Ça vous est déjà arrivé de raconter un peu vos galères de jeune parent avec un collègue qui vous répond à chaque fois : « Ah ben moi, c’est pareil avec mon chat ! » ? Si oui, pas de quoi s’offusquer car oui, entre nos amis les bêtes et ces petites créatures auxquelles on a eu la drôle d’idée de donner vie, il y a quand même beaucoup trop de points communs pour continuer à les ignorer. La preuve en dix espèces.

1. Le chien

C’est presque une évidence. Moins pour le côté meilleur ami de l’homme que parce qu’on pense à l’expression « suivre quelqu’un partout comme un petit toutou ». En revanche, si le chien se caractérise généralement par une grande loyauté envers son ami humain, ne comptez pas sur ces ingrats d’ados pour vous montrer de la gratitude et ce, même après votre formidable travail de spéléologie dans leur grotte à la recherche de la chaussette perdue.

2. Le chat

On le sait, c’est un formidable chasseur, le genre à venir te rapporter une souris morte dans la gueule et te la déposer sur ton tapis. Bon ap’ ! Avec les enfants, c’est légèrement moins violent mais pas plus ragoutant pour autant : escargots, limaces, crapauds, crottes de nez, ils regorgent d’inventivité pour te déposer toutes sortes d’offrandes où vraiment, merci, il ne fallait pas.

3. L’escargot

Niveau rapidité d’exécution, on a connu plus rapide qu’un enfant en train d’enfiler une chaussure. C’est peu dire que notre patience est mise à rude épreuve chaque jour passé aux côtés de notre progéniture. Et qu’Usain Bolt aurait le temps de faire 3 fois le tour de la Terre avant que le petit Gaspard ne finisse ses petits pois.

4. La limace

C’est quand même fascinant la quantité de bave qu’un bébé est capable de sécréter dès sa naissance, non ? Quand on sait que des chercheurs de l’Université d’Harvard avaient essayé de mettre au point une colle chirurgicale s’inspirant du mucus de la limace pour refermer les plaies, on espère grandement que les litres produit par nos chers petits chérubins trouveront aussi bientôt leur vocation scientifique. En attendant, on s’occupe comme on peut en comptant les bulles, des fois qu’il y aurait un record à battre dans le Guinness…

5. La mouette

Si vous avez plusieurs enfants ou que vous vous êtes déjà retrouvé en présence de plus d’un enfant à la fois, vous avez forcément vécu cette scène du Disney Pixar « Le Monde de Nemo » où les mouettes sont 150 à se battre pour un pauvre petit bout de poiscaille en criant « à moi ! ». Et pour ne jamais faire de jaloux, vous êtes passé maître en découpage de Smarties. Le genre de détails qui peut faire la différence sur un CV.

6. Le dauphin

Si vous comptiez sur nous pour nous aventurer sur le terrain de la mignonnerie c’est raté. En revanche, on est quand même ultra impressionné par la capacité de nos bambins à monter dans les ultra-sons. Un peu plus et ils émettraient des signaux extraterrestres. Ou pire : ils pourraient détrôner Mariah Carey sur l’échelle des vocalises hardcore.

7. L’éléphant

Comment de si petits êtres peuvent-ils, dès lors qu’ils savent marcher, faire autant de bruit en se déplaçant ? C’est quand même incroyable cette utilisation de leurs talons, non ? Les combats de sumo c’est le lac des cygnes à côté de vos enfants qui accourent vers vous le soir.

8. La hyène

Donc se rouler par terre chaque fois qu’on entend le mot pipi ou caca ça va deux minutes mais on s’en lasse assez vite. Il faut avouer que nos chères petites têtes blondes n’ont pas leur pareil pour glousser et ricaner sans raison valable à nos yeux. L’avantage c’est qu’on se sent très intelligent dans ces moments-là et c’est toujours l’occasion de placer cette fabuleuse réplique du méchant Scar dans Le Roi Lion : « Je patauge dans l’imbécilité. »

9. Le singe

Passons sur toutes les similitudes entre le singe et l’être humain de façon générale. Mais parlons plutôt épouillage, si vous le voulez bien. Comment se fait-il que ce rituel de sociabilisation chez le chimpanzé (« Coucou, je t’épouille, viens on forme une alliance si quelqu’un vient nous embêter ? ») se transforme en l’extrême opposé dans la cruelle et ostracisante cour de récréation (« Ne parle surtout pas à Cynthia, il paraît qu’elle a des poux, bouuuh ») ?

10. Le putois

Vous ne nous ferez pas croire que vous ne vous êtes pas vous aussi posé la question. Comment un être aussi petit et mignon peut-il produire des odeurs aussi infâmes ? C’est déjà ce qu’on se dit quand notre bébé n’a que 3 jours et qu’il ne se nourrit que de lait. Puis on découvre la phase 2 (diversification alimentaire, bonjouuuur) et même quand la bête arrive à l’âge de 4 ans, qu’elle ne porte plus de couche mais qu’il faut encore venir lui torcher le derche, on n’arrive toujours pas à faire le lien avec notre petit chéri d’amour.

On s’est arrêté à 10 espèces pour ne pas vous gâcher le plaisir de compléter la liste mais vous avez encore plein d’idées à n’en pas douter. N’est-ce pas ?