Dans la vie au début on nait, à la fin on meurt et entre les deux on fait tout un tas de trucs qu’on ne comprend pas trop. Il y a certaines situations du quotidien qui peuvent faire perdre ses moyens à n’importe quel être humain, même le plus calme et poli sur cette Terre. Pourquoi nous comportons-nous ainsi ? Personne ne le sait vraiment. C’est parfois le stress, la fatigue, l’agacement ou la cupidité qui nous jouent des tours. D’autres fois, on pète juste complètement les plombs.

1. Le Black Friday

Dès qu’il y a des promos, ou pire des trucs gratuits, les gens deviennent des bêtes féroces prêtes à tout pour défendre leur bout de viande. Tu n’as pas besoin de cet iPad mais il est à moitié prix ? Tu ne réfléchis pas et tu fonces dans le tas, il sera toujours temps de le revendre plus tard.

2. Les aéroports

L’aéroport est un lieu de stress intense. Il ne faut pas rater l’avion tout en restant organisé pour tout faire dans le bon ordre et dans le calme. Le problème, c’est que tout le monde n’arrive pas à rester calme et c’est pour ça qu’on voit des gens courir dans les couloirs avec trois gosses et deux chariots, s’engueuler pour un gel douche oublié dans le bagage à main ou faire une crise de nerf quand la valise dépasse le poids maximum autorisé.

3. Les héritages

La situation de l’héritage est très particulière. Très rapidement après la perte d’un être cher, des familles entières se foutent sur la gueule pour récupérer ce qu’il reste sur les comptes en banque. La tristesse du deuil se mêle à la cupidité et plus personne n’a de sef-control. « Comment ça c’est Jean-Phi qui récupère la villa à Ajaccio ? Et moi je me retrouve avec son appart miteux dans la Sarthe ?? Putain mais c’est un scandale, t’as bien de la chance d’être mort papa parce que j’ai vraiment envie de te casser la gueule là. »

4. Les embouteillages

Partout dans le monde et qui que tu sois, tu as forcément déjà pété un câble en voiture (et je parle pas du câble de frein mdrrr). Quand on est protégé par une carcasse de métal, on se sent plus ou moins invincible et on se permet donc d’insulter les autres automobilistes puisque ces bolosses ne peuvent pas entendre. Et vas-y que ça klaxonne, et ça fait des doigts d’honneur et ça s’arrête pour crever des pneus… (non, là ça va trop loin). Dans les embouteillages, c’est pire que tout et je vous supplie d’arrêter parce que mon appartement est très mal isolé et je vous entends klaxonner toute la sainte journée.

5. Les Escalator

Les français ont un petit problème avec les Escalator. Surtout dans les gares. Et surtout à Paris. Il y a une règle que tout citadin connait par cœur : on stationne à droite dans les Escalator pour laisser les gens pressés passer à droite. De temps à autres, un badaud ignore la règle et se pose tranquillou sur la gauche sans se rendre compte qu’il signe son arrêt de mort. Les insultes pleuvent, ça se bouscule, le badaud reçoit des coups de valise dans les chevilles et se range à droite en baissant la tête.

6. Les mariages

Organiser un mariage est un processus long et fastidieux mais surtout très chiant. Plus la date fatidique approche, plus les personnes concernées directement par le mariage (celles qui se marient par exemple) stressent un max. À ce moment là, ces personnes sont capables de tout et n’importe quoi, il ne faut donc surtout pas les contrarier. « Les fleurs vont arriver un peu en retard ? On annule le mariage. » « Les serviettes de table seront lilas et non parme ? Faites le mariage sans moi, je me casse. » Les mariés peuvent être un peu soupe au lait.

Crédits photo : Topito

7. Les files d'attente

Personne n’aime attendre. C’est long, on s’ennuie, les gens derrière toi tentent de passer devant toi sans vergogne… En France, on a toujours eu l’habitude d’attendre, que ce soit à la Poste, à la mairie, à la gare et j’en passe. En 2020, on a tous attendu trois plombes devant les laboratoires d’analyses et maintenant, on attend même dans la rue parce que les magasins n’ont pas le droit de faire entrer tout le monde en même temps. C’est long et parfois, les gens pètent les plombs. Mais on comprend.

Crédits photo : Topito

8. Les réunions parents-profs

Dans la nature, les animaux sauvages protègent leurs petits quoi qu’il en coute. L’homme fait la même chose et c’est parfois embarrassant. Les réunions parents-profs sont souvent un lieu de confrontation où l’on entend des parents hurler que ça ne va pas se passer comme ça et qu’ils vont en parler au proviseur. Il est normal de protéger son gamin mais s’il a crevé les pneus du prof de maths et lancé des animaux morts sur des élèves de la classe, il faut peut-être se remettre en question.

9. L'anonymat sur internet

Chez Topito, on est souvent confronté à des commentaires pas très sympas de gens désagréables. C’est toujours plus facile d’être hautain et injurieux derrière un écran mais les haters ne viennent jamais dans les locaux pour nous le dire en face (la honte). Pour résumer, il vaut mieux être gentil parce qu’on n’aime pas trop les méchants.

10. Le Uno

On aurait pu parler de League of Legends mais je pense que le Uno peut rendre les gens beaucoup plus violents que n’importe quel autre jeu. « Nan mais tu déconnes ? T’as pas le droit de poser un +4 par-dessus un +2 ! Oui je sais, t’as dit contre-Uno, je prends deux cartes. J’AI COMPRIS CAMILLE, JE PRENDS LES CARTES PUTAIN. »

Et toi, c’est quoi le truc qui te fait perdre tous tes moyens ?