Après presque 40 ans depuis notre cher Yannick, on aimerait bien une petite victoire française au tournoi français de tennis le plus connu au monde.

Entre Nadal, Alcaraz, Djoko ou encore Tsitsipas (chez les hommes j’entends), les Français ne sont pas très sereins. Surtout que la star française Monfils est absente, bref rien ne va. Et pourtant voilà un petit top plein d’espoir, plein de bonne humeur, qui va nous redonner un peu confiance, parce que oui on est rêveur et on a envie de croire qu’un Français peut gagner.

1. On ne croyait déjà pas en Parry et elle nous a bien remis à notre place

Diane Parry s’est retrouvée à devoir affronter la tenante du titre Barbora Krejcikova, sachant que la Française était classée 97e mondiale. On y croyait pas, mais finalement en 2h, elle a réussi à venir à bout de la Tchèque en trois sets (1-6, 6-2, 6-3). Premier signe. Je continue.

2. Corentin Moutet arrive à écarter Wawrinka

Deuxième signe, tiens doooonc, restez bien assis ça n’est que le début. Ok Wawrinka était beaucoup moins bien classé (257e mondial, contre 139 pour Mousquet), néanmoins le Suisse est un baron du tennis, donc ça fait toujours flipper et ça reste une belle victoire qui n’était pas forcément attendue. Seul problème c’est que maintenant le Français va devoir affronter Nadal, mais c’est pas grave on garde espoir.

3. N'oublions pas que Nadal est fragile en ce moment

Se réjouir du malheur des autres c’est mal, c’est pourquoi nous ne voulons pas nous féliciter de la blessure de Nadal. D’ailleurs c’est un peu plus qu’une blessure étant donné que l’Espagnol se traine ça depuis des années. Sa douleur au pied gauche l’a fait douter de sa présence à Roland Garros, mais finalement il va jouer, néanmoins il ne sera forcement pas à 100%. C’est très triste pour lui, mais quand même bon signe pour nous.

4. Les Françaises Jacquemot et Jeanjean se sont aussi qualifiées pour le second tour pour la première fois de leur vie

Elsa Jacquemot, 251e mondiale, et Léolia Jeanjean, 227 mondiale, se sont toutes les deux qualifiées pour la première fois de leur carrière au second tour de Roland Garros. Pour ce qui est de Jacquemot, elle a réussi à battre l’Anglaise Heather Watson, 100 places au-dessus d’elle au classement mondial (103e). Et Jeanjean (moi non plus je ne me fais pas trop à ce nom) a battu l’Espagnole Nuria Parrizas classée 45e mondiale.

Vous voyez, on vous l’a dit, rien n’est impossible.

5. Et pourquoi pas imaginer un Français en huitième de finale déjà

Notre cher HugoDécrypte a posé la question à sa communauté « y’aura-t-il un joueur français en 1/8 de finale à Roland Garros », et 77% des personnes ont répondu « non », ces gros faibles (vous pouvez voir le résultat dans le dernier slide). Oui, il faut croire en ses convictions dans la vie, pourquoi pas imaginer un Français en 1/8 après tout ?

Regardez les autres points, les Français.e.s ont quand même réussi à nous étonner depuis le début du tournoi en battant des adversaires supposés être meilleurs ou plus expérimentés, donc aller jusqu’en 1/8 pour au moins l’un d’entre eux ne semble pas totalement impossible.

6. En honneur à Jo-Wilfried Tsonga et Gilles Simon...

N’oublions pas que ça sera le dernier Roland Garros de Jo-Wilfried Tsonga ou encore de Gilles Simon, tous les deux âgés de 37 ans. Ces deux mastodontes du tennis français vont bien nous manquer. Si on fait un petit récapitulatif, Tsonga est allé 3 fois en quart de finale de l’Open d’Australie, 2 fois en demi-finale de Roland Garros ou encore deux fois en demi-finale de Wimbledon. Pour Simon, le palmarès en grand Chelem est un peu moins prestigieux étant donné qu’il n’a jamais dépassé les 1/8 de finales, mais faut le faire, c’est pas rien.

Pour rendre hommage à ces deux hommes, les Français et Françaises devront bien faire un petit effort et gagner cette édition, au moins ça. Sérieux.

7. ...et pourquoi pas même imaginer une victoire de Tsonga (ouais on est rêveur)

Ouais bon bah non du coup.

8. A priori il fera beau (et c'est cool, il faut le noter)

La terre battue quand il pleut ou qu’il y a du vent est impraticable. A priori il fera beau sur toute la période du tournoi, ni trop trop chaud, ni trop trop froid, bref le temps idéal pour jouer. Oui c’est un avantage pour tout le monde, mais si ça avantage tout le monde, ça avantage aussi les Français, CQFD.

9. Parce qu'il faut croire au karma

On le dit souvent, mais la roue tourne et va tourner en faitch.

En 2021 les Français avaient marqué l’histoire, car pour la première fois depuis 53 ans, aucun d’entre eux ne s’étaient qualifiés au troisième tour dans les tableaux simples (hommes et femmes confondus), et avant ça, y’avait le Covid. Donc la troisième fois sera forcément la bonne, c’est juste de la logique.

10. Impossible n'est pas français

Voilà, tout est dit, believe, croire en nos rêves.

Vous saurez sur qui parier maintenant.