Dans la vie, il y a des fois où tu n’as pas le droit à l’erreur. Genre, quand tu conduis une voiture, quand tu es responsable des alliances de ton meilleur pote la veille de son mariage, ou encore quand tu te motives à fonder une entreprise et qu’il faut lui donner un nom stylé, efficace, logique et légal. Pas toujours facile de combiner tout ça. Surtout l’aspect légal… Hein, les gars ?

1. Le quidditch, rebaptisé “quadball”

Inutile de vous présenter le Quidditch, ce sport tout droit venu de l’univers Harry Potter. S’il s’agit à la base d’un truc fantastique (des gens qui volent sur des balais, et des balles qui font leur vie), des génies ont réussi à l’adapter à la vie réelle pour en faire un vrai sport. Jusqu’ici, la version fantastique et la version real life portaient le même nom. C’était sans compter sur l’écrivaine d’Harry Potter, J.K Rowling qui s’est mise à balancer des trucs ultra transphobes. Hors de question pour la ligue d’être rattachée à des propos aussi haineux, préjudiciables et punissables : ils changent de nom. Le sport reste le même, mais les ponts sont coupés avec la milliardaire. CHEH.

2. Burger King, appelé Hungry Jack's en Australie

« On se fait un BK ? » : une question que vous pourrez poser partout dans le monde, ou presque ! En Australie, il faudrait dire un « HJ » (ça sonne moins bien). La raison est toute bête : quand le géant a voulu s’établir sur l’île-continent, un restaurant familial portait déjà ce nom à Adélaïde. Une marque déposée, que le fast food a tenté de contourner en procédure judiciaire, mais en vain… Pour pouvoir s’installer, ils ont donc été contraints de choisir un nouveau nom : Hungry Jack’s.

Crédits photo (CC BY 3.0) : Bidgee

3. Les "Bio" de Danone sont désormais connus sous le nom d'"Activia"

S’appeler « Bio » quand on n’est absolument pas bio, ça a tout de la publicité mensongère. Or, vous n’êtes pas sans savoir que cette pratique est totalement illégale. De plus, depuis les années 90, il est interdit en France de donner des noms trompeurs biologiques à des produits qui ne le sont absolument pas. « Activia », c’est un nom éclaté au sol, mais au moins… Ça ne trompe personne.

4. Firefox s'est d'abord appelé "Phoenix"

Le Navigateur Internet préféré des profs de collège s’est d’abord appelé « Phoenix ». Le truc, c’est que cette marque existait déjà, pour la Phoenix Technologies. Hors de question d’enterrer la marque pour autant, le phœnix renait de ses cendres pour se réincarner en renard. Stylé.

5. Les produits végétaux ne pourront plus porter d'appellations liées à la viande animale

Difficile de vous dire par quel nom ces produits seront désormais désignés. En revanche, je peux vous promettre sur mon pot de tofu préféré qu’à partir du 1er octobre 2022, vous n’entendrez jamais plus parler de « steak/lardons/saucisses/bacon/etc végé ». Ces appellations, assimilées à de la tromperie par des industriels du secteur de la viande, seront interdites en France. La publication du décret a été reconnue comme « une étape essentielle en faveur de la transparence de l’information au consommateur ainsi que de la préservation de nos produits et savoir-faire » par ces derniers. Pas de crainte, vous pouvez toujours parler de « galettes de légumes ». Ouf.

6. KFC s'appelle PFK au Canada

Au tournant des années 1970, le Québec est secoué par un lourd débat linguistique. Ces habitants, pour la majorité francophones, sont inquiets de voir la langue anglaise grignoter peu à peu Montréal. Dans ce contexte, la loi 101, confirmant le français comme langue officielle du Québec est adoptée en 1977. L’usage exclusif du français est alors imposé dans toutes les communications publiques de la province. De fait, se rendre au « Kentucky Fried Chicken » (KFC) est illégal. En revanche, il est possible de déguster de bons tenders au « Poulet Frit du Kentucky », le PFK.

7. Le WWF, devenu le WWE

Un point qui devrait intéresser la petite communauté d’amateur de catch qui nous lit. La World Wrestling Entertainment (WWE), une entreprise américaine spécialisée dans l’organisation d’événements de divertissement et principalement de catch, s’appelait, au départ, la World Wrestling Federation. Or, cet acronyme était déjà utilisé par la World Wildlife Fund, organisation mondiale vouée à la protection de l’environnement et au développement durable. Pas grand-chose à voir, effectivement, entre la protection de Panda, et l’orga de baston entre gros bœufs pleins de testostérones. Bref, au final, ce sont les pandas qui ont remporté le combat.

Crédits photo (Domaine Public) : WWE

8. Les Jaguars, autrefois surnommées... "SS"

Les jaguars ont été fondées il y a tout pile 100 ans, en 1922 (le temps passe vite, hein ?). À sa création, le constructeur automobile britannique portait le nom de « Swallow Sidecar Company ». Si durant la première décennie de vie de cette voiture, personne ne voyait rien de mal à abréger le nom « Swallow Sidecar » par « SS », le mood a légèrement changé au moment de la Seconde Guerre Mondiale. Malgré le succès de la gamme, la société a la bonne idée de changer de nom pour ne jamais être associé à l’organisation nazie. Ils s’éviteront sûrement plus d’un procès pour « apologie de crime contre l’humanité ». (Source)

9. Bonus : une entreprise attaque Meta en justice

À l’automne 2021, Facebook se renomme « Meta ». Problème, une autre petite entreprise américaine, opérant dans le secteur des technologies immersives et expérimentales (réalité virtuelle, par exemple), s’appelait déjà ainsi depuis 2010. Le 19 juillet 2022, l’entreprise homonyme attaque en justice le géant américain. Pour les plaignants, cette appropriation de nom constitue des « actes flagrants de concurrence déloyale ». Ils vont plus loin et accusent Facebook de « produire ce que META produit depuis plus d’une décennie sous son propre nom, créer les mêmes expériences immersives, aux mêmes événements et conférences, en travaillant avec les mêmes développeurs et entreprises ». Dans ce combat de David contre Goliath, qui obtiendra gain de cause ? Affaire à suivre.

Changer de nom quand il est problématique, c’est bien. Changer de logo quand il est raciste, ça reste aussi une super bonne idée !