Comme disait ma mère quand je jouais l’arbre à la kermesse de mon école, il n’y a pas de petit rôle. Faire de la figuration, c’est très chouette, surtout si on veut se lancer dans le milieu du cinéma. Mais c’est un peu moins chouette quand on tombe sur des réalisateurs, des producteurs ou des studios qui s’en carrent le cul des droits de l’homme et du travail. Certains figurants en ont fait les frais sur des tournages cultes. Et bien sûr, ça a bien été coupé au montage, COMME DE PAR HASARD !

1. La saison 2 d'Euphoria

Parmi les productions les plus récentes, la saison 2 d’Euphoria n’a pas échappé aux critiques des figurants qui se sont plaints des méthodes du créateur Sam Levinson : pas de pause pour aller aux toilettes, repas mal gérés, congés et pauses non respectés, pas de planning, et jusqu’à 18 heures de tournage par jour… Certains figurants racontent même qu’ils étaient au bord de l’évanouissement et que d’autres se cachaient dans des buissons pour ne plus avoir à retourner sur le plateau. Ouais ça donne pas vraiment envie de donner la réplique à Zendaya.

HBO a pour autant démenti ces accusations et a affirmé faire du bien-être des acteurs et des équipes de production « une priorité absolue », alors même que des acteurs principaux de la série comme Jacob Elordi et Maude Apatow ont eux aussi reconnu les conditions difficiles de tournage.

« Des figurants se cachaient dans les buissons pour ne pas avoir à aller sur le plateau », a expliqué une source de la production.

Posted by Vanity Fair France on Monday, March 7, 2022

2. Le clip "Fils de joie" de Stromae

Eh oui, il n’y a pas que sur les tournages de films et de séries que les figurants se font maltraiter. Pour le tournage du clip « Fils de joie » du chanteur Stromae, le studio de production Abyssal a engagé 500 figurants pour reproduire une nation rendant hommage à une travailleuse du sexe décédée. Mais d’après des danseurs et figurants présents sur le tournage, la rémunération proposée n’était pas à la hauteur de leur travail. Ils se seraient vus proposer 150€ pour 5 jours de travail dans le froid (même animatrice en colo ça paye mieux, c’est dire !). D’autant que les participants n’auraient pas eu connaissance du planning de répétitions et de tournage auparavant. Ça chie dans la colle …

3. La saison 7 de "Game of Thrones"

Pour ressusciter John Snow, y a du monde mais pour respecter le droit, y a plus personne. Après avoir été recrutés pour le tournage de la saison 7 de GOT en Espagne, des figurants ont décidé de porter plainte à cause des mauvaises conditions de travail. Heures supplémentaires non payées, absence de pauses, salaire dérisoire… Et rajoutez par dessus tout ça que la prod leur a bien dit d’aller se faire foutre quand ils sont allés protester. Sympa l’ambiance au royaume des Sept Couronnes.

4. Toute la série "Glee"

Le tournage de Glee devait être sympa… quand il n’y avait pas Lea Michele dans le coin. Eh oui car l’actrice principale de la série faisait partie des stars les plus insupportables sur un tournage et rendait la vie impossible aux figurants et aux autre acteurs et membres de l’équipe d’ailleurs. Beaucoup d’entre eux ont dénoncé son comportement « inhumain voire harceleur » sur les réseaux sociaux, ce qui est assez logique sachant qu’elle appelait les figurants « Les cafards » et leur demandait de ne pas la regarder dans les yeux. Parce qu’elle avait peur qu’ils voient la noirceur de son âme, c’est obvious !

Ses ex collègues balancent...

Posted by RTL Info on Friday, June 5, 2020

5. Le film Fitzcarraldo

Parmi les films dont le tournage était atroce, il y a celui de Werner Herzog, Fitzcarraldo. Ce n’est pas tant le réalisateur qui a rendu le tournage horrible pour les figurants (quoique, il a quand même embauché comme figurants des indiens machiguengas et leur a fait monter à la main un bateau sur une colline) mais plutôt l’acteur principal, Klaus Kinski.

Ce dernier, en proie à des accès de fureur, a tiré sur les huttes des figurants et a donné un coup d’épée dans le casque de l’un d’eux. Pour vous imager un peu plus le gars, il s’est aussi plaint que son café n’était pas assez chaud alors qu’il venait d’apprendre le crash d’un hélicoptère transportant des membres de l’équipe du film. Les figurants indiens n’en pouvaient tellement plus qu’ils ont même fini par proposer au réalisateur de butter Klaus. Faut pas les énerver.

