Les stars sont capables de faire des trucs comme se venger de leurs ex de manière étonnante ou entrer au classement des stars les plus généreuses. Mais quand même le plus souvent elles sont simplement payées une grosse somme d’argent pour représenter une marque en devenant l’égérie et ça peut déraper en un instant ce genre de contrats. C’est tout à fait le sujet du top d’aujourd’hui, c’est bien foutu la vie.

1. Kate Moss et plusieurs marques de luxe

Égérie de Chanel, de Burberry et de H&M Kate Moss a probablement touché un beau pactole à l’époque. Le problème c’est qu’elle est allée en cure de désintox et ça c’était pas vendeur vendeur comme on dit dans le milieu de la pub. Des photos en train de snifer de la coke ça fait pas trop chic et luxe, du coup bah les trois marques ont décidé de rompre leurs contrats quasi en même temps.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Renan Katayama

2. Roméo Elvis et Lacoste

Le rappeur belge qui est devenu un court moment l’une des égéries de Lacoste a vu son contrat se faire stopper net quand une affaire d’agression sexuelle a éclaté. C’est allé assez vite du côté de Lacoste pour lâcher le contrat et décider de ne plus travailler avec lui et ça se comprend clairement.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Thesupermat

3. Burt Reynolds et le "Florida department of citrus"

L’acteur américain avait un partenariat avec cette association pour faire une série de publicités pour du jus d’orange. Dedans il mentionnait occasionnellement sa femme et représentait donc le rêve américain de l’homme marié et heureux. Enfin ça c’était jusqu’à son divorce où forcément ça a cassé cette image et le contrat par la même occasion. La légende dit qu’il n’a plus jamais bu de jus d’orange depuis.

4. Vanessa Hessler et la marque Alice

Bon, cet opérateur internet a disparu depuis mais à l’époque il y avait une pub tv avec l’égérie Vanessa Hessler. Le truc c’est qu’un beau jour la marque a réalisé qu’elle soutenait Kadhafi et ce n’est pas super bien passé côté représentation de la marque et tout ça. Hop, fin de contrat.

5. Britney Spears et Pepsi

En 2002, avant de devenir peintre et de faire plein de toiles, Britney était égérie de la marque Pepsi et ça aurait très bien pu se passer si on ne l’avait pas vu autant de fois boire du Coca. Et vous l’ignorez peut-être mais Pepsi et Coca c’est les Abel et Caïn du soda, pas du tout potes les gars. Du coup clap de fin pour ces belles pubs aux airs de l’an 2000.

6. Eugénie Bouchard et Colgate et Aviva

Cette joueuse de tennis professionnelle était sponsorisée par ces deux grandes marques jusqu’à ce que ses scores en match baissent en 2018. Vu qu’elle n’était plus trop en haut du podium les marques ont décidé de casser leurs contrats parce que vous comprenez ils veulent des winners, les perdants ça fait pas vendre.

7. Rihanna et Nivea

Ce qui est un peu con avec cette affaire c’est que le contrat qui liait la chanteuse et la marque a été stoppé à cause d’une pub totalement validée. Sur l’image de la fameuse pub on voyait Rihanna topless avec les bras croisés qui recouvraient sa poitrine. Le truc a été photographié, validé et diffusé par Nivea mais des parents ont commencé à se dire que c’était trop sexuel et du coup la marque a directement cassé le contrat. Un peu con du coup.

8. Sharon Stone et Christian Dior

L’actrice a un peu dérapé quand elle a qualifié en 2008 un tremblement de terre en Chine de signe du karma pour ce que le pays faisait au Tibet. Vu que la marque vendait énormément en Chine ça a foutu un peu Dior dans une position délicate et on a donc décidé de la remplacer rapidos.

9. Mila Kunis et Jim Beam

La célèbre marque de Whisky américaine avait un gros contrat avec l’actrice en 2017 jusqu’à ce qu’un jour en interview elle déclare qu’elle donnait de l’argent au planning familial chaque mois, ce qui est clairement tout à son honneur. Sauf que la marque étant assez conservatrice c’est plutôt mal passé auprès des dirigeants et d’une partie de la clientèle et le contrat a été annulé. Du coup après c’est la marque qui a été boycottée par une autre partie de la clientèle et c’est ce qu’on appelle un retour de bâton.

10. Rob Scheider et State Farms

State Farms est une compagnie américaine d’assurances vie et ça a son importance dans le choix de mettre fin au contrat qui la liait à l’acteur Rob Schneider. En gros le monsieur a commencé à déclarer un peu partout qu’il était antivax (c’est arrivé avant le covid) et forcément ça passait assez mal auprès d’une bonne partie des clients mais surtout directement pour la compagnie qui vend quand même des assurances vie.

Vous savez s’il est bien La Momie 2 ? Je vais peut être le mater ce soir.

Sources : La dépêche, Le Point, Cracked.