La « maturité », c’est quoi ? Perso, je suis pas bien sûr d’avoir la réponse, et de toute façon c’est le genre de truc dont chacun se fait sa propre définition. Mais en gros, quelqu’un de mature, c’est censé être une personne réfléchie et responsable. Ouais, c’est toujours un peu vague. Quoi qu’il en soit, on a tendance à prendre certaines choses pour des signes de maturité, des signes qu’on est des vrais adultes, mais on se plante. C’est pas parce qu’on coche ces cases-là qu’on est forcément un vrai adulte.

1. Être âgé

On peut avoir 50 balais et être toujours un énorme gamin, un bon gros macho ou un beauf qui ne jure que par les grosses bagnoles. Regardez, votre tonton qui vient de déposer une petite claque sur les fesses de votre tata en plein repas de famille en accompagnant ce geste d’un rire bien gras, vous le trouvez mature ?

2. Être marié

N’importe quelle personne majeure peut se marier, et n’importe qui peut être un mari ou une femme irresponsable. C’est pas le fait de passer devant un maire qui va changer quoi que ce soit à ce que les gens ont dans la caboche. On les aime bien, les maires, hein, mais ils n’ont a priori aucun super-pouvoir.

3. Avoir des gosses

Si tous les parents étaient matures, les services sociaux auraient certainement beaucoup moins de taf. Et, même sans aller jusque-là, énormément de parents sont immatures, ce qui ne changera pas tant que l’autorisation de planter sa petite graine ne sera soumise à aucun test préalable.

4. Considérer que les plus jeunes que soi ont tort

La preuve de maturité, c’est justement de pouvoir accepter que les plus jeunes ont parfois (souvent) de meilleures idées que nous. Bien sûr, si c’est le petit Timéo qui affirme que « manger du sable c’est délicieux », là on peut considérer qu’il a tort, mais ça semble plutôt évident.

5. Ne pas aimer les "trucs d'enfants"

Ceux qui pensent qu’être mature signifie avoir renoncé aux jeux vidéo, dessins animés et autres trucs ludiques se plantent complètement. Être adulte, ça signifie qu’on doit régulièrement faire de la place aux choses sérieuses, pas qu’on ne doit faire QUE des trucs sérieux.

6. Mépriser ceux qui font des blagues

Genre rabaisser quelqu’un qui est en train de s’amuser pour montrer qu’on est plus sérieux que lui. C’est sûr qu’en faisant ça on voit tout de suite qui des deux est plus intelligent que l’autre. Spoiler : c’est pas celui qui rabaisse.

7. Travailler 60h par semaine

Du coup, se faire exploiter sans même en avoir conscience – ou pire, en être fier – c’est un signe de maturité ? Ben la flemme d’être mature alors.

8. Avoir une grande carrière

Des patrons cons, des médecins débiles ou des magistrats idiots, ça court les rue. Au sens figuré évidemment. Ils ne courent pas forcément dans la rue. Sauf s’ils font du running. Bref, ne nous prenons pas la tête là-dessus.

9. Avoir de la barbe / des seins

La maturité intellectuelle ne passe pas par des signes physiques de puberté, sinon on serait tous matures à partir de 12-16 ans, et ça se saurait. Désolé si vous venez d’avoir votre premier poil au kiki : il vous reste encore du chemin (pas de stress, vous avez le temps).

10. Préférer le café au chocolat chaud

Le café n’est pas davantage un signe de maturité intellectuelle que le chocolat chaud. Si plus d’adultes boivent du café, c’est parce qu’ils sont fatigués et parce qu’ils ne digèrent plus le lait. Et non pas parce que le café viendrait valider ce qu’ils auraient potentiellement dans la carafe.

11. Aimer le vin rouge

Même histoire que pour le café : savoir distinguer un grand cru d’une piquette ne fait pas de vous un adulte accompli. Ce serait trop simple, sinon.

12. Utiliser un langage "adulte"

C’est pas parce que tu lâches des « nonobstant », des « expectative » et des « dithyrambique » toutes les trois phrases que tu vas développer des raisonnements judicieux et adultes. On peut très bien avoir avalé un dictionnaire et être complètement immature.

13. Rembourser un crédit

Ça veut juste dire que tu dois de la thune à quelqu’un parce que tu as emprunté pour acheter quelque chose de cher. On finit tous par y passer, même quand on est un peu con-con.

14. Dire que c'était mieux avant

Ton « avant » à toi, c’était le « après » des gens plus vieux que toi. Peut-être qu’à leurs yeux, il était nul aussi, ton « avant ». De toute façon c’était pas mieux avant, c’était juste différent.

15. Toujours vouloir agir "comme un adulte"

Au final, on s’en battrait pas un peu les steaks de ces histoires de maturité ? Est-ce qu’on serait pas mieux à parler d’autre chose ? Est-ce qu’on n’était pas plus à la cool quand on jouait à Pokemon sur Gameboy sans se poser de question ? Oui peut-être que je suis encore un peu immature.

De toute façon, le moment où tu réalises que t’es un adulte, il est hyper triste.