On vit une époque où on nous parle de métaverse, de NFT, de cryptomonnaies et autres voitures autonomes. On vit dans le futur, carrément. Un futur un peu naze, mais c’est le futur quand même. Et pourtant, malgré ça, on a gardé des trucs hyper vieillots dans notre société. Des trucs qui sentent le vieux papi et la poussière. Des trucs qui ne servent plus à grand-chose et qu’il serait temps de laisser tomber, non ?

1. L'horloge parlante

Bonne nouvelle, l’horloge parlante n’existera plus à partir de juillet 2022. Pour ceux qui ne connaissaient pas, en gros le principe c’était ça : t’appelles un numéro de téléphone et une voix te donne l’heure. C’est tout. Et c’est seulement cette année qu’on le supprime. Alors que les montres existent depuis des siècles et que ça fait 15-20 ans qu’on a tous un téléphone dans la poche. C’est fou.

Lors de sa mise en service, le 14 février 1933, son succès fut tel que sur les cent quarante mille appels passés, vingt mille seulement purent obtenir une réponse.

Posted by Le Monde on Wednesday, May 4, 2022

2. Payer par chèque

Aujourd’hui on fait tout par CB, voire directement par téléphone, et on veut encore nous faire sortir des chèques pour payer des cautions et d’autres trucs relous. Plein d’autres solutions existent, alors est-ce qu’on peut sortir de la Préhistoire svp ? Merci bien. (J’ai peur des dinosaures).

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : ContributorQ

3. Devoir aller au commissariat pour faire une procuration

Alors non, c’est pas ultra compliqué de se bouger les fesses jusqu’au commissariat le plus proche, mais ça pourrait être encore plus facile avec une simple démarche en ligne. Y’a déjà tout un tas de trucs qui se font uniquement en ligne, donc on doit pouvoir trouver une solution. On est assez forts pour ça. J’y crois.

4. Voter dans des bureaux de vote

Ok, le vote en ligne demanderait sûrement pas mal de taf histoire d’avoir une plateforme hyper sûre et impossible à hacker. Mais on en est forcément capable. Vous n’allez pas nous dire qu’à une époque où on veut nous faire vivre dans des univers virtuels, on va continuer à aller voter dans des vieilles écoles primaires qui sentent la cantine ? Pitié.

5. La corrida

Allez, c’est bon, vous avez bien profité, vous avez torturé assez de taureaux avec des petits pics dans les flancs, maintenant on peut arrêter non ? Ah, non, c’est vrai, les pro-corrida ont des arguments en béton : « C’eSt uNe tRaDiTiOn » et « nAn mAiS lE tAuReAu iL a eU uNe BeLlE viE »… Ils sont forts les gars. Mais perso, si un jour on vient m’annoncer qu’on va me torturer et me tuer parce que c’est une tradition et que, de toute manière, j’ai eu une belle vie, ben ça va pas trop me plaire. Vraiment pas trop.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Jean-François Le Falher

6. Devoir rentrer un code donné par ta banque pour faire un virement à une nouvelle personne

Certaines personnes (celles qui sont encore clientes des banques traditionnelles) doivent recopier un code situé sur une carte en papier que leur banque leur a donnée pour faire un virement bancaire à un nouveau bénéficiaire. Rien que cette phrase est trop longue, ça prouve que ce système est un peu pourri. Avec les banques en ligne, on n’a pas besoin de ça, et tout se passe très bien. D’ailleurs, il paraît que les clients de banques en ligne sont 79% plus heureux et 81% plus performants au lit. Ça veut dire ce que ça veut dire.

7. Envoyer des fax

Oui, on utilise toujours des fax dans certains endroits, comme les hôpitaux. En soi, ça ne fait de mal à personne (enfin je crois, je ne me suis pas renseigné), mais ça me fout personnellement le cafard. Le mot « fax » m’évoque un monde ancien où les patrons appelaient leur secrétaire « mon petit » en leur mettant des mains aux fesses. Rien de moins.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : ChtiTux

8. Les lettres recommandées pour mettre fin à un abonnement

La seule raison pour laquelle ta salle de sport te demande d’envoyer une lettre recommandée pour arrêter ton abonnement, c’est parce qu’elle espère que tu auras la flemme et que tu ne te désabonneras jamais. C’est la seule explication (et le pire, c’est que ça marche souvent).

9. Les sabots en bois

Il existe encore en France des producteurs de sabots en bois alors qu’on fait des baskets à 10 balles qui sont plus confortables. Va falloir m’expliquer là. Pour moi c’est un complot, ni plus ni moins.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Kuchen~commonswiki

10. Le racisme...

Eh ouais… J’aime jeter des pavés dans la mare… (mais je vérifie toujours s’il n’y a pas de canards et autres cygnes avant, parce que j’aime les animaux).

De toute façon, les inventions du futur seront pourries aussi.