Bon, tu ne sais toujours pas trop pourquoi, mais t’as décidé d’avoir un deuxième enfant. A croire que tous les tops que tu avais pu lire ici sur la grossesse et les vérités sur la parentalité ne t’avaient pas suffit, t’as décidé de remettre le couvert. Grand bien t’en fasse ! Mais c’est pas pour autant que cette deuxième grossesse te fait naviguer sur une mer de calme et de sérénité, bien au contraire, y a vraiment des trucs qui te rendent tarée.

1. Gérer tous les rendez-vous médicaux, avec ton ainé dans les pattes

Quand tu es enceinte, tu dois voir à peu près TOUT le corps médical pendant 9 mois, pour voir si tout va bien à l’intérieur de ton utérus. Super, cool. Sauf que ton premier enfant n’as encore vraiment son indépendance, et que tu dois le trainer avec toi où que tu ailles. Et te faire faire des touchers vaginaux pendant qu’il fait des dessins sur le bureau juste devant, c’es pas le top.

2. Devoir répondre aux questions de ton ainé

« Et par où il sort le bébé ? » « Comment ça se fabrique un bébé ? » « Est-ce que tu vas l’aimer plus que moi ? » « Et si je l’aime pas et qu’il est moche ? » « Comment on fait pour avoir une petite soeur à la place d’un petit frère ? » Chut.

3. Ne pas avoir le temps de profiter de ta grossesse

Pour la première, t’as eu 9 mois longs et interminables, à te regarder pousser le nombril. Pour la deuxième, t’as pas le temps de réaliser que t’es enceinte que t’en es déjà au sixième mois de grossesse. Alors oui c’est cool ça passe plus vite, mais peut-être trop vite en fait.

4. Continuer d’entendre l’avis non demandé des gens

Tu pensais que les gens allaient arrêter avec leurs réflexions parce que t’avais déjà eu une première grossesse ? Que nenni, les gens sont des gros cons (c’est un postulat de départ). Ce n’est pas le fait que tu aies de l’expérience qui va les empêcher de te demander si tu vas allaiter, de toucher ton ventre sans te demander ou te dire que franchement, le cododo, c’est un truc de hippie.

5. Réaliser que t’as occulté plein de trucs de la première grossesse

Tu pensais que t’étais rodée, que tu savais des choses parce que t’étais déjà passée par là et que rien ne pouvait te surprendre ? C’était avant de te rendre compte que le cerveau occulte BEAUCOUP de choses, et que chaque grossesse peut être si différente que tu te retrouves comme une noob, au point de départ, en ayant tout oublié.

6. Devoir te taper les réflexions de ton entourage

« Pourquoi vous faites un deuxième ? » « Dans le monde actuel, vous pensez vraiment que c’est une bonne idée ? » « Mais vous avez pas peur des réactions de votre ainé ? » « T’es sûre que t’as envie de revivre tout ça ? » Mais vos gueules.

7. Te demander tous les deux jours si t’as fait le bon choix

Parce que oui, les réflexions de ton entourage, tu les entends. Tu ne veux pas y prêter attention, mais c’est quand même là, dans un coin de ta tête. Et t’as beau l’avoir voulu, cet enfant, tu ne peux pas t’empêcher de te demander si tu as fait le bon choix, et si t’es vraiment prête à revivre tout ça.

8. Te rendre compte que tu te fais encore avoir par le marketing

Tu t’étais jurée, si tu faisais un petit deuxième, que tu ne te laisserais pas avoir par les sirènes du marketing, et que tu savais ce qu’il fallait vraiment acheter. En plus t’avais tout gardé de ton ainé, t’avais besoin de rien. Sauf que, t’as passé 3 heures sur des sites de puériculture, et que t’as acheté un chauffe biberon et une poubelle à couches anti-odeurs, brevetée par la NASA.

9. Réaliser que tout le monde s’en fout de cette deuxième grossesse

Pour la première, tout le monde était content pour toi, s’extasiait devant ton ventre rond, prenait soin de toi. Pour cette deuxième, c’est comme si tu disais que t’avais acheté une nouvelle paire de pompes. C’est cool hein, mais tout le monde s’en branle en vrai.

10. Te rendre compte que ça va être vraiment chaud

Au début, l’idée d’avoir un deuxième enfant t’emballait vachement, pour tout un tas de raisons. Mais plus tu te rapproches de la date fatidique de l’expulsion de ton rôti, plus tu réalises à quel point ça va être chaud, à quel point tu vas manquer de sommeil, à quel point tu vas te diviser en plusieurs parties pour réussir à tout gérer, et ça te fait sérieusement flipper.

Allez, bon courage ! Si tu veux rire en rondeur encore et encore tu peux aussi retrouver nos meilleurs tweets sur la grossesse.