Et c'est reparti ! Déjà la deuxième semaine de concours, et il reste encore beaucoup de place pour l'Académie Top Chef. Une école dirigée par le chef Etchebest qui sacrera le meilleur candidat et aura un ticket pour Top Chef. Oui, ça fout la pression. Alors, qui sont les candidats de la semaine et comment vont-ils se mettre à pleurer devant le chef? Réponse tout de suite ! Retrouvez l'émission du lundi au vendredi à 18h40 sur M6, ou en replay ici !

Top partenaire [?]

1. Philippe est BG.

Point fashion : cette semaine, Philou a sorti sa plus belle chemise.

Enfin, il a sorti une chemise.

Enfin, bon voilà quoi.

2. Sandra est trop forte.

Sandra fait forte impression. Un parcours très atypique et à 26 ans, elle ne veut plus perdre de temps.

Et ça se voit, car elle a tout donné.

Son plat de canette (l’animal hein, pas le soda attention) à la rhubarbe récolte 5 étoiles et les compliments du chef. Il s’est régalé le bougre. Et elle brillera même sur les battles, avec une victoire contre un Pablo lui aussi très talentueux. Chapeau l’artiste et rendez-vous en finale de la semaine.

3. Le chef a du nez.

Philippe, on t’a déjà dit de ne pas renifler les candidats.

« Vous sentez ? Ça sent la peur. »

Bah super, ils vont pas du tout être encore plus stressés les pauvres. On t’aime Philou, mais tu es UN MONSTRE.

Source photo : Giphy

4. LA BAGARRE

Mardi, c’était le tour des amateurs.

Mais ça a moyennement bien commencé avec une candidate blagueuse qui veut refouler le chef Etchebest de la cuisine. Autant vous dire qu’il a moyennement apprécié. Et quand il a compris que c’était une candidate, c’est un peu redescendu. Et visiblement, elle n’est pas que agent de sécurité mais aussi une bonne cuistot puisque ses betteraves ont récolté 4 étoiles. Propre.

Bravo Katarzyna, il faisait moins le malin le grand gaillard !

5. Le pari ...

Clara est audacieuse. Le jour de son anniversaire, elle lance un pari à Philippe Etchebest.

Son plat « asperge en 4 façons » a l’air très bon, et du coup elle se sent pousser des ailes. Le chef doit deviner le type de poudre du plat (poudre nori) et s’il trouve, Clara est éliminée.

Il trouve. Du coup, le chef se barre. Clara est éliminée.

MAIS NON, bien sûr. Mais on a senti une petite inquiétude chez Clara, quand même.

6. La boulette.

Merlin est un bon cuistot, aucun doute.

Mais aussi un gaffeur incroyable. La cloche tombe alors qu’il est à peine rentré dans la cuisine. Et en plus, la cuisson est ratée.

3 étoiles pour Gaston Lagaffe, qui rendait hommage à son arrière-grand-mère avec un plat de truite. Dommage.

Source photo : Giphy

7. Léo est À FOND.

Léo est un fan du chef Etchebest : « je le connais comme si c’était mon père ».

Mignon mais un peu flippant.

Alors pour plaire à son père de substitution, Léo a préparé du poisson au boulgour. L’occasion pour ce coquin de Philou de faire croire qu’il est allergique. C’est évidement faux, mais ça marche. Tout est bien qui finit bien, le chef revient et explique le canular. Ce fût beaucoup d’émotions pour la maman de Léo.

Bien joué chef.

8. Une petite surprise.

Pour surprendre le chef, Bastien lui a préparé … UNE BOITE.

Bon, une boite avec un plat dedans, quand même. Un plat du Jura avec truite, morilles et comté cuit à même la boite. Une création originale et audacieuse.

Verdict : 4 étoiles. La boite a donc eu son petit effet.

9. Camille est calme.

Camille a gagné sa place en finale de la semaine.

Elle est absolument ravie. Ça ne se voit pas du tout, mais on vous jure que c’est vrai.

10. LA FINALE.

C’est l’heure de la grande finale de la semaine entre Sandra, Camille, Julie et Alan.

Et comme d’hab’, on se régale avec les différents trompe-l’œil. Au programme : un œuf à la coque qui cache un gâteau fruits de la passion. Une tarte aux framboises qui sera en fait un tartare de langoustines. Une carotte qui sera un dessert à l’abricot. Et enfin, un ourson en guimauve qui sera un tartare de gambas.

Oui, vous avez bien lu. Du très lourd, donc.

Au final, c’est Julie l’amatrice qui part à l’Académie, grâce à son ourson incroyable. Une performance inattendue mais une qualification plus que méritée.