant en faisant un jeu de mots avec le nom de famille

Charrier son enfant dès sa naissance, c’est assez drôle. Et ça, les parents qui font des jeux de mots avec son prénom l’ont bien compris et on les respecte pour ça.

Prénoms possibles : genre Pierre-Yves Agin. Qui oserait appeler son enfant de la sorte ?

15. Ceux qui prennent leur propre nom et rajoutent "junior" derrière

Mais qui fait ça ?

Prénoms possibles : n’importe quel prénom existant pourvu que vous y accoliez Junior. Maxime Jr. Marie-Lise Jr.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Gage Skidmore

Croyez-le ou non mais j’ai l’intime conviction que le prénom Kévin reviendra un jour à la mode.