Vieillir, c’est moche. On a beau vouloir rester étudiant et dépendre financièrement de ses parents jusqu’à sa mort, il faut bien entrer dans la vie active à un moment ou à un autre. Il y a des choses qu’il faut arrêter de faire après 30 ans, on le sait tous, mais il y a également des trucs qu’on ne peut plus décemment faire lorsqu’on n’est plus étudiant. Il faut commencer à cuisiner autre chose que des pâtes, faire la vaisselle plus d’une fois par semaine et tenter de rester sobre plus de 48h d’affilée. C’est une page qui se tourne et il faut laisser le passé derrière soi sans regarder en arrière.

1. Décorer son appart avec des objets volés dans la rue

Ton appartement comme celui de tes amis a longtemps été décoré avec des objets récupérés (ou volés) dans la rue. Il y avait des affiches volées sur les abribus, un cône de signalisation et un panneau stop, un maneki-neko du traiteur chinois (le chat qui bouge la patte là) et même un caddie de supermarché. À présent, tu es un adulte et il a fallu laisser derrière toi toutes ces ornements légèrement régressifs. (Cela marche aussi pour les bouteilles de vodka vides et les posters accrochés avec de l’adhésif)

2. Enchaîner sur sa journée en rentrant de soirée

Qui n’est jamais allé en cours directement après une soirée qui s’est terminée à 7h ? Ou même dormi 1h30 pour ensuite somnoler sur la table de l’amphi ? Tu n’allais tout de même pas refuser cette soirée jeudi alors que tu n’as que 3h de cours vendredi… Depuis que tu travailles, tu ne fais plus ça. Déjà parce que tu dois vraiment travailler et non baver sur tes notes et surtout parce que tu n’en as plus tellement envie. C’est probablement mieux comme ça.

3. Manger tous les jours au fast-food

Même quand ton frigo et tes placards sont remplis (et on sait bien que c’est pas souvent le cas quand on est étudiant), tu as toujours la flemme de te faire à manger. Alors, tu te nourris de burgers, de grecs et de bo buns jusqu’à ne plus avoir d’argent pour payer ton loyer. Et puis après, tu grandis. Tu as ton premier salaire et tu commences à acheter des légumes de saison pour faire 5L de soupe et en congeler pour plus tard.

4. Avoir des bières dans le bac à légumes du frigo

« Pourquoi y a des légumes dans le bac à bières ptdrrrrr ». Non, tu ne peux plus dire ça car tu n’es plus en école de commerce ou en L1 de lettres modernes. À présent, tu es adulte. Tu compares les mutuelles, tu fais les brocantes et tu pars en week-end « à la campagne ». Dans ton frigo, tu as un pack de 6 bières et non 30 cannettes qui prennent tout le bac à légumes comme quand tu étais jeune. Fais-toi à l’idée.

5. S'incruster en soirée

S’incruster en soirée quand on est étudiant, ça veut juste dire qu’on n’a pas d’endroit où faire la fête et qu’on veut rencontrer des gens sympas. S’incruster en soirée quand on a presque 30 ans et qu’on bosse le lendemain, c’est juste triste.

6. Essayer de convaincre les gens qu'on est sobre

« Eh j’suis pas bourréééé ! ». À 20 ans, c’est attendrissant. Tu es jeune, tu es en soirée étudiante et tu profites de la vie. Quand tu n’es plus étudiant, c’est plus triste. Tu bois pour oublier ton taff de merde et ton salaire de misère et tu ne tiens plus aussi bien l’alcool qu’à tes débuts. De plus, le lendemain de soirée est difficile et tu regrettes amèrement.

7. Manger à même la table pour ne pas faire la vaisselle

Manger directement dans le carton de pizza, boire le jus de fruits à la bouteille ou manger uniquement avec les baguettes du traiteur asiatique, ce sont typiquement des trucs d’étudiant. Une fois dans la vie active, il faut définitivement se débarrasser de ces mauvaises habitudes. Il faut également que tu achètes des tubes de sauces au lieu de garder celles du McDo dans la porte de ton frigo.

8. Squatter chez ses potes en fin de soirée

Dormir chez des gens, tout comme avoir des amis qui dorment chez toi, est quelque chose de normal quand on est adolescent ou étudiant. Tu fais la fête jusque tard dans la nuit, tu n’as pas de thune pour rentrer en taxi, tu as trop bu pour prendre la voiture et cela ne te dérange pas de dormir sur un canapé humide de bière. Cette habitude n’est plus acceptable lorsqu’on n’est plus étudiant. Une fois adulte, on dépense son argent dans les bars ou les restaurants au lieu de boire des canettes tièdes dans les parcs et on fait des soirées sans alcool fort pour rentrer sagement dormir dans son propre lit bien douillet. En vrai, c’est pas plus mal de rentrer chez soi.

9. Jouer au caps

Le caps, c’est le jeu nul des étudiants qui n’ont rien d’autre à faire en soirée. C’est marrant trente secondes mais ça ne vaut pas une discussion entre amis avec un bon verre de rouge. Je ne dis pas que les étudiants sont les seuls à boire des bières, loin de moi cette idée. Mais une fois adulte, on jette la capsule après avoir ouvert la bouteille, c’est tout.

10. Garder ses bracelets de festival toute l'année

« Wow trop stylé, t’es allé à 5 festivals cet été ? T’es trop cool comme mec ! » Cette phrase n’a jamais été prononcée par personne sur cette planète. On ne sait pas trop d’où vient cette obligation sociale mais une règle tacite oblige les lycéens et étudiants à garder leurs bracelets de festival, de week-end d’intégration et même parfois de soirée BDE. Une fois dans le monde du travail, cela devient ridicule (en plus d’être très peu hygiénique).

11. Boire du Monbazillac

Le Monbazillac, c’est la boisson de l’étudiant en galère qui n’aime pas le vin mais qui en achète parce que c’est l’alcool le moins cher du supermarché. Le Monbazillac dont on parle est un vin liquoreux à 3€ qui attire par son prix et sa jolie étiquette. Quand tu as enfin une paye et un palais digne de ce nom, le Monbazillac disparait de la table car tu peux enfin te permettre de mettre 8 ou 10€ dans une bouteille de vin.

12. Attendre le premier métro / bus / calèche

Quand on est un vrai adulte et qu’on travaille, on part avec les derniers métros : pas avec les premiers. Attendre le premier métro ou bus, ça veut dire être condamné à attendre sur un canapé jusqu’à 6h du matin. Alors bien sûr, tu peux t’amuser toute la nuit mais on sait tous que cela n’arrive jamais. Il y a toujours un moment où tu en as marre, où tu rêves de rentrer chez toi mais non, tu te fais violence pour rester dans l’ambiance de la soirée. Quand tu n’es plus étudiant, tu laisses tomber tout simplement.

13. Mettre son job d'été sur son CV

Être étudiant, c’est manger des pâtes et boire de la bière au petit dej’ mais c’est surtout avoir un CV vierge. Alors pour le remplir, tu écris le nom de ton lycée avec ton bac mention assez bien, tes après-midis à tondre la pelouse de tes voisins et ton job d’été à cueillir des pommes dans les vergers. Une fois que tu as ton premier emploi, ces lignes doivent être supprimées de ton CV, question de dignité.

Crédits photo : Topito

14. Porter le sweat-shirt de son école

Le sweat-shirt de ton école de commerce de seconde zone était un des tes outfits préférés quand tu étais étudiant. Une fois dans le monde du travail, il devient ton pyjama et il est hors de question de sortir dans la rue en le portant. Pourquoi ? Parce que c’est ridicule.

15. Coucher avec des étudiants

Ça devient vraiment limite.

Le temps passe et passe et passe et beaucoup de choses ont changé… il est temps de se remettre en question.