Mais oui bien sûr, en tant que parent, la règle c’est toujours de tout faire pour le bien-être de nos précieux enfants. Mais en vrai, est-ce que c’est toujours le cas ? Soyons honnêtes deux minutes, c’est faux. Et personne ne va te juger pour ça, t’inquiète. On a tous des supers principes d’éducation avant d’avoir des enfants.

1. L’inscrire à des cours de piano, de danse, de poney

« Bla-bla-bla, c’est trop bien pour son développement, il va apprendre des choses, la culture et le sport c’est important ». Ouais, genre. C’est surtout parce que tu veux avoir la paix pendant 3 heures tous les samedis, pendant qu’il essaye d’apprendre à jouer la Lettre à Elise au Conservatoire du coin.

2. Lui acheter un paquet de bonbons

« C’est parce que tu as été très sage, tu as le droit à un bonbon, c’est exceptionnel ». Hum. Ok, disons qu’il y a un fond de vérité. Mais dans ce cas, peux-tu me dire ou passe le reste du paquet ensuite ? Dans ton bide oui, exactement. On sait très bien que les bonbons, c’est aussi et surtout pour toi.

3. Le laisser regarder un dessin animé

C’est exceptionnel, on est dimanche matin, tu sais que ça va lui faire plaisir, quel gentil parent tu fais. Mais avoue, c’est surtout pour gratter une heure de plus au pieu sous la couette, hein ? On l’a tous fait, personne ne te jugera ici (ou si peu) on va même te conseiller les meilleurs dessins animés pour enfant de 2 ans.

4. L’autoriser à faire une soirée pyjama chez son pote

Ça fait des jours qu’il te supplie et tu as fini par céder en voyant cet argument non négligeable te sauter au nez : quand il sera chez son pote, tu auras ta soirée POUR TOI. Sans devoir te taper le couloir devoir-repas-pipi-dents-dodo. Là, tu peux rester dans ton canap’ à mater Netflix, pépouze.

5. Dire oui à l’adoption d’un chat/chien

Ça fait des mois qu’il te tanne pour adopter une petite boule de poils, et finalement tu cèdes. Parce qu’avoue-le, c’est autant pour lui que pour toi, t’as toujours rêvé d’avoir un animal chez toi qui te défonce tous tes meubles, maintenant t’as juste le bon prétexte pour le faire.

Crédits photo : Topito

6. Choisir une maison de loc’ avec piscine pour les vacances

Parce que tu sais que si y’a piscine toute la journée, y’a dodo très tôt le soir. Et qui dit dodo tôt pour ton môme, dit rosé qui coule à flots, barbecue jusqu’à pas d’heures, bref les vraies vacances quoi.

7. Accepter enfin de lui acheter un portable

Tous ses copains en ont un, t’as essayé de lutter pendant des mois voire des années si t’es tenace, mais il t’a balancé l’argument imparable : tu sauras toujours où il est et tu pourras le joindre à tout moment. Et vu le flippe que tu te tapes dès qu’il passe la porte de la maison pour aller au collège tout seul, c’est un vrai investissement ce truc.

8. L’abonner à une box

Genre Pandacraft ou un truc du genre. Tu te dis qu’il va apprendre des choses, qu’il va utiliser son cerveau pour autre chose que l’invention d’une nouvelle connerie, et surtout, SURTOUT, ça va l’occuper pendant qu’il pleuvra dehors et que tu seras coincé·e dans ton salon avec lui. Tout bénéf’.

Prix : à partir de 8.9 chez Pandacraft

9. Lui acheter des nouvelles fringues

Alors oui, bien sûr que c’est pour lui en premier, mais avoue-le, c’est aussi parce que tu kiffes jouer à Cristina Cordula et tenter plein de nouveaux looks sur lui. Dépenser des tunes en shopping pour ton enfant te fait autant kiffer qu’en dépenser pour toi.

10. Faire une soirée pizza

Parce que tu sais que ça va lui faire plaisir, mais c’est surtout parce que tu kiffes ça autant que lui, que t’as la flemme de faire à manger et de te taper la vaisselle ensuite. Tout le monde est content, t’as gagné ta soirée là.

Bon et pour info c’est encore pire avec le deuxième, parce qu’il y en a beaucoup des différences entre le premier et le deuxième enfant.