BOUUUUUUUUUUUUUH.

Bouhouhouhouhouuuuuuuuuu. BOUH. BOUUUUUUH.

BOUUUUUUUH. Bouh bouh bouuuuuuuuuh.

Non mais.

1. Intervilles.

Bien sûr, nous sommes obligés de commencer par le plus gros SCANDALE de l’histoire de la télévision française.

Lors de la finale d’une émission en 1997, Olivier Chiabodo triche et aide l’équipe du Puy du Fou en faisant le signe trois avec les doigts pour indiquer qu’il fallait répondre à la troisième proposition d’une question décisive. Pris la main dans le sac, Chiabodo avoue tout. La production voulait favoriser le Puy du Fou et l’affreux Philippe de Villiers. Et c’est le pauvre Chiabodo qui prendra tout le bad buzz sur la tronche. Avec licenciement à la clé.

Tout ça pour une histoire de vachettes. Terrible.

2. Loft Story.

Encore une fois, c’est la production qui trichait.

Benjamin Castaldi, a révélé que les votes des téléspectateurs étaient complètement bidouillés. Le compte des voix du public s’effectuait bien sous la surveillance d’un huissier, mais c’est la production qui décidait de l’instant où l’on arrêtait les appels. Autant dire que du coup, c’est complètement truqué.

Assez peu étonnant mais ça reste MAL.

3. La toux interdite.

L’histoire est tellement connue qu’elle a été adaptée en film. En 2001, Charles Ingram participe à la version US de « Qui veut gagner des millions ». Jusque là, tout va bien.

Et le mec remporte le jeu, avec un million à la clé. Jusque là, tout va bien.

Mais en revoyant les images, la production se rend compte que la femme de Charles tousse à chaque fois lorsque le présentateur lit la bonne proposition. 19 toux au total. Charles Ingram est donc un gigantesque escroc et ne touchera jamais son argent. Et sa femme non plus.

4. Koh Lanta

Il y a souvent eu des rumeurs lors des différentes saison, mais « Koh Lanta : la légende », c’est le pompon.

Téhé se fait livrer de la bouffe, Claude et Sam vont bouffer à l’hôtel après les conseils. Et encore, on ne sait pas encore tout. Comment voulez-vous qu’on supporte quelqu’un d’autre qu’Ugo après ça ?

5. La triche verticale.

Mikael est très grand. Ce qui est pratique pour voir loin.

Et ainsi regarder les réponses des candidats à ses côtés lors d’un numéro de « Tout le monde veut prendre sa place » il y a quelques années. Sauf que Mikael s’est fait gauler par Nagui, qui n’a pas manqué de le gronder devant la France entière.

BIEN FAIT.

6. La roue de la fortune.

Christophe Dechavanne est sympathique.

C’est pour ça qu’il a souvent aidé les candidats de « La roue de la fortune ». Il le dit lui même dans une interview au Parisien :

« Comme j’avais l’habitude, au bout d’un moment, de voir le rythme de cette putain de roue, je savais, quand on la lançait, où elle allait à peu près, donc j’aidais le candidat en lui indiquant un peu. Il m’est même arrivé de souffler la réponse en finale pour que le gars gagne une bagnole. »

Un grand homme.

7. Pékin express.

En 2008, le Canard enchainé lâche une bombe. Selon deux anciens de la production, la triche serait très régulière dans le programme.

Certains automobilistes auraient été payés par la prod’ pour avantager tel ou tel binôme. Ou en sauver d’autres. On est donc loin du jeu idéal qu’on nous décrit.

C’EST PAS BIEN.

8. Les Zamours.

Oui, on peut tricher aux Zamours.

Cette phrase est terrible.

9. Y'a que la vérité qui compte.

Une triche oui : mais pour la bonne cause.

En 2005, Emmanuelle Anizon intervient sur le plateau de « Y’a que la vérité qui compte » de Bataille et Fontaine. Elle raconte une histoire de brouille avec sa meilleure amie. Sauf que dans la vraie vie, Emmanuelle est journaliste à Télérama et n’a jamais perdu de vue son amie, complice également. Le but était de démontrer que les témoignages pouvaient être bidons et n’étaient pas du tout vérifiés. C’est réussi.

Y’a que la vérité qui compte après tout.

10. Burger Quizz.

Y’a un moment, il faut dire les choses.

C’est une enquête Topito : sur 317 Burgers de la mort, 317 ont été truqués. Au moins une réponse à été soufflée par l’un des invités, à chaque fois. 317 fois.

317 triches. C’est scandaleux.