Maladies, crises de folie, amputations…

Posted by Télérama on Monday, July 6, 2020

6. Le film Les rois du désert

David O. Russell est connu pour être un réalisateur plus que colérique. Et sur le tournage des Rois du désert, les figurants ont malheureusement payé le prix de son comportement très abusif. Le réalisateur avait pour sale habitude d’humilier et de hurler sur les membres de son équipe. Un jour, il a fini par agripper un figurant qui n’était pas très à l’aise avec une scène et l’a jeté au sol pour le frapper. Heureusement, Georges Clooney, acteur principal sur le film, est intervenu et a bien défoncé David O. Russell. On comprend pourquoi Clooney parle de « pire expérience de tournage » quand il raconte cette histoire.

7. Le film Roar

Ce film de 1981, racontant l’histoire d’un écolo vivant au milieu des lions, a été une vraie boucherie pour les figurants et les acteurs (ce qui est assez logique quand on utilise des félins et des éléphants totalement sauvages pour jouer dans un film). Près de 70 attaques ont été recensées durant le tournage car les bêtes ne pouvaient pas s’empêcher d’attaquer les membres de l’équipe durant les prises. De nombreux acteurs et figurants ont également attrapé des maladies.

Certains pensent que tout ça serait lié à la « malédiction de l’Exorciste » qui toucherait le réalisateur du film et de Roar, Noel Marshall. Nous on pense que c’est aussi lié à un peu de bêtise humaine, quand même.

8. Le film Aguirre, la colère de Dieu

Werner Hergoz n’aime décidément pas faire de cadeaux à ses figurants. Pour son film Aguirre, la colère de Dieu, le réalisateur a fait embarquer acteurs et figurants sur un radeau, sans prévoir qu’un tourbillon le renverserait et le détruirait. Trouvant cet accident incroyable, il a modifié son scénario et a demandé aux acteurs de rejoindre l’épave à la nage.

De son côté, l’acteur Klaus Kinski a encore fait des siennes en s’énervant parce que son café était imbuvable alors qu’à côté de lui, un figurant indien mordu par un serpent se tranchait le bas de la jambe pour éviter la mort. Bref, si Werner Hergoz vous propose de jouer dans son prochain film, dites non, ça vaudra mieux pour vous.

Sur le tournage d'Aguirre, la colère de Dieu, diffusé ce soir sur Arte, l'acteur Klaus Kinski, génial et fou, a poussé à...

Posted by Télé Loisirs on Tuesday, September 3, 2019

9. Le film Walkyrie

Le tournage du film Walkyrie avec Tom Cruise a lui aussi fait des blessés parmi les figurants. Alors que se tournait une scène où un camion transportait des figurants déguisés en nazis dans le centre de Berlin, 11 acteurs en costume ont chuté du camion. Certains ont eu des ligaments arrachés et des côtés cassées. L’un d’eux a même été soupçonné d’avoir eu des lésions internes. Les figurants ont finalement porté plainte contre United Studio pour cet accident.

10. Le film Tolo Tolo

En 2019, plus de soixante-dix migrants africains, dont des enfants, ont été engagés comme figurants pour jouer dans le film Tolo Tolo du réalisateur italien Checco Zalone. Mais le tournage du film a vite été sous le feu d’une polémique quand des membres de l’équipe de tournage ont démissionné pour dénoncer les mauvais traitements des figurants.

Ils auraient en effet été laissés pendant six heures en plein soleil sur un bateau (alors que la plupart ne savait pas nager), sans ombre ni pause toilette. Ils se seraient également fait traiter de « racailles » par des membres de l’équipe de tournage et les enfants auraient eu à travailler la nuit, sans avoir reçu de bouchons d’oreilles pour les scènes de fusillades. Les producteurs ont néanmoins démenti ces accusations en affirmant que les procédures de sécurité et de santé avaient été respectées.

11. Le film Apocalypse Now

Vous vous en doutez peut-être vu le film mais le tournage d’Apocalypse Now a été un cauchemar pour les figurants. De base, ils devaient en effet jouer avec de vrais cadavres et membres humains provenant du cimetière local avant que la police n’intervienne pour stopper le massacre. Ils ont également dû travailler sous une chaleur insoutenable, et ont été victimes d’un typhon qui les a privé d’eau potable et d’électricité pendant des jours. Déjà, sale ambiance. La légende raconte même qu’il n’y avait pas de médecin sur place et que les plaies étaient donc désinfectées à la vodka. Mais bon, j’étais pas là, alors le mystère reste entier.

Un chemin semé d'embûches qui mena à la Palme d'or

Posted by Vanity Fair France on Tuesday, May 14, 2019

On parle de nos amis les figurants mais il y a aussi des acteurs qui se sont mis en danger pour un rôle, arrêtez de vous donner autant enfin !

Sources : Premiere, Vice.