On parle de plus en plus du sexisme ordinaire et franchement, il était temps. Le corps des femmes (et même des petites filles) a toujours été sexualisé mais pendant très longtemps, on a considéré que c’était la norme. Aujourd’hui, allaiter son enfant dans un lieu public pose encore un problème et ça devient fatiguant. Le pire, c’est que de nombreux objets du quotidien ont été sexualisés sans que l’on sache trop pourquoi et il serait temps de grandir un peu.

1. Les chattes

Le mot « chatte » est tellement connoté qu’il a presque perdu son sens d’origine. Que tu aies 15 ans ou 35 ans, tu ris toujours intérieurement quand quelqu’un te présente son chat en disant « c’est ma chatte ». Laissons les félins tranquille bon sang, on devrait pouvoir être libre de parler de son chat femelle sans avoir des regards lubriques en retour.

2. Les chiennes

Tout comme le mot « chatte », le mot « chienne » a été complètement détourné de son sens premier. Il est même aujourd’hui plus utilisé comme une insulte que pour désigner un chien femelle, c’est franchement indécent.

3. Le tennis féminin

Personne n’a jamais sexualisé les cris des hommes qui jouent au tennis et pourtant ils en font beaucoup trop (c’est abusé). Par contre, dès que deux femmes s’affrontent sur un terrain, tout le monde se donne des coups de coude avec un rire bien gras.

4. Le jus d'ananas

Depuis la nuit des temps, une légende raconte que le jus d’ananas donnerait un gout sucré au sperme. Alors évidemment, plein de gens ont essayé pour l’expérience, c’est important de faire avancer la science. Les avis divergent mais le jus d’ananas reste connoté.

5. Les bananes

Depuis l’école primaire, tu as pris l’habitude de couper ta banane en morceaux au lieu de croquer dedans. On ne sait même plus pourquoi mais on se sent obligé de faire des blagues pas drôles à chaque fois qu’on voit un fruit ou un légume phallique. Il y a les bananes évidemment mais aussi les aubergines, les concombres et même les carottes. Pas cool pour le nez du bonhomme de neige.

gmail.com" cc="https://www.gnu.org/licenses/old-licenses/fdl-1.2.html" url="https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Banana_and_cross_section.jpg"]

6. Les LED rouges

Tu pensais que les lumières rouges étaient associées aux films d’horreur ? Sache que pas du tout. Si tu as des LED dans ta chambre, la lumière rouge est là pour créer une ambiance tamisée posée précédant le coït. En tout cas, c’est la réputation qu’on lui donne.

7. Les jogging gris

À l’origine, les jogging étaient faits pour faire du sport (qui s’en souvient ?). Aujourd’hui, ils sont majoritairement utilisés pour chiller un maximum mais certains jogging sortent de cette catégorie. En effet, le jogging gris a depuis quelques temps la réputation d’exister uniquement pour dévoiler ses formes et personne n’a vraiment compris pourquoi.

8. S'attacher les cheveux

À 14 ans, la blague favorite des garçons pré-pubères est de mimer une fellation quand une fille de leur classe s’attache les cheveux. Et oui, car les adolescentes ne se font pas de chignon pour la praticité mais uniquement pour donner du plaisir à un homme, c’est bien connu.

9. Les sucettes et les glaces à l'eau

Les hommes comme les femmes, à 13 ans comme à 30 ans, les remarques sexuelles à quelqu’un qui lèche une glace ou suce une sucette semblent toujours faire rire le peuple. Laissez-nous manger nos glaces Pirulo Fuzz comme des enfants de 6 ans les gars !

10. L'épaule d'Olivier Véran

Le mec était en train de se faire vacciner et la France entière a fantasmé sur son biceps. On vit une merveilleuse époque mes amis.

La langue française évolue que voulez-vous, tout part à vau-l’eau… D’ailleurs, il y a plein de mots qui ont changé de sens depuis le premier confinement et plus rien ne sera jamais comme avant